Ezéchiel
( Walking Dead 19 )
de Charlie Adlard et Robert Kirkman
aux éditions Delcourt
Genre : Comics
Sous-genres :
  • Zombies

Scénariste : Robert Kirkman
Dessinateur : Charlie Adlard
Date de parution : janvier 2014 Réédition
Langue d'origine : Anglais US
Type d'ouvrage : Album
Titre en vo : Ezechiel

Lire tous les articles concernant Charlie Adlard ou Robert Kirkman

La guerre enfin ?

Robert Kirkman est américain, il est né en 1978 à Richmond. Extrêmement doué et prolifique, il se fait connaître avec la série Battle Pope. Inspiré par les films de George Romero, il crée différents scénarios de comics avec des Zombies dont Walking Dead. C’est un succès immédiat et il remporte des prix prestigieux comme le Prix Eisner Award de la meilleur série. C’est en 2010 que Walking Dead est programmée sur la chaine AMC et explose tous les taux d’audience de celle-ci. Il travaille actuellement avec son compère Charlie Adlard sur un album couleur qui sortira cette année, Le Passager. A suivre...
 

Charlie Adlard est né en 1966 en Angleterre où il vit toujours. Ses travaux les plus connus en dehors de Walking Dead sont White Death avec Robbie Morrison ou encore Judge Dredd, Savage et Armitage. Ses qualités d’encrage font de lui un atout précieux de Walking Dead.

La fronde se prépare...

Tout le monde se prépare et chacun panse ses dernières blessures. Maggie apprend à vivre sans Glenn, pour elle mais surtout pour le bébé à venir. Pendant ce temps Rick met sur pied un plan pour enfin se débarrasser de Negan et sa bande. Malgré ses arguments, il a bien du mal à convaincre Michonne qui ne voit pas d’un bon oeil l’arrivée du roi Ezéchiel et de son tigre. L’aide de tous est pourtant nécessaire...

Commence alors pour Rick un long chemin fait de tractations et de diplomatie pour arriver à ses fins. Mais aura-t-il assez de temps ? Car les véhicules de Negan pointent déjà à l’horizon, pour récolter la dîme imposée à tous...

Pour gagner la guerre connais ton ennemi

Ce tome est plus tourné sur les actions de Rick pour monter son plan et détruire Negan. On le voit aller vers tout le monde pour essayer de rallier un maximum de personnes à sa cause. C’est aussi dans ce volet que chacun y va de son ressenti et laisse libre cour à ses états d’âme. C’est le temps d’un état des lieux et une fois de plus, Rick en prend pour son grade et a bien du mal à garder le cap qu’il s’est fixé. Les auteurs, toujours aussi talentueux dans la gestion de leurs personnages et de leur psychologie, font de cette série un monde vraiment à part. Basé autant sur l’ambiance que sur les rebondissements, ce dix-neuvième volet tient en haleine le lecteur et cela jusqu’à la dernière page.

Carl, le fils de Rick est de plus en plus intéressant . Ce jeune garçon qui a grandi trop vite gagne vraiment en importance et en présence. Les relations entre père et fils sont très bien rendues, la complicité des moments passés teintés d’horreur font de ces deux-là un point clef de ce comics. Beaucoup de tension, même si les Rôdeurs sont mis un peu de côté au bénéfice de la fronde contre ce sociopathe de Negan. On a hâte de voir comment tout cela va finir et surtout qui va sortir vainqueur de cette lutte à mort.

Rien à redire sur les dessins, qui sont toujours aussi superbes. Les regards qui en disent long, les pleines pages qui claquent ou le savant mélange des gris font de cette série une vraie réussite. Déjà le tome 19 et pourtant on en redemande encore. La qualité des intrigues, la psychologie exacerbée des personnages et la justesse des dessins imposent véritablement Walking Dead comme une oeuvre majeure du genre.

Yann Blanchard

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.