Dead Dead Demon’s Dededededestruction
( Dead Dead Demon's Dededededestruction 1 )
de Inio Asano
aux éditions Kana
Genre : Manga
Sous-genres :
  • Shonen manga

Auteurs : Inio Asano
Traduction : Thibaud Desbief
Date de parution : octobre 2016 Inédit
Langue d'origine : Japonais
Type d'ouvrage : Album
Nombre de pages : 196
Age minimum : 11 ans
Titre en vo : Dead Dead Demon’s Dededededestruction
Cycle en vo : Dead Dead Demon's Dededededestruction

Lire tous les articles concernant Inio Asano

La chronique écrite de Selma, 14 ans.

"Dead Dead Demon’s DedededeDestruction" est un manga de Inio Asano édité par Kana en France. Pour l’instant, seule le tome 1 est sorti en France.

L’auteur
 
Inio Asano est né en 1980 et n’avait que 17 ans lorsqu’il présenta sa première œuvre intitulée "Jour Ordinaire".

En 2001 il remporte un prix avec sa nouvelle "Bonjour de l’espace", cela lui permettra de publier son histoire "Un monde formidable" dans le magasine organisant le concours.

En 2004 il publie "Le quartier de la lumière" et "Solanin", qui sera adapté au cinéma en 2010.

Suivront ensuite "Le champ de l’arc-en-ciel", "La fin du monde avant le lever du jour", "Ozanari-Kun", "La fille de la plage", et "Bonne Nuit Punpun" son œuvre la plus connue.
 
"Dead Dead Demon’s DedededeDestruction", son œuvre la récente, est publiée depuis 2014 au Japon.

L’histoire

Un jour, un vaisseau spatial extra-terrestre apparaît dans le ciel de la capitale nipponne. Seulement, aucune attaque n’a été lancée par les habitants de ce vaisseau.
 
Trois ans plus tard, les habitants de Tokyo vivent sans se soucier de la menace aérienne, et certains comme Kadode et Ôran ,deux amies, se mettent a sécher les cours, sans se douter que des envahisseurs se sont glissés parmi la population...


Mon avis

J’aime beaucoup l’histoire, on y retrouve le style d’Inio Asano. Seulement l’enchaînement des scènes est un peu compliqué et difficile a comprendre : j’ai eu l’impression que le manga était dans le désordre. Je pense qu’il serait intéressant de lire les tomes suivant lorsqu’ils sortiront pour décrypter le message que l’auteur essaie de faire passer.

Les décors sont très beaux, mais je n’aime pas la manière dont l’auteur dessine les personnages : les yeux sont très écartés, on dirait que les cheveux d’Ôran sont plaqués sur sa tête.
 
Je trouve le style de dessin trop mignon pour l’histoire.
 

Marc Alotton


chroniqueur(se) ado.