Crash
( Horizon 1 )
de Scott Westerfeld
aux éditions Albin Michel ,
collection Romans Ados
Genre : SF
Sous-genres :
  • Aventure

Auteurs : Scott Westerfeld
Traduction : Nathalie Huet
Date de parution : août 2017 Inédit
Langue d'origine : Anglais US
Type d'ouvrage : Roman
Nombre de pages : 306
Age minimum : 11 ans
Titre en vo : Crash
Cycle en vo : Horizon
Parution en vo : mars 2017

Lire tous les articles concernant Scott Westerfeld

La chronique écrite d’Adrien, 13 ans.

L’auteur

Né à Dallas en 1963, Scott Westerfeld est un auteur jeunesse de SF très connu aux Etats-Unis et dans le monde. Il a créé les séries « Uglies », « Midnighters », « Leviathan », « Zeroes » ou « Afterworlds ». Il est lu par des millions de lecteurs à travers plus de 35 pays.

Il a reçu de nombreux prix : Grand prix de l’imaginaire 2008 pour « Uglies », Prix Locus du meilleur roman young adult pour « Léviathan ».

L’histoire

Un groupe d’adolescents ayant survécu au crash d’un avion se retrouve en pleine jungle, alors qu’ils survolaient l’Arctique. Tout de suite, il leur faut lutter pour sauver leur vie car cette jungle est mystérieuse (parsemée d’objets surnaturels) et hostile (peuplée d’animaux aussi dangereux qu’étranges).

Il leur faut résoudre le principal mystère : pourquoi ont-ils échoués dans cette jungle ? Qui tire les ficelles de cette aventure ? S’agit-il d’une expérience ?

Mon avis

Le résumé du livre m’a fait penser au « Labyrinthe » de James Dashner. Les ados doivent immédiatement se battre pour survivre, ce qui rend le livre palpitant. Il y a une dizaine d’ados dont on découvre au fur et à mesure la personnalité. Leurs réactions face au danger ne sont pas les mêmes et chacun réagit à sa manière. Il ne se constitue pas vraiment de clan, ils essaient de faire face ensemble à leur situation précaire. 

Les actions s’enchaînent. Il n’y a pas de moment de répit. Les personnages ont le sentiment de subir une expérience scientifique (annoncée dans le quatrième de couverture), mais ils n’ont pas de vraie piste pour découvrir la vérité. Ils sont condamnés à affronter les épreuves qu’ils doivent traverser (attaque d’oiseaux aux becs tranchants, lianes qui menacent de les étrangler, …).

Heureusement, ils ont pu récupérer des kits de survie dans l’avion qui s’est écrasé et ils peuvent chasser des animaux à l’aide d’un katana (sabre de samouraï).

Le suspense croît au fil des pages et l’on partage de plus en plus les angoisses des personnages.

Vivement le tome 2 !

Adrien Nottola


chroniqueur(se) ado.