Filii-tome 1
( Filii 1 )
de Thibaud De Rochebrune et Thibaud De Rochebrune
aux éditions Bamboo ,
collection Grand Angle
Genre : Fantastique

Scénariste : Thibaud De Rochebrune
Dessinateur : Thibaud De Rochebrune
Couleurs : Nadine Thomas
Date de parution : mars 2006 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Album
Nombre de pages : 48
Titre en vo : 1

Lire tous les articles concernant Thibaud De Rochebrune ou Thibaud De Rochebrune

Un virus pour l’humanité

Thibaud de Rochebrune a longtemps travaillé pour des dessins animés tout en préparant en parallèle des projets de bande dessinée. Il a d’ailleurs dessiné Les Veneurs, une histoire de chasse futuriste, puis a collaboré avec Serge Meirinho sur la série Bluhope dont il a assuré uniquement le dessin. Avec Filii, un projet d’envergure sur plusieurs cycles dont le premier devrait faire trois tomes, il se lance en solo, écrivant le scénario en plus du dessin.

De bien étranges terroristes

A Washington D.C., deux jeunes inconnus se font sauter avec l’immeuble à partir duquel ils viennent de pirater un serveur du gouvernement. Juste avant que tout n’explose, ils font étalage d’étonnants pouvoirs pour protéger les forces de l’ordre venues les arrêter, menées par la NSA. Le lendemain, en Afghanistan, un vieux biologiste russe au passé trouble est abordé par un ferrailleur qui en sait long sur ses anciennes activités. Celui-là aussi utilise des pouvoirs de manipulation pour soustraire le savant aux autorités russes et américaines.
Mis sur l’affaire de l’attentat contre l’immeuble, l’agent Rainbird, de la NSA, cherche a remonter la filière. Il est assisté de l’agent Scott de la CIA. Ensemble, puis chacun de leur côté, ils enquêtent tandis que des messages mystérieux parviennent à Rainbird. Ce dernier va suivre son intuition de Washington à Moscou et filer ses opposants. Ceux jouent avec lui et ne reculent devant rien, pas même le suicide, pour parvenir à leurs fins ou se protéger. Pendant ce temps le professeur, enjeu involontaire de cette course, se retrouve pris entre le chasseur et les chassés, agissant au mieux selon les circonstances

Un début qui jette des flammes !

Dans cet album, qui sert d’introduction à cette nouvelle série, l’action ne manque pas. Explosions, roquettes, coups de feu s’échangent sans arrêt. Mais derrière ce déchaînement, une trame se dessine, les pions se placent sur le monde qui semble être l’enjeu d’un combat que nous ne comprenons pas encore. Le scénario se tient bien, simple et carré avec comme atout l’absence de parti-pris de la part de l’auteur.
Il n’y a pas de bons ni de méchants, seulement des personnes qui combattent avec les armes à leur disposition pour des idéaux ou simplement leur survie. Le conflit est bien là, mais sans que le lecteur puisse sentir dans quelle direction l’histoire va évoluer dans les prochains tomes. Il est même difficile de dire quels seront au final les véritables acteurs, entre les agents gouvernementaux, les terroristes, le vieux savant ou même les virus informatiques qui sont une des armes ou l’un des enjeux de cette guerre
Le dessin soutient bien le scénario. Il est coloré, nerveux et rapide quand les événements s’emballent. Il devient plus soigné, fouillé, descriptif pendant les phases de transition ou de réflexion des protagonistes. La mise en page elle-même participe à l’ambiance de ce livre, les cases au format habituel laissant par moment – lors des combats - la place à des vignettes – coups de zoom instantanés – ou autres déformations qui plonge le lecteur un peu plus au coeur de l’action.
Thibaud de Rochebrune commence très bien sa première saga en solo avec ce tome I du cycle I. Avec un scénario qui semble bien se tenir et un dessin correct, cet album tient bien la route, sans être d’une qualité exceptionnelle.

Jean Rébillat

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.