Fred
( La rage 2 )
de Malo Kerfriden et Pierre Boisserie
aux éditions 12 bis
Genre : Fantastique
Sous-genres :
  • Zombies

Scénariste : Pierre Boisserie
Dessinateur : Malo Kerfriden
Couleurs : Boubette
Date de parution : avril 2013 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Album
Nombre de pages : 54
Titre en vo :

Lire tous les articles concernant Malo Kerfriden ou Pierre Boisserie

La fin d’une encéphalite à la Française !

Pierre Boisserie est le scénariste d’une douzaine d’albums de BD chez Dargaud et 12 bis, dont La croix de Cazenac et Dantès. Il est aussi kinésithérapeute, et l’un des organisateurs du festival de la BD à Buc, près de Versailles.

Après la faculté d’Histoire de l’Art à Rennes et l’école des Beaux-Arts à Angoulême, Malo Kerfriden se lance dans la BD grâce à David Chauvel qui lui fait reprendre Quarterback. En 2005, il travaille sur KGB avec Valérie Mangin.
 
Piqûre de rappel
 
Un virus inconnu atteint les jeunes enfants, les rendant incontrôlables, et les poussant à attaquer les adultes comme des bêtes sauvages. Pour lutter contre ce fléau et sécuriser la ville, l’armée gouvernementale dirigeant les opérations a parqué les enfants contaminés dans des lieux de quarantaine. Mais entre l’attente pour trouver une solution et les morts qui s’accumulent, la Milice d’Hérode a trouvé la solution : éradiquer tous les enfants.
 
Une rage sans conviction
 
Dans ma précédente chronique sur le tome 1 j’avais terminé sur ces mots : "Il ne reste plus qu’à attendre la suite pour savoir jusqu’où va nous emmener Pierre Boisserie." C’est avec une grande déception qu’aujourd’hui je peux répondre par "pas très loin", malheureusement. La Rage était une BD prometteuse mais ce dernier opus est décevant dans la poursuite de sa thématique. Là où on s’attendait à une vraie débâcle de la société adulte face à une jeunesse incurable, ou à une recherche plus approfondie sur le sujet de cette aliénation soudaine, le tome 2 ne nous offre que les bons sentiments d’une mère à la recherche de son fils...

Alors qu’on perçoit au coin d’une case la possibilité d’un scénario plus poussé, avec des possibilités de course à l’antidote ou de recherche douteuse, Fred stoppe l’élan des auteurs en nous servant une fin bâclée, dont la conclusion n’est pas au niveau du premier volet. C’est d’autant plus dommage que ce dernier était vraiment intéressant !
 

Elodie

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.