Glory
de Ross Campbell et Joe Keatinge
aux éditions Delcourt
Genre : Comics
Sous-genres :
  • Super-héros

Scénariste : Joe Keatinge
Dessinateur : Ross Campbell
Traduction : Benjamin Rivière
Date de parution : avril 2014 Inédit
Langue d'origine : Anglais US
Type d'ouvrage : Album
Nombre de pages : 288
Titre en vo : Glory
Parution en vo : 2012

Lire tous les articles concernant Ross Campbell ou Joe Keatinge

Âmes sensibles s’abstenir !

Joe Keatinge est né en 1982 aux Etats-Unis. Après ses études, il débute sa carrière chez Image Comics, où il travaille encore aujourd’hui (Shutter, Tech Jacket digital...). Il collabore également avec Marvel (Morbius : the living vampire, Amazing Spider-Man) et DC Comics (Batman Inc. Special). Il est également connu pour être l’éditeur de l’anthologie Popgun, récompensée d’un Harvey et d’un Eisner awards.

Ross Campbell, après avoir obtenu son diplôme au Savannah College of Art & Design, montre son travail à Oni Press qui le fait participer à Too Much Hopeless Savages. Il crée rapidement ses propres comics : The Abandonned, Mountain Girl, Shadoweyes, Wet Moon et Water Baby. On lui doit également des dessins pour l’histoire The Hollows dans le premier numéro de House of Mystery chez DC/Vertigo, et pour la mini série Teenage Mutant Ninja Turtles.

Le retour de Glory

Glory est une super-héroïne issue de l’union entre la reine des Amazones et le Seigneur des Enfers. Après avoir disparu pendant près d’une décennie, elle est découverte par Riley, une jeune journaliste obsédée depuis l’enfance par cette héroïne. Malheureusement, elle déclenche en la retrouvant une série d’événements qui risquent d’éveiller la moitié démoniaque de Glory, et de mener le monde à sa perte...

Une héroïne qui ne fait pas dans la dentelle

Glory est un personnage créé par Rob Liefeld et repris par Alan Moore, qui évolue dans le même univers que Suprême. On la retrouve sous la plume d’un nouveau tandem, qui se réapproprie le personnage sans pour autant le dénaturer. Rude et violent, le scénario nous fait découvrir la part sombre de Glory, prête à tous les sacrifices pour accomplir ses objectifs, au risque de provoquer encore plus de dégâts... Le récit ne manque pas de rythme mais à l’image du personnage, est très violent : l’héroïne préfère frapper d’abord et poser les questions ensuite, la diplomatie ou la discussion ne sont pas son fort...

L’intérêt de cette nouvelle histoire est de présenter une jeune femme plus complexe qu’il n’y paraît : dotée d’un caractère bien trempé, ça ne l’empêche pas de se montrer sensible à l’occasion. Le dessin tout en rondeurs de Ross Campbell est agréable, même si le design de Glory et certains personnages en surprendra plus d’un. L’héroïne est puissante et sa musculature est en conséquence... on appréciera ou pas !

Dynamiques et rythmées, les scènes d’action se succèdent dans une intrigue agréable, qui n’est toutefois pas exempte de quelques incohérences. Si la violence exprimée de la façon la plus crue ne vous gêne pas (mutilations et démembrements sont fréquents), vous pouvez jeter un oeil à ce comics qui ne manque pas de qualités.

 

Tony Sanchez