Darklighter
( X-Wing Rogue Squadron 2 )
de Doug Weathley et Paul Chadwick
aux éditions Delcourt ,
collection Contrebande
Genre : Comics
Sous-genres :
  • SF

Scénariste : Paul Chadwick
Dessinateur : Doug Weathley
Couleurs : Chris Chuckry
Couverture : Kilian Plunkett
Traduction : Anne Capuron
Date de parution : novembre 2006 Inédit
Langue d'origine : Anglais US
Type d'ouvrage : Album
Nombre de pages : 96
Titre en vo : Star Wars Empire
Parution en vo : janvier 2006

Lire tous les articles concernant Doug Weathley ou Paul Chadwick

L’histoire de Biggs enfin racontée

Nous connaissons tous Biggs Darklighter... même si nous l’avons oublié. Il s’agit du meilleur ami d’enfance de Luke Skywalker ! Ils ont grandi ensemble sur Tatooïne, partageant la même passion pour la mécanique, la vitesse et l’espace. Puis Biggs est parti, laissant Luke s’occuper de la ferme de son oncle – il lui fait même ses adieux dans une scène coupée au montage de la première version de Star Wars. Il n’est revenu qu’à la fin de l’épisode IV, pour tenter de faire sauter l’Etoile Noire. Il va y laisser la vie dans l’explosion de son X-Wing, servant de bouclier à Luke afin de lui permettre de réussir son exploit.

Un des héros les plus fugitifs

Mais qu’a fait Biggs pendant les années qui séparent son départ de Tatooïne et les dramatiques retrouvailles avec son ami ? Comment est-il passé de l’Académie Impériale aux forces de l’Alliance Rebelle ? C’est le sujet de cet album, qui rend hommage à un des héros les plus fugitifs de la série cinématographique en lui donnant une partie de la paternité du Rogue Squadron.

Nous le retrouvons d’abord élève, puis pilote de chasseur. Nous découvrons avec lui le monde impitoyable des forces de l’Empire, les amitiés qui pousseront des pilotes héroïques à déserter pour rejoindre la rébellion. Là, il s’illustre dans plusieurs batailles avant de participer à l’assaut désespéré contre les forces de l’empereur Palpatine dirigées par Dark Vador.

Une belle aventure

L’histoire de l’Escadron Rogue est une des plus belles et plus héroïques histoires de l’Univers Etendu. Il a été créé par de valeureux pilotes, prêts à tous les sacrifices pour leurs amis, la rébellion et la galaxie. Avec ce second volet, Paul Chadwick (qui scénarise des bandes dessinées depuis plus de vingt ans) met brillamment en relief des faits et des combats qui n’étaient jusqu’alors qu’évoqués dans d’autres éléments de la saga. Evidemment, la plupart des éléments de l’histoire sont déjà connus, mais ils sont ici reliés entre eux et enrichis d’apports nouveaux qui forment ainsi une nouvelle aventure.

Le dessin de Doug Wheatley (Superman, Blade, Hulk, Conan,...) est fouillé, détaillé et somptueusement colorié par Chris Chuckry. On y retrouve les inévitables vaisseaux spatiaux, mais dessinés avec beaucoup de précision, ce qui leur donne un réalisme certain. Mais c’est dans les visages que le dessinateur a vraiment bien réussi son travail. Contrairement à bien des ouvrages sur l’univers Star Wars, ils sont expressifs, humains et réalistes.

Ce livre n’est pas une nécessité pour appréhender l’Univers Etendu de Star Wars, il n’en est qu’un à-côté. Mais son apport est très intéressant pour la compréhension de la vie des pilotes, tant du côté de la Rébellion que parmi l’élite des forces spatiales de l’Empire.

Jean Rébillat

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.