Contacts
( Prométhée 13 )
de Stéphane Servain et Elia Bonetti
aux éditions Soleil ,
collection Fantastique
Genre : Anticipation
Sous-genres :
  • Extraterrestre

Scénariste : Christophe Bec
Dessinateur : Stéphane Servain
Date de parution : janvier 2016 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Album
Nombre de pages : 48
Titre en vo :

Lire tous les articles concernant Stéphane Servain ou Elia Bonetti

Le tome 13 de la série Prométhée : les débuts de la présence extraterrestre.

Christophe Bec, né en 1969, est un scénariste français de bandes-dessinées, très connu pour ses séries Sanctuaire, Pandemonium, Carthago et Prométhée.
 
Des contacts extraterrestres
 
73 000 ans av.JC en Afrique ; an 9 en Germanie ; la cordillère des Andes en 1530...
Des fragments d’Histoire, éparpillés ça et là dans différents lieux, différentes époques. Un seul point commun : une présence étrangère, l’arrivée d’extraterrestres dans des vaisseaux spatiaux.
 
Ces extraterrestres changent parfois le cours de l’Histoire en sauvant ou en tuant des gens. Ils peuvent créer des cités, voire engendrer de nouvelles espèces. Et ils observent les humains sur Terre, à la manière de scientifiques observant une fourmilière, n’hésitant pas à intervenir pour la tester.
 
Quelques rares personnes dans le monde savent que ces contacts ont eu lieu. Des personnes haut placées. Et lorsque Angela Scott, une historienne du XXIe siècle spécialisée en contacts extraterrestres, cherche à en découvrir davantage, ce sont les hautes sphères de l’Etat, au-dessus des lois, qui vont l’en empêcher en détruisant ses recherches et sa vie...
 
L’humanité face à l’incompréhensible
 
Une BD polyphonique, construite non autour de personnages, mais autour d’une idée : des contacts avec une civilisation extraterrestre technologiquement supérieure, à travers le temps et l’espace. Que nous veulent ces aliens ? Jusqu’où sont-ils prêts à intervenir dans la vie des humains ? Pour quelle raison l’Etat cherche-t-il à les dissimuler ? Toutes ces questions restent en suspens dans cet album, et réclament une suite.
 
Une oeuvre collective
 
De nombreux dessinateurs se partagent les différents chapitres, créant ainsi une oeuvre collective qui manque parfois d’unité mais a le mérite de faire intervenir des sensibilités différentes, des styles différents qui au final se marient plutôt bien entre eux. D’ailleurs, changer de style de dessin quand on change d’époque et de lieu est une bonne idée pour marquer la différence entre tous les chapitres. On peut aussi se demander comment les auteurs (scénariste, dessinateurs, coloristes) se sont organisés pour réaliser cette oeuvre...
 
Le 13e tome de la série Prométhée  : la préquelle du premier cycle
 
Il est dommage que ce volume ne soit pas mieux raccordé au reste du cycle. Quand on ne connait pas la série Prométhée, on ne comprend pas les véritables enjeux du récit (invasion extraterrestre, humanité en péril...), et on est induit en erreur par la 4e de couverture : elle parle de 13:13 et de séries de catastrophes inexpliquées sur toute la surface du globe, rendant incertain le futur de l’humanité ; or ce n’est pas le scénario de ce volume Contacts. On se sent donc un peu floué, et un peu déçu aussi car ce volume lance des pistes sans vraiment entrer dans le vif du sujet.
 
Une BD agréable à lire quoiqu’un peu décousue, mais qui nécessite les 12 premiers tomes (et la suite, le 14e) pour être saisie dans tous ses enjeux.

Anaelle Weiss

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.