Héritage
( L'Empire Ecarlate (Star Wars) 2 )
de Paul Gulacy et Mike Richardson
aux éditions Delcourt
Genre : Comics
Sous-genres :
  • SF

Scénariste : Mike Richardson
Dessinateur : Paul Gulacy
Couleurs : Dave Stewart
Traduction : Anne Capuron
Date de parution : octobre 2006 Inédit
Langue d'origine : Anglais UK
Type d'ouvrage : Album
Nombre de pages : 160
Titre en vo : Star Wars Crimson Empire
Cycle en vo : Star Wars Crimson Empire
Parution en vo : janvier 1999

Lire tous les articles concernant Paul Gulacy ou Mike Richardson

Ecoute ce que te dit ton coeur !

Le duo Mike Richardson/Randy Stradley est connu pour être à la tête de Dark Horse Comics, une société de publication de comics aux Etats-Unis. C’est elle en particulier qui publie les bandes dessinées Star Wars. Ils se sont encore associés pour réaliser le scénario de L’Empire Ecarlate et proposer une vision différente de l’univers de Georges Lucas . Paul Gulacy dessine des comics depuis plus de trente ans. Il a dans ses cartons des albums de Catwoman, Batman et bien sûr de Star Wars.

Quand le lion est mort, les hyènes se déchaînent.

L’Empereur Palpatine est mort, pour de bon cette fois. Le traître Carnor Jax aussi, éliminé ensuite par son compagnon d’arme, Kir Kanos. Ce dernier reste donc le seul survivant de la Garde Impériale. Considéré comme dangereux, sa tête est mise à prix et il doit se cacher sous une identité d’emprunt : celle de Kenix Kil, chasseur de prime à la recherche de contrat.

De son côté, Mirith Sin réussit à infiltrer les troupes de Grappa le Hut. Elle y découvre un étrange trafic de clones, avant d’être démasquée et capturée par le maître des lieux et remise aux terribles Zanibars. Emportée sur leur planète, elle doit être sacrifiée lors de leur prochaine cérémonie. Seul Kir Kanos peut encore la sauver, au risque de tomber lui aussi aux mains des ravisseurs de la jeune femme.

Au sein du Conseil qui dirige ce qui reste de l’Empire, rien ne va plus. La dissension règne et les assassinats se multiplient. Malgré les efforts de plusieurs dirigeants pour accuser Kir Kanos de ces meurtres, certains membres doutent. Amené sur le trône par manigances, Xandel Carivus en arrive à emprisonner les conseillers qui lui font de l’ombre après une tentative de putsch contre lui.

Politique, ambitions et tueries sont le lot du Conseil tandis qu’ailleurs naît une amitié entre deux ennemis, sentiment qui pourrait déboucher sur autre chose...

Belle réalisation !

Il y a peu à dire sur cet album, comme sur le premier tome de cette série. Bien conçu, bien écrit, dessiné avec talent, il est une pierre solide de l’univers étendu de Star Wars. Sans remettre en cause les autres volets de la saga, il ne fait qu’apporter un nouvel éclairage sur cette période troublée qui suit la défaite de l’Empereur et précède l’instauration de la Nouvelle République.
L’intérêt majeur de L’Empire Ecarlate est de ne pas prendre partie dans la lutte pour le pouvoir. Nous sommes loin du manichéisme habituel qui diabolise tout ce qui vient de l’Empire et encense ceux qui oeuvrent pour la République. Au contraire, nous voyons bien que ce sont les hommes et les femmes qui mènent les combats, parfois pour des idéaux mais bien souvent plutôt pour leur propre compte... Et que parfois le coeur et la raison ne sont pas en accord.
Avec L’Empire Ecarlate, la saga se continue d’une belle manière.

Jean Rébillat

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.