Interview Gabriel Katz
de Gabriel Katz
aux éditions
Genre : Fantasy

Auteurs : Gabriel Katz
Date de parution : avril 2013 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Interview mail
Titre en vo :


Achetez-le en numérique !

Lire tous les articles concernant Gabriel Katz

Gabriel Katz est un nouveau venu en fantasy. Ses trois premiers livres ont été publiés chez Scrinéo et ont connu un joli succès... Interview découverte d’un auteur qui va encore faire parler de lui...

Actusf : Une première question sur vous et sur vos goûts. Quels sont les auteurs qui vous ont marqué et vos influences ? 
Gabriel Katz : Ca peut paraître étrange, mais je n’ai jamais été un lecteur de fantasy. A part le Seigneur des anneaux, je n’avais pas lu un seul livre du genre avant d’écrire le Puits des mémoires. Depuis, j’en ai lu quelques uns, mais ils se comptent encore sur les doigts d’une main.
 
Mes influences fantasy sont plus insidieuses : un peu de ciné, un peu de télé, mais surtout les jeux de rôles, autour desquels j’ai créé mes premiers univers. 
 
Actusf : Qu’est-ce qui vous plait dans la fantasy ? Pourquoi avoir choisi ce genre pour écrire ? 
Gabriel Katz : Il n’y a pas plus fascinant pour un auteur de que de construire un monde. Un univers de fantasy s’articule comme un puzzle : seigneuries, royaumes, continents, personnages, croyances… Chaque élément vient apporter sa pierre à l’édifice. En trois volumes déjà, les lecteurs prennent leurs marques dans le monde (je le vois aux commentaires sur le net !), au point de savoir comment se nomment les habitants du grand Sud, ou combien coûte un repas dans une auberge. 
 
C’est paradoxal, mais on se sent plus facilement chez soi dans un monde de fantasy que dans un contexte historique. J’aime le fait que chacun se fasse ses propres images, sans être bridé par la réalité. 
 
Actusf : Avez-vous beaucoup écrit avant d’être publié ou l’avez-vous été tout de suite ? 
Gabriel Katz : Disons que j’ai beaucoup écrit et publié… pour les autres. En tant que « nègre », j’ai derrière moi une bonne trentaine de livres pour des auteurs connus – sans compter que je suis également scénariste de BD et de télé. Mais avec le Puits des Mémoires, c’est la première fois que je signe un livre à visage découvert. 
 
Actusf : Comment est née l’histoire du Puits des Mémoires ? 
Gabriel Katz : La trame de l’histoire est née autour d’un jeu de rôles. Au fur et à mesure que j’échafaudais le scénario, naissait l’idée d’en faire un livre. C’est étrange de penser que j’ai longtemps pratiqué mon métier – l’écriture – et mes loisirs – le jeu – sans jamais penser à les mixer. J’ai écrit quelques chapitres, que j’ai soumis à mes amis qui eux, lisent de la fantasy, et comme ils m’ont tous poussé à continuer, le Puits des Mémoires est devenu un livre. 
 
Actusf : Vous partez avec trois personnages amnésiques. Comment les avez-vous imaginé ? Etait-ce facile de commencer par une page blanche les concernant ? 
Gabriel Katz : Contrairement à eux, je savais où j’allais ! Le tout était de savoir comment (et quand) distiller les informations. Je ne voulais pas faire traîner le mystère jusqu’au dernier chapitre du dernier tome, pour finir par asséner vingt pages de révélations. Je voulais que le lecteur se mette dans les bottes de nos trois héros, et découvre en même temps qu’eux ce qui les a amenés là. 
 
Ce qui me fascinait avec l’amnésie, c’était la possibilité de se construire une personnalité à partir de rien, parfois en totale opposition avec sa vraie nature…
 
Actusf : Ce qui est intéressants dans le premier tome, c’est qu’on les sent tiraillé souvent entre le désir de s’installer et celui de poursuivre leur quête. Vous aviez envie de héros tenté par une vie “normale” ? 
Gabriel Katz : Les trois héros réagissent différemment face à cette tentation de se « poser », et en cela leur vraie identité les influence un peu. Pour les comprendre, il faut s’imaginer à leur place. Que ferais-je, moi, si je me réveillais au milieu de nulle part sans savoir qui je suis ? Est-ce que je remuerais ciel et terre quitte à risquer ma vie ? Est-ce que je repartirais de zéro dans un endroit paisible ? C’est une question difficile… et de toute manière, leurs poursuivants ne leur ont pas laissé beaucoup de choix !
 
Actusf : Le tome 3 vient de sortir. Il est assez déroutant. Sans en dévoiler les surprises, que pourriez-vous dire aux lecteurs qui ne l’ont pas encore lu ? Vous aviez envie de les surprendre ? 
Gabriel Katz : Je n’avais pas envie de surprendre pour surprendre. Naturellement, certaines révélations sont étonnantes, et certains tournants imprévus, mais je n’ai pas voulu sortir un lapin de mon chapeau, en disant « tadaaaa ! Révélation finale ! ». La trilogie est construite de sorte à ce que le lecteur, peu à peu, lève le voile sur le mystère.
 
Bien-sûr, ce qu’on peut attendre du classique roman d’aventures tourne parfois de façon inattendue, mais ça fait partie du plaisir, pour moi – et j’espère pour le lecteur. Je n’avais pas envie qu’on se dise en refermant le livre : bien-sûr, ça ne pouvait pas finir autrement. 
 
Actusf : Quels sont vos projets ? Sur quoi travaillez-vous ? 
Gabriel Katz : Mon prochain livre est déjà bien avancé. Il s’appellera La Maîtresse de guerre, et se situera dans le même monde… mais nettement plus au Sud ! J’ai eu assez froid pendant trois tomes – surtout dans les deux derniers – pour avoir envie d’un peu de désert sous un soleil de plomb. Et le héros sera une héroïne…

Jérôme Vincent