Interview autour du Projet Mars avec Florence Porcel
de Andreas Eschbach et Florence Porcel
aux éditions L’Atalante

Auteurs : Andreas Eschbach , Florence Porcel
Date de parution : février 2015 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Interview mail
Titre en vo :

Lire tous les articles concernant Andreas Eschbach ou Florence Porcel

Florence Porcel, candidate au projet Mars One, a rédigé les préfaces de la réédition du cycle de Mars d’Andreas Eschbach chez L’Atalante. A l’occasion de la sortie du tome 4, elle nous a accordé une petite interview.

ActuSF : Comment avez-vous découvert Le Projet Mars d’Andreas Eschbach et qu’est-ce qui vous a intéressé dans cette série ?
 
Florence Porcel : Il me semble que j’ai découvert ce livre en cherchant des romans de SF à propos de Mars sur le site de la FNAC. J’ai commandé le premier... puis les 2 suites d’un seul coup après l’avoir dévoré d’une traite. J’ai adoré le fait que les héros soient des adolescent(e)s : ça m’a replongée dans l’atmosphère d’un Club des Cinq que je dévorais quand j’étais petite... Mais également la planète Mars qu’Andreas Eschbach décrit parfaitement bien. L’ensemble est assez scientifiquement crédible, je préfère la hard SF au space-opera qui part complètement dans l’imaginaire.
 

ActuSF : Vous écrivez dans la première préface que vous vous sentez "plus proche de ces adolescents fictifs du futur que des adultes de mon présent". Pour quelle raison ?
 
Florence Porcel : Parce que ces adolescents sont des explorateurs ! Les adultes d’aujourd’hui prônent une société tout confort où le risque zéro est roi. Tendre vers l’immobilisme n’a jamais rien donné de bon : en général, on assiste ensuite à des retours en arrière, au refus du progrès et à des règles archaïques. Ces jeunes-là ont envie d’aller de l’avant, de découvrir le(ur) monde, de prendre des risques. De vivre, quoi !
 

ActuSF :  Quel écho a cette série pour vous qui êtes candidate à un départ vers Mars ?  Y trouvez-vous une filiation avec ce que vous ambitionnez de vivre ?
 
Florence Porcel : Même si l’aventure Mars One s’arrête là pour moi (je ne fais pas partie des 100 finalistes), il y a effectivement un écho entre ce projet et ce roman : tous les deux impliquent un séjour permanent sur Mars. Il ne s’agit plus d’une mission ponctuelle mais bien de s’y installer pour y vivre. Et je pense que le roman décrit bien les difficultés, mais aussi les joies, qu’impliquent la vie quotidienne dans un endroit aussi hostile. 
 

ActuSF : Pourquoi avoir accepté d’écrire les préfaces de ces quatre tomes ?
 
Florence Porcel : J’avais dévoré les 3 premiers tomes du roman et mes activités consistent à vulgariser les sciences et l’exploration spatiale... Sans compter que j’écris de la fiction aussi avec l’ambition de me faire éditer un jour. Qu’on me propose d’écrire ces préfaces étaient donc un honneur, une grande joie, et raison plus égocentrique, le frisson de voir pour la première fois mes mots et mon nom imprimés sur un livre... :-)
(En plus, j’ai pu lire le 4ème tome avant tout le monde - du moins en français. Et ça, c’était trop cool :D)
 
 
ActuSF :  Et conseilleriez-vous cette série à quiconque rêve de Mars et pour quelles raisons ?
 
Florence Porcel : Oui, je la conseillerais vivement. La planète Mars y est vraiment bien décrite, en accord avec ce qu’on en sait scientifiquement, et on sent que l’auteur lui-même y semble très attaché. On s’y croirait vraiment. Et c’est un roman d’aventures très efficace aussi bien pour de jeunes lecteurs que pour des adultes comme moi... :-)
 
 
Jérôme Vincent