Encore faut-il rester vivants
de Anne Ferrier
aux éditions Magnard Jeunesse ,
collection M Les Romans
Genre : SF
Sous-genres :
  • Post apocalyptique

Auteurs : Anne Ferrier
Date de parution : octobre 2016 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Roman
Nombre de pages : 252
Age minimum : 11 ans
Titre en vo :

Lire tous les articles concernant Anne Ferrier

La chronique écrite d’Elie, 14 ans.

L’auteure

Anne Ferrier est un professeur de français, qui s’est lancée en écriture suite à plusieurs concours de nouvelles. Elle est l’auteure des "chroniques étranges des enfants Trotter", de "La meneuse de bêtes" et de beaucoup d’autres (une trentaine de romans, d’albums et de textes pour la presse).

L’histoire

Suite à une éruption solaire, la Terre a été dévastée.

Dans les ruines, les humains tentent de survivre tant bien que mal. Cependant une épidémie s’est répandue empêchant tout contact physique et transformant les contaminés en êtres agressifs et meurtriers.

Julia,Shaw et Mouette sont de jeunes ados qui luttent pour leurs vies dans ce décor de fin du monde...

Mon avis

Pas mal. Pas inoubliable mais vraiment pas mal.
 
Le style de l’auteur n’est pas extraordinaire (on ne se plonge pas totalement dans l’histoire) mais l’idée mêlant éruption solaire et une sorte d’apocalypse zombie est vraiment bonne.
 
Pour ceux qui connaissent, cela rappelle un peu "Le Labyrinthe" avec "La Terre Brûlée" (de James Dashner) mais l’histoire est ici plus réaliste.

Les personnages ne sont pas super attachant mais ce n’est pas trop gênant.
 
La fin est un peu trop prévisible à mon goût.
 

Marc Alotton


chroniqueur(se) ado.