Dossier Sean McMullen
( Galaxies 29 )
de Galaxies et Sean McMullen
aux éditions Galaxies
Genre : SF

Auteurs : Galaxies , Sean McMullen , Gardner Dozois , Sylvie Lainé , Jonas Lenn , Michael Marshall Smith , Paul J. McAuley
Couverture : Max Bertolini
Rédaction : Stéphanie Nicot
Date de parution : juin 2003 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Revue
Nombre de pages : 1
Titre en vo : 1

Lire tous les articles concernant Galaxies ou Sean McMullen

Gardner Dozois et Sylvie Lainé en surprises…

Toujours dans les bons coups, la rédaction de Galaxies a décidé d’en savoir un peu plus sur Sean McMullen. L’auteur australien a en effet publié son premier roman en France il y a quelques mois avec L’Empire du Centurion aux éditions J’ai Lu, un livre diversement apprécié par les chroniqueurs. Toujours est-il que la revue lui a réservé ses honneurs et son dossier pour son 29ème numéro.

Ironie et poésie

Comme dans tous les numéros de Galaxies, le dossier est accompagné d’une nouvelle. Le Masque de Terminus de Sean McMullen nous conte comment dans une société très rigide où l’humanité est devenue immortelle, un groupe de chercheurs redonne un peu de piment à la vie. Un récit un rien adolescent et classique mais relativement frais et qui a le mérite de poser une nouvelle fois la question de la place de la mort dans nos civilisations.

Plus poétique, Sylvie Lainé a décidé de nous raconter une belle histoire. Elle qui fut absente pendant quelques années dans le microcosme de la science fiction évoque la rencontre entre le narrateur et une belle et mystérieuse jeune femme qui prend chaque jour la même boisson gazeuse dans un café en admirant les bulles du liquide. Qui est-elle et que regarde-t-elle ? Des questions aux réponses étonnantes.

Autre invité surprise, Gardner Dozois. Le super éditeur américain qui collectionne les prix, prend lui-même la plume de temps en temps (cf Poison bleu, le roman édité chez Denoël). Cette fois il évoque un homme qui au crépuscule de sa vie se voit offrir l’immortalité s’il renie ses convictions. Un choix cornélien et amer que Dozois, malgré quelques longueurs, conte avec talent.

De la qualité mais peu d’enthousiasme

Si on saluera les nouvelles de Sylvie Lainé et de Gardnez Dozois, on n’est pas franchement enthousiaste en refermant ce 29ème numéro de Galaxies. La qualité et le sérieux de l’ensemble sont indéniables, certes. C’est ce qui a assis la notoriété de Galaxies et ces deux arguments sont toujours présents. Néanmoins on est guère surpris par les nouvelles, ni complètement épaté. L’ensemble est moyen, ce qui au vu du travail et de la valeur de la revue est décevant. Ce numéro manque tout simplement d’un peu de sel ou de piment pour en relever la saveur. Dommage.

Jérôme Vincent

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.