Contes d’Écryme

aux éditions Mnémos ,
collection Matagot
Genre : Uchronie
Sous-genres :
  • Steampunk

Auteurs : Tristan Lhomme , Arnaud Gaugain , Alexandre Clavel , Nicolas Le Breton , Franck Plasse , Raphaël Albert , Raphaël Granier de Cassagnac , Estelle Faye , Charlotte Bousquet , Fabien Clavel , Mathieu Gaborit , Samuel Metzener
Couverture : Rémi Le Capon
Date de parution : 2017 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Anthologie
Nombre de pages : 272
Titre en vo :

Lire tous les articles concernant Tristan Lhomme ou Arnaud Gaugain

Un recueil de nouvelles dans l’univers steampunk à la française.

Contes d’Écryme est un recueil de nouvelles, un voyage onirique dans l’univers de Bohème, crée par Mathieu Gaborit, un des fondateurs du steampunk à la française. Pas moins de 12 auteurs y proposent leurs textes : Raphaël Albert, Charlotte Bousquet, Alexandre Clavel, Fabien Clavel, Estelle Faye, Arnaud Gaugain, Raphaël Granier de Cassagnac, Nicolas Le Breton, Tristan Lhomme, Samuel Metzener, Franck Plasse et enfin Mathieu Gaborit lui-même.
 
Mathieu Gaborit, né en 1972, est un écrivain français, auteur de romans de fantasy, de science-fiction et de steampunk. Il est l’auteur de plusieurs suites romanesques de fantasy, dont Les Chroniques des Crépusculaires et Abyme dans l’univers des Crépusculaires, ainsi que Les Chroniques des Féals. Mais il est également concepteur de jeux de rôle. En 1994, Mathieu Gaborit coécrit avec Guillaume Vincent le jeu de rôle Écryme, qui se déroule dans un univers steampunk. En 1997, Gaborit publie deux romans formant le diptyque Bohème, situés dans l’univers d’Écryme : Les Rives d’Antipolie et Revolutsyia.

Steampunk est le nom d’un courant littéraire qui a influencé d’autres formes d’expression comme le jeu de rôle ou le cinéma, dont les intrigues se déroulent dans un univers possédant une ambiance proche de celle d’un XIXe siècle de fantaisie, caractérisé entre autres par les technologies démesurées de la première révolution industrielle : on y trouve de grosses machineries rutilantes et boulonnées, des roues dentées, bielles, leviers et des machines à vapeur grinçantes et crachotantes… L’expression steampunk, qui signifie littéralement punk à vapeur, a été forgée à la fin des années 1980 en référence au cyberpunk. Certains auteurs du XIXe siècle finissant, comme H. G. Wells, Jules Verne ou Albert Robida font figure d’ancêtres tutélaires du genre.

Contes d’Écryme

Après la révolution industrielle, l’Europe a été inondée d’une substance dangereuse, l’écryme, et seules quelques cités gigantesques, faites de fer et de vapeur et gouvernées par l’aristocratie, émergent de la mer toxique. Les traverses, des voies ferrées sur ponts métalliques parcourues par des trains à vapeur, ainsi que des caravanes de dirigeables relient ces métropoles entre elles. Dans ce décor dantesque, les humains tentent tant bien que mal de survivre et même de vivre, d’aimer et de continuer à espérer. Certains se battent pour leur liberté, d’autres affrontent les mystères et les périls de l’écryme et découvrent que ce n’est pas forcément elle, leur plus grand ennemi...
Ce petit recueil de contes permet une plongée dans l’univers sombre et effrayant de la Terre détruite par la pollution industrielle, mais aussi dans la noirceur de l’âme humaine, avide de pouvoir et de profit, même au détriment de la survie de l’humanité. Un sujet des plus actuels...

Un très bon moment de lecture pour tous les amateurs de steampunk, à recommander même pour ceux qui ne connaissent pas l’univers de la Bohème ! Et pour ceux qui ne connaissent pas (encore) ce genre, une bonne opportunité pour le découvrir !

Ewa Nielepiec

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.