Cyborg 009, tomes 9 à 11
( Cyborg 009 11 )
de Shôtarô Ishinomori
aux éditions Glénat
Genre : Manga

Auteurs : Shôtarô Ishinomori
Traduction : Nathalie Bougon
Date de parution : mars 2012 Inédit
Langue d'origine : Japonais
Type d'ouvrage : Album
Nombre de pages : 272
Titre en vo : Cyborg 009
Cycle en vo : Cyborg 009

Lire tous les articles concernant Shôtarô Ishinomori

Une série toujours aussi agréable à suivre

Shôtarô Ishinomori (1938-1998), de son vrai nom Shôtarô Onodera, a été l’assistant d’Osamu Tezuka sur Astro Boy et a eu une influence considérable dans les domaines du manga et de l’animation. C’est ainsi l’initiateur du Tokusatsu, un genre télévisuel dont les personnages principaux sont des super-héros, et auquel appartiennent les séries Bioman, San Ku Kaï et X-Or.

Cyborg 009 est la première équipe de super-héros créée au Japon, en 1964.

Des héros dans la tourmente

Quelles étranges découvertes attendent cette fois nos héros ? Partis à la recherche d’un prétendu géant, terreur d’une contrée lointaine et glacée, les cyborgs du professeur Gilmore vont de surprise en surprise. Au cœur d’un étrange village dépourvu d’habitants, ils vont vivre une aventure dont le scénario n’est pas sans rappeler l’Edda, les plus cruelles des légendes nordiques...

L’Aventure avec un grand A

Aventure, action, science-fiction : les ingrédients qui font l’intérêt de cette série sont toujours présents !

L’action s’enchaîne à un rythme trépidant, dans un récit qui ne laisse place à aucun temps mort. Les aventures des protagonistes se divisent, à la manière d’un feuilleton, en autant d’épisodes pas nécessairement liés les uns aux autres. L’organisation Black Ghost, qui faisait office de fil conducteur dans les premiers volumes, disparaît ainsi peu à peu, l’auteur se concentrant davantage sur chacun des héros. Après avoir utilisé les thèmes classiques de l’âge d’or de la science-fiction, Shôtarô Ishinomori s’intéresse aux civilisations perdues et aux vieilles légendes, notamment le mystère des statues de l’île de Pâques.

Le graphisme est dans la continuité des débuts de la série : le découpage est très dynamique, sans jamais perdre en lisibilité. Pas de planches surchargées ni de détails inutiles, tout est fait pour rendre la lecture agréable ! Cyborg 009 est l’occasion de découvrir un auteur moins connu chez nous que Tezuka, dans un registre plus sombre et moins humaniste que le maître.

 

Tony Sanchez