Glenravenne : Les pouvoirs perdus
( 1 )
de Marion Zimmer Bradley et Holly Lisle
aux éditions Fleuve noir ,
collection Rendez-vous ailleurs
Genre : Fantasy

Auteurs : Marion Zimmer Bradley , Holly Lisle
Couverture : W. Siudmak
Traduction : Elisabeth Vonaburg
Date de parution : février 2003 Inédit
Langue d'origine : Anglais UK
Type d'ouvrage : Roman
Nombre de pages : 1
Titre en vo : 1
Cycle en vo : Guin Saga

Lire tous les articles concernant Marion Zimmer Bradley ou Holly Lisle

Un livre bien ficelé, sans surprise…

La vie de Sophie a été démolie par la mort de sa fille. Depuis l’accident, son couple sombre lentement. Son amie Jay vient d’apprendre que son troisième époux est homosexuel, qu’il a un amant de longue date et qu’il voudrait un enfant… pour l’élever avec ce dernier. Elles décident donc de partir ensemble en vacances, très loin, histoire de faire le point. La Glenravenne, région découverte par hasard dans un guide touristique, semble idéale aux deux américaines. Coincée entre les frontières italiennes et françaises, cette destination leur promet du pittoresque, et elles ne seront pas déçues : visa calligraphié sur parchemin, interdiction de rouler à vélo (on préfère les chevaux) ou de porter des habits "voyants" (le brun et le gris sont parfaits, voyons…). Jay et Sophie vont très vite se demander si ce pays, qui semble avoir mystérieusement besoin d’elles, existe réellement…

Les auteurs

Holly Lisle, née en 1960 dans l’Ohio, est devenue écrivain après de nombreuses errances personnelles. Infirmière, chanteuse de bar, vendeuse chez McDo… Mariée et divorcée deux fois, durcie par son expérience en hôpital, elle dit avoir trouvé son salut dans l’écriture et ses trois enfants. De son coté Marion Zimmer Bradley (1930-1999) fut une grande dame de la fantasy, léguant à la postérité les cycles de Ténébreuse et des Dames du Lac. Son œuvre se caractérise par un style fluide, simple, très descriptif, et ses mondes médiévaux où les femmes sont souvent prédominantes par leur pouvoir ou leur influence. Elle a participé à plusieurs romans collectifs, dont celui qui nous intéresse.

Du classique…

Le héros projeté dans un monde totalement différent du sien, on connaît. Il est désorienté, mal à l’aise, se sent étranger, puis il s’adapte (au mieux), affirme sa différence (avec plus ou moins de bonheur et de conséquences), ou nous développe une bonne paranoïa (et là, c’est le salut ou la perte…). Glenravenne exploite ce thème vieux comme la Bible sur un rythme assez inégal, sans pour autant gêner la lecture. Après quelques errements parfois inutiles, l’action démarre avec le deuxième tiers du livre et ne lâche plus le lecteur jusqu’à la conclusion, malheureusement un peu rapide.

Si ce genre d’histoire vous est familier, ce livre ne sera que la relecture du thème, sans grosse surprise, avec toutefois un système de magie et un bestiaire assez originaux. Si en plus vous connaissez bien M. Z. Bradley, vous y serez comme chez vous tellement la structure et le rythme du récit se conforment à l’ensemble de son œuvre. Le néophyte y trouvera une introduction honnête aux failles spatio-temporelles très prisées dans toutes les littératures de l’imaginaire, sur un texte assez réussi. En bref, un bouquin dont le goût de déjà-vu ne gêne pas trop.

Jyssé

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.