Interview Xavier Dollo
de Xavier Dollo
aux éditions
Genre : Interview

Auteurs : Xavier Dollo
Date de parution : septembre 2012 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Interview mail
Titre en vo :

Lire tous les articles concernant Xavier Dollo

Xavier Dollo s’occupe des éditions Ad Astra, une petite structure qui a de très jolis ouvrages...

Actusf  : Un petit mot sur le contexte général. Il ne cesse d’être morose en librairie depuis plusieurs mois. Comment abordez-vous cette fin d’année ?
Xavier Dollo : Effectivement, c’est peu de dire que le contexte général est morose. Cela dit, nous, ce qui nous pénalise le plus, c’est justement notre quasi totale absence des librairies (sauf au Québec…). Du coup, comme nous avions investi pour une diffusion/distribution qui ne se fait pas vraiment, nous nous retrouvons dans une situation assez précaire et nous sommes en pleine réflexion, pas pour laisser tomber, je précise, mais pour revoir notre calendrier de parution, déjà assez faible pourtant. Donc, en ce qui concerne la fin d’année, je ne vois pas d’amélioration ni de grandes ambitions. Juste (sur)vivre sur notre modeste fond, sur la vente directe aussi, et croiser les doigts pour que nos titres tournent un peu mieux à partir de septembre, date à laquelle notre diffuseur/distributeur se dote de nouveaux commerciaux et donc, a priori, de nouveaux moyens de nous satisfaire un peu mieux. Bon, évidemment, je place quelques espoirs dans notre dernier né, la deuxième intégrale de Lanmeur. Mais également dans nos deux derniers ouvrages : Des nouvelles de Ta-Shima d’Adriana Lorusso et Métaphysique du Vampire de Jeanne-A Debats.
 
Actusf : Vous sortez le tome 2 du cycle de Lanmeur ces jours-ci. Le tome 1 a été très bien accueilli à tel point que vous avez dû réimprimer. Comment expliquez-vous cette avalanche de bonnes critiques et ces bonnes ventes ?
Xavier Dollo : Je ne sais pas s’il y a quelque-chose à expliquer sinon que de mon point de vue le succès du cycle de Lanmeur est tout à fait logique, considérant le talent de Christian Léourier (« Un des secrets les mieux gardés de la SF française  », selon Pierre-Paul Durastanti). Avec cette réédition, soudain, on s’est rappelé que Christian Léourier était un de nos auteurs importants. Bref, ce n’est que justice pour l’homme (d’une gentillesse incroyable) et l’écrivain (au talent indéniable). Ensuite, le dossier qui lui a été consacré dans la revue Brifrost nous a permis de vendre pas mal de volumes (je dirais entre 50 et 80), cela nous a bien aidés. J’aurais bien aimé le voir aux Utopiales, pour que Christian revienne complètement sur le devant de la scène SF, mais pour un petit éditeur comme nous, ce gros festival est inaccessible.
 
Actusf : Quelles sont les qualités de ce cycle ?
Xavier Dollo : Je n’ai jamais compris pourquoi Léourier était aussi peu connu et reconnu des lecteurs, pourquoi le cyce de Lanmeur n’était pas considéré comme un de nos classiques, ni réédité. J’ai donc retroussé les manches et me suis mis au travail, étant donné que Lanmeur m’avait énormément marqué pendant ma jeunesse, autant que Fondation d’Isaac Asimov. Avec le recul, je trouve même Léourier largement plus lisible. Il y a de vrais morceaux de grande littérature dedans. Lanmeur est un des univers les plus fouillé et intelligent de notre SF. Les romans sont inventifs, originaux et guidés par une plume lumineuse et rigoureuse à la fois, souvent très imagée. Ensuite, Léourier possède ce talent rare de l’économie dans son écriture, parce qu’il a un art consommé du mot juste, du mot qui fait sens. L’auteur est un humaniste, on le sent dans ses thématiques (toujours cette recherche de l’Autre, de comprendre l’Autre) et dans chaque roman il explore une facette de notre humanité. Je ne vois pas en France d’équivalent à Christian Léourier. Il possède réellement une voix unique, reconnaissable dès les premiers paragraphes d’un livre ou d’une nouvelle. Enfin, les romans de Lanmeur nous font voyager sur des planètes incroyables où les us et coutumes sont formidablement décrits (Le Murketo de Ti-Harnog, La Loi de La Loi du Monde, etc.) par le biais de personnages toujours très intéressants, qui ne sont pas en carton-pâte.
 
Actusf  : Vous allez publier un premier roman, Les Compagnons du Foudre, de Denis Hamon. Tout d’abord qui est l’auteur ? Peux-tu nous le présenter ?
Xavier Dollo : Denis Hamon est un jeune auteur parisien, et doit avoir le début de la trentaine (vous remarquez que je suis bien informé). Il est prof. Et Les Compagnons du Foudre est son premier roman. Il a pas mal évolué dans l’univers du jeu de rôle, a animé des tables rondes sur le sujet aux Utopiales. Mais là, je parle de mémoire. C’est un garçon très sympathique qui, je l’espère, fera parler de lui. J’aime donner leur chance à de jeunes auteurs. Prendre le risque de publier leurs premiers romans. Comme pour Ophélie Bruneau et son Et pour quelques gigahertz de plus…, je suis persuadé du potentiel de ces auteurs et c’est donc mon rôle de leur donner une première tribune. Lui, je l’ai découvert sur le blog de Julien Heylbrœck, qui avait fait une chronique de son bouquin pour donner envie aux éditeurs. Ca a marché…
 
Actusf : J’ai pu lire qu’il s’agirait d’un "post-apo/planet-opera/steampunk"... Quelle est l’intrigue ? Que pourrons-nous lire ?
Xavier Dollo  : Bon, il n’y a pas vraiment de steampunk là-dedans, mais juste une certaine « ambiance » qui en donne l’illusion. Les Compagnons du Foudre parle d’un équipage de vaisseau (du Foudre, donc, où vivent de gentils pirates) qui, un jour, dans les brumes du ciel, recueille une jeune femme étrange. Mais les Taromanciens, sorte de caste qui régit cette Terre post-apocalyptique, veillent au grain et se mettent à la poursuite du Foudre. Bientôt, l’équipage sera traqué, sans réellement comprendre les tenants et les aboutissants de l’histoire dans laquelle il s’est fourré. Pour moi, Les Compagnons du Foudre est un excellent roman d’aventures, avec un background assez original. Les personnages sont attachants, le style fluide. On est, à mon avis, dans un parfait roman d’aventures qui pourrait très bien passer pour un Young Adult, tant il me paraît tout public.
 
Actusf  : Pourquoi avoir choisi de rééditer Les Pierres du Rêve 1 & 2, de Laurent Whale ? De quoi s’agit-il ?
Xavier Dollo : Pourquoi ? Eh bien parce que j’aime Laurent Whale. C’est un ami très cher et un écrivain très talentueux (justement récompensé par le succès des son roman Les Pilleurs d’Âmes, notre meilleure vente à ce jour avec plus de 1000 copies dans la nature, et que l’on vend encore régulièrement). Deux arguments qui plaident en faveur de la réédition des Pierres du Rêve. Il s’agit de polar SF à échelle galactique. Avec un personnage principal directement venu du polar des années 50, et notamment la figure d’Humphrey Boggart. Les couvertures seront signées Eric Scala.
 
Actusf  : Quels sont vos projets pour 2013 ? Sais-tu ce que vous allez publier ?
Xavier Dollo  : Comme je le disais, comme l’avenir est on ne peut plus flou, voire indéterminé, je ne préfère pas tirer trop de plans sur la comète. Mais j’ai de prévu : Du Léourier inédit (Dur silence de la neige) + la dernière intégrale Lanmeur, du Martinigol (un recueil de nouvelles), un space-opera vraiment très bon de Jean-François Pénichoux, Scrops, une novella rigolote de Mælig Duval, et pour l’avenir un poil plus lointain, un roman de Julien Heylbrœck, un planet-opera de Martin Lessard (Terre sans mal, chez Denoël). J’espère aussi rééditer Fumeterre de Jean Millemann, éditer un recueil d’Anne Fakhouri. Et bien entendu, la suite de Métaphysique du vampire, de Jeanne-A Debats. Et pardon si j’ai oublié quelqu’un, je n’ai pas mes fichiers devant moi ; et avec ma mémoire de poisson rouge… !
 
Actusf : Quels sont les prochains salons auxquels Ad Astra va participer et les prochaines dédicaces de vos auteurs ?
Xavier Dollo : Je serai personnellement au festival de Quessoy (22) les 6 et 7 octobre, avec pas mal de beau monde de la SF. A priori, il n’y a que là qu’on pourra me rencontrer dans les prochains mois.
 
Pour le reste, certains de nos auteurs participeront aux Utopiales (Jeanne-A Debats), d’autres à Science vs Fiction le 22 septembre à Puteaux (Léourier, Bruneau, Lorusso), d’autres encore seront sans doute à Sèvres en décembre. Jeanne-A Debats sera aussi présente au salon d’Elven, chapeauté par Jean-Luc Rivera, puisque cette année le thème retenu est le vampire.

Jérôme Vincent