ITW Eoin Colfer
de Eoin Colfer
aux éditions
Genre : Anticipation

Auteurs : Eoin Colfer
Date de parution : mars 2010 Réédition
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Interview mail
Titre en vo :

Lire tous les articles concernant Eoin Colfer

Eoin Colfer vient d’écrire le sixième tome du Guide galactique, prenant ainsi la suite de Douglas Adams !

Actusf : Comment avez-vous découvert le Guide Galactique ?
Eoin Colfer : Quand j’étais ado, j’étais dans un club de lecture de science fiction et de fantasy. On lisait le Seigneur des Anneaux, Isaac Asimov ou Philip K.Dick, des trucs comme ça. Nous étions cinq jeunes garçons et nous n’étions pas très « cool » hormis l’un d’eux qui avait deux petites amies ! Il est arrivé avec Le Guide Galactique et m’a dit de le lire ! Au début je n’ai pas voulu. Il était beaucoup plus fin que les livres de 500 pages que j’avais l’habitude de lire. Mais il a dit « J’ai deux copines !  ». Alors... je l’ai lu ! (rires). Et j’ai trouvé ça totalement génial. Quand vous êtes ados, il y a des choses qui vous marquent pour toute votre vie comme Pink Floyd... Pour moi Le Guide Galactique en fait partie. Cela a été vraiment important...

Actusf : Qu’est-ce qui vous a plu à l’époque dans Le Guide Galactique ?
Eoin Colfer : D’abord l’humour. C’était vraiment drôle et c’était une surprise pour moi ! C’était rare en SF à l’époque ! Et puis la critique de la bureaucratie et la religion qu’on trouve dans le livre était très attirant pour l’ado que j’étais...

Actusf :
Comment vous a-t-on demandé d’écrire ce sixième tome ?
Eoin Colfer : Ca été une grande surprise et pas du tout quelque chose que je recherchais ou que j’espérais. J’ai reçu un coup de fil de mon agent qui était en discussion avec celui de Douglas Adams et qui souhaitait que je finisse l’histoire pour le trentième anniversaire de la naissance de la série. J’ai d’abord dit non parce que je pensais que ce n’était pas du tout une bonne idée, non seulement pour moi mais pour n’importe qui d’autre. Et puis peu à peu une histoire s’est formée dans ma tête et finalement quinze jours plus tard, lorsque la veuve de Douglas Adams a appelé, j’ai accepté. C’est une étrange décision parce que vous ne pouvez pas la prendre puis l’oublier juste après. J’ai dit oui et tous les jours je pense que je n’aurai pas du mais je ne peux plus revenir dessus (rire).

Actusf : Qu’est-ce qui vous a décidé ?
Eoin Colfer : Je crois que le premier élément c’est la famille. Ce n’est pas une grosse maison d’édition qui voulait ce sixième tome mais la femme et la famille de Douglas Adams. Et ils n’ont pas demandé à dix auteurs, mais seulement à moi. C’était difficile de refuser dans ces conditions.

Actusf : Comment avez-vous travaillé ?
Eoin Colfer : C’était difficile parce que sur ce genre de projet, il n’est pas simplement question de ne penser qu’à l’histoire. Il y a d’autres éléments extérieurs comme les tomes précédents ou les fans. Et puis je ne pouvais pas copier totalement Douglas Adams. C’était impossible pour moi. En fait, j’ai surtout essayé de faire en sorte qu’il ressemble aux livres de la série. Je voulais que les lecteurs ne sentent pas trop la différence. J’ai donc du changer de style. Au début du livre, je me suis mis dans les pas de Douglas Adams pour que les gens ne soient pas dépaysés, puis progressivement j’ai essayé de les emmener vers mon style. A la fin du roman, c’est moi. Mais au début, c’est un hybride étrange entre Douglas et moi.

Actusf :
Est-ce que vous avez discuter avec les fans avant d’écrire le livre ?
Eoin Colfer : Quand l’annonce a été faite, internet est devenu vraiment agité. Les réactions étaient vraiment fortes et pas très bonnes, voir haineuses. J’ai alors décidé de ne pas discuter avec les fans pendant six mois le temps de finir le livre. Par la suite, l’éditeur américain a commencé à me réconcilier avec eux. J’ai été dans les conventions de fans de Douglas Adams, j’ai parlé devant des centaines d’entre eux, on a bu des bières ensemble etc (rire). Et lentement ils ont commencé à se détendre. Ils ont vu que j’étais un vrai fan et pas seulement un type venu par intérêt. Entre temps, ils ont aussi lu mes propres livres et ont été un peu rassurés. Mais c’est vrai que je n’ai pas voulu discuter pendant l’écriture parce que la plupart d’entre eux avait leur propre histoire dans la tête et leur propre idée de la suite. Et ça ne m’aurait pas aidé du tout parce qu’à chaque passage, j’aurai eu une vingtaine d’avis sur ce qu’il aurait fallu écrire...
 
Actusf : Le livre sort en France ces jours-ci, pouvez-vous nous parler de l’histoire ?
Eoin Colfer : Dans le cinquième tome, Douglas fini par tuer tous ses personnages. Le challenge c’était donc de les ramener. L’histoire tourne autour d’un avatar de la Terre, puisque l’ancienne a été détruite par les Vogons. Cette nouvelle planète va attirer la convoitise de tous les humains qui sont dispersés dans la Galaxie. Malheureusement les Bogons vont vouloir la détruire encore une fois. Et dans le même temps, puisque cette Terre n’a pas été créée par un Dieu, tous les dieux de l’univers vont vouloir également se l’approprier.
 
Actusf :
Cela fait maintenant plusieurs mois que vous avez terminé l’écriture. Quel regard portez-vous sur cette aventure ?
Eoin Colfer : C’est une situation étrange. Quand je fini un livre je suis en général plutôt fier. Mais là, j’ai du mal à avoir une opinion. C’est inhabituel. Je crois que je vais avoir besoin de quelques années avant de ressentir quelques choses de précis. Pour l’instant, je me fie surtout à l’opinion des lecteurs qui est plutôt bonne. Je suis très heureux d’avoir écrit ce roman. Maintenant je vais surtout me concentrer sur mon travail. Evidemment, je pourrais écrire un nouveau tome de la série tous les ans et tout le monde serait content. Mais ce n’est certainement pas ce que j’ai envie de faire.
 
Actusf : Vous avez vu le film ?
Eoin Colfer : Oui. J’ai plutôt aimé. Les acteurs étaient bons, les décors aussi mais ils ont perdu l’humour quelque part, et notamment celui de Douglas Adams. Je me rappelle que quand nous avons été le voir à Londres, il y avait beaucoup de fans dans la salle. Ils étaient très enthousiastes lors de la première scène avec les dauphins. Mais c’est vite retombé.

Actusf : Quels sont vos projets ?
Eoin Colfer : Je viens tout juste de finir le nouveau tome d’Artemis Fowl qui sortira cet été. J’ai aussi en projet une petite histoire de fantômes qui sortira j’espère avant Noël. Et j’ai également un roman policier que j’avais terminé avant le sixième tome du Guide Galactique.

Jérôme Vincent, Julien Morgan