Interview d\’Alexe
( 1 )
de Alexe
aux éditions ActuSF
Genre : SF
Dessinateur : Alexe
Date de parution : avril 2002 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : interview
Nombre de pages : 1
Titre en vo : 1
Cycle en vo : Guin Saga

Lire tous les articles concernant Alexe

\"J’ai toujours été attiré par des activités un peu plus créatrices que de jouer à la poupée\"

Nous : Comment êtes-vous tombée dans le chaudron magique du dessin ? J’imagine que vous avez toujours dessiné ? Racontez-nous ?
Alexe : Et bien effectivement, je dessine depuis le plus jeune âge…. Je lisais et recopiais les Yakari , ma première BD, avec les autres Papyrus, Schtroumpfs, Scrameustache, etc…. Sans parler de « Goldorak » en relié grand format…. J’ai eu la chance d’être baigné dans un univers cinéma, game, BD, musique, littérature un peu décalé…. Ce que je voyais me fascinait et m’a donné l’envie de montrer sur papier ce que j’avais dans la tête…. Et là, y’a du boulot

Nous : Qu’est-ce qui vous a donné envie de faire ce métier  ? Quel a été votre parcours ?
Alexe : Et bien, comme je le disais précédemment, c’était cet univers dans lequel j’ai baigné. J’ai toujours été attiré par des activités un peu plus créatrices que de jouer à la poupée. Alors j’ai fait musique (sax alto), dessin, arts plastiques, peinture…. J’aime créer. Après mon BAC littéraire (spécialité musique), j’ai passé 2 ans à peindre, faire des expos et organiser des soirées à Nantes, en faisant des affiches « à l’ancienne » : photocopies, collage, un vrai bonheur… ensuite j’ai reprit mes cours pour devenir un peu plus au point… Donc diplôme d’arts graphiques sous logiciels, ensuite taf pendant 3-4 ans en pub, com et événementiel comme lead graphiste, tout en continuant mes cours d’arts plastiques en parallèle, pis j’en ai eu marre de la pub, donc j’ai reprit encore une fois le chemin des courts pour obtenir mon diplôme de concepteur 3D…. Après 2 ans dans la 3D, la R&D (recherche et développement en temps réel) et le jeu vidéo et surtout 2 boites qui ont coulé avec toutes les autres en 2002, et bien je me suis décidée à bosser pour moi. Je me suis remise à dessiner, à faire de l’illus, et j’ai commencer par bosser avec Khimaira, puis SEMIC… ensuite le fruit du hasard m’a amené chez Soleil à faire des couleurs…

Nous : Vous souvenez-vous de votre première commande ? Comment cela s’est-il passé ?
Alexe : Ah oui je m’en souviens, j’avais 18ans je crois… C’était un pote à moi, fan de JDR (on jouait ensemble), il m’avait demandé de lui faire une déco géante en peinture style JDR (wahrammer), en insérant des illus qu’il aimait bien…. Résultat des courses : 150cm x 100cm, huile sur bois, un été entier, un pote content et moi un peu de tune.

Nous : Comment vous êtes vous orientée vers la colorisation ? Est-ce un choix ou est-ce un hasard ?
Alexe : Oui c’est un pur hasard…. Enfin si le hasard existe !
Donc j’étais avec Phil (Philippe Xavier), il bouclait les dernières planches du Souffle T1, Soleil et lui n’arrivait pas à trouver un coloriste qui lui convienne et qui soit en phase avec lui…. Après pas mal d’essais, il m’a demandé de faire un test (il aimait bien l’idée qu’on bosse ensemble), de fil en aiguille et avec pas mal de taf, ça a marché…. Alors je me suis lancée, bien que je ne me destinais pas du tout à être coloriste…

Nous : Vous avez travaillé avec Ange, Gaudin, Xavier et Sieurac. Comment se sont passées ces collaborations et d’une manière plus générale comment travaillez-vous avec les scénaristes et les dessinateurs ?
Alexe : Et bien elles se sont toutes très bien passées… Avec Philippe, c’était plus simple vu que l’on habitait sous le même toit… Ange, m’a beaucoup aidé, guidé afin que je m’améliore, ça a été difficile mais absolument nécessaire, et c’est vrai que je dois pas mal à Gérard pour cela, notamment pour la reprise couleur de Paradis Perdu, car passer derrière Lyse, n’est pas du tout chose évidente…..
Donc je discute beaucoup avec les dessinateurs, afin de cerner ce qu’ils aiment, de coller à leur attentes, je lis aussi le script (vaut mieux  !), nous mettons au point les grandes lignes directrices et ensuite je me lance  ! sans trop de contraintes ou directives.

Nous : La question qu’on pose toujours aux coloristes, c’est de savoir si ce n’est pas frustrant de ne pas faire les dessins soi-même. Qu’en est-il pour vous ?
Alexe : Et bien, oui c’est vrai que ça peut l’être, mais le truc c’est que je fais pas mal d’illus à côté donc bon… ça ne me gêne pas autant et puis justement c’est un plaisir aussi que de tout faire pour mettre en valeur le travaille des dessinateurs et scénaristes, c’est différent, ça apprend l’humilité aussi, finalement c’est une très bonne chose… Ca ne m’empêche pour autant de bosser sur mes planches….

Nous : Vous avez également travaillé mais en tant qu’illustratrice pour Semic et pour Khimaira. Est-ce une discipline vers laquelle vous souhaitez vous orienter ?
Alexe : Et bien comme je vous le disais, la vérité c’est que j’ai fait de l’illus bien avant de faire des couleurs, même si ça parait moins flagrant… Donc de toutes façons, je m’oriente vers le dessin, BD et illus, mais coloriser, j’aime le faire, donc je pense continuer aussi…. Même pour les autres, là encore il ne doit pas y avoir de problèmes d’ego.

Nous : Quels sont vos projets actuellement ? Et vos envies pour le futur ?
Alexe : Continuer mes séries en cour, j’ai reprit la « com » pour les « Editions du café » et surtout pour 2005-2006, obtenir ma série au dessin, voilà j’y travaille, enfin je vais m’y remettre après Paradis Perdu T3 . Et d’une manière plus générale, continuer à m’éclater, progresser et prendre du plaisir à faire ce que je fais !

Jérôme Vincent