Dans la vallée des statues
( 1 )
de Robert Holdstock
aux éditions Denoël ,
collection Lunes d’Encre
Genre : Fantasy

Auteurs : Robert Holdstock
Couverture : Guillaume Sorel
Traduction : Philippe Gindre
Date de parution : mars 2004 Inédit
Langue d'origine : Anglais UK
Type d'ouvrage : Roman
Nombre de pages : 1
Titre en vo : 1
Cycle en vo : Guin Saga

Lire tous les articles concernant Robert Holdstock

Un ensemble varié de nouvelles de qualité

Après la réédition du cycle La Forêt des Mythagos, qui avait valu à Robert Holdstock le Grand Prix de l’Imaginaire 2003 (Prix spécial), voici l’intégrale raisonnée de ses textes, dont nous avions déjà eu un aperçu dans la mini anthologie Thorn et autres récits.

Quand Holdstock ne fait pas que de la fantasy…

Les nouvelles sont ici beaucoup plus diversifiées. Robert Holdstock est loin de s’être limité au fantastique féerique : Cendres, La Croix du Cimetière, Vieillir encore, Voyageurs sont clairement de la science-fiction, voire de la hard SF.
Dans Cendres, un dangereux criminel est pourchassé à travers la galaxie, sans pouvoir trouver de repos où de réconfort nulle part.
La Croix du cimetière raconte le tragique destin d’un homme auquel on refuse finalement l’espoir qui l’a soutenu pendant des années.
Lorsqu’un chercheur s’attache au sujet de son expérience, il n’y a aucun moyen de prédire ce qui peut se passer, surtout pour un projet aussi révolutionnaire (Vieillir encore).
Les Voyageurs temporels sont là dans un but d’étude et de communication. Enfin en théorie...


Dans une tribu de l’âge de pierre, être L’Homme-magie donne une grande responsabilité, mais pas forcément l’appréciation des autres membres du clan.
La Caresse d’une main disparue est la nouvelle la plus courte du recueil, et pourtant l’une des plus puissantes.
Un Evénement sans importance fait irrésistiblement penser aux Légendes de la fin des temps de Moorckok. Et Robert Holdstock parvient à se tirer de la comparaison...
Dans la vallée des statues s’intéresse à un sculpteur de génie, qui pourtant restreint ses talents à une petite vallée isolée avec sa muse. Où il ne veut peut être pas être débusqué...
La Terre et la pierre montre pourquoi, parfois, il ne faut pas s’arrêter à l’explication la plus rationnelle. Surtout lorsque l’on est en mission d’exploration temporelle. Une mention pour la vraisemblance des dialogues et des traductions entre le voyageur et Tig. Enfin un texte où les traductions ne sont pas parfaites au point d’y perdre en plausibilité.

Lorsque les divinités font l’honneur de demander leur aide aux mortels, il vaut mieux s’accorder à l’avance sur la forme que prendra la récompense (Thorn). Un récit qui capture parfaitement l’ambiguïté classique des rapports entre les hommes et leurs dieux.
Le Garçon qui franchissait les rapides est un mélange des genres.
La tension monte lentement dans Scarrowfell, la seule nouvelle d’horreur du recueil. Le mystère est maintenu jusqu’au bout dans la meilleure tradition du genre.
Le Temps de l’arbre est le récit d’un corps. Qui est également un monde. Qui est également un corps.
Le Changeforme raconte le combat d’un chaman contre une force qu’il n’était vraiment pas prêt à affronter.
Les Selkies est l’histoire d’un homme qui aimait trop les selkies. Au point d’être prêt à tout pour les garder près de lui. Une histoire originale, à faire froid dans le dos...
Les Arbres à charismes est une nouvelle pleine de charmes.
Enfantasme est une nouvelle interprétation pleine de rebondissements de l’origine d’Arthur. Croustillante jusqu’à la fin, avec un Merlin très humain.

Une anthologie qui gagne à être relue

Malgré quelques longueurs, Robert Holdstock parvient à captiver le lecteur avec son intégration des mythes, en particulier anglo-saxons, mêlés à de nombreuses idées originales. Idées originales d’ailleurs capables de soutenir un récit à elles seules, comme le prouvent avec brio les nouvelles de SF et Scarrowfell. Même si le tempo semble lent, les histoires sont chargées de sens, et certaines gagneront peut être à être relues.

Une bonne anthologie, à découvrir avant de se lancer dans La Forêt des Mythagos ou après, pour découvrir de nouvelles facettes de son auteur.

Magda Dorner

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.