Espionnage intime
de Susie Morgenstern
aux éditions L’École des loisirs
Genre : Littérature générale
Sous-genres :
  • Récit intimiste

Auteurs : Susie Morgenstern
Date de parution : octobre 2016 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Roman
Nombre de pages : 396
Age minimum : 11 ans
Titre en vo :

Lire tous les articles concernant Susie Morgenstern

La chronique écrite de Loussiné, 10 ans.

L’auteure

Susie Morgenstern est née le 18 mars 1945 à Newark. C’est une auteure de livres pour la jeunesse américaine et française. Elle afait ses études au Etats-Unis, puis en Israël pour terminer en France. Elle a commencé sa carrière en tant qu’auteure et illustratrice pour la jeunesse. Elle a également enseigné l’anglais à l’université de Nice..

Elle a écrit une soixantaine de livres comme "La grosse patate" (2001), "Les deux moitiés de l’amitié" (1983), "Lettre d’amour de 0 à 10" (1996), "Espionnage intime" (2016), "La sixième" (1985), etc.

 Elle a reçu une dizaine de prix littéraires : elle a été sélectionnée pour le prix Chronos en 2009 pour ses livres « Emma et ses deux mamies » et « Le cadeau de fin d’année », elle a été Chevalier des arts et des lettres en 2005, Grand prix du livre de la jeunesse 1982 pour son livre nommée « c’est pas juste », etc.

L’histoire

Angélique une ado normalement modèle se comporte bizarrement depuis quelque temps : elle se transforme en mettant des jeans moulants, elle fume, traine dans des bars ou elle va faires quelques rencontres…Toute cette histoire est écrit sur le carnet rose que lui a offert sa mère, Angélique en a fait son journal intime ou elle y raconte tous ses secrets et elle y décrit une Angélique…rebelle !


Mon avis

Je n’ai pas été déçue par l’histoire de ce livre car le résumé correspond bien à l’histoire et on a beaucoup de surprises au fil de la lecture. A la fin de l’histoire tout s’arrange.
 
Je n’ai pas ressenti beaucoup de sentiments importants à la lecture de ce livre. Je recommanderais ce livre aux préados d’âge entre 12 et 15 ans, car je trouve que l’histoire est difficile à suivre et je me mélangeais dans les personnages.
 
 

Marc Alotton


chroniqueur(se) ado.