Interview d’André-François Ruaud (2001)
( 1 )
de André-François Ruaud
aux éditions ActuSF
Genre : SF

Auteurs : André-François Ruaud
Date de parution : janvier 2000 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Interview mail
Nombre de pages : 1
Titre en vo : 1
Cycle en vo : Guin Saga
Parution en vo : juin 2001

Lire tous les articles concernant André-François Ruaud

L’explorateur de la fantasy

Actusf : Bon André, franchement, qu’est-ce que tu lui trouves à la fantasy ? Pourquoi aimes-tu ce genre ?
André-François Ruaud  : Pour son humanité, sa beauté, ses profondes résonances mythiques, son lien à l’enfance (donc son ancrage en chacun de nous), sa longue tradition littéraire...

Actusf : Tu te rappelles de ton premier livre de fantasy, ou du premier livre de fantasy qui t’a marqué ?
André-François Ruaud : Pas vraiment, non. Je me souviens de mon premier bouquin de SF - parce que ce genre est vraiment très à part du reste des littératures. La fantasy, elle, est ancrée dans la littérature classique... Je pense cependant qu’il s’agissait de Un hiver dans la vallée de Moumine, par Tove Jansson.

Actusf : Avec quelle idée as-tu commencé Cartographie du merveilleux ? Quel était ton objectif ? André-François Ruaud : A l’origine, je pensais faire un bouquin beaucoup plus gros, une sorte d’équivalent fantasy de L’histoire de la SF de Jacques Sadoul... Et puis Gilles Dumay le sachant, il m’a proposé d’en faire d’abord une version plus légère, dans le cadre pré-établi pour une série de guides de lecture commandés par la collection "Présence du Futur". L’objectif ? Faire découvrir la fantasy, TOUTE la fantasy : pas seulement le sous-genre des héritiers de Tolkien qui, en France, prenaient jusqu’à présent tout le devant de la scène, mais bien l’immense domaine de la fantasy dans toute sa diversité. Défricher, pour donner envie de lire et de découvrir.

Actusf : Combien de temps y as-tu passé ? Il y a eu beaucoup de préparation, de recherches ? André-François Ruaud : Deux ans. Des tonnes de lectures !

Actusf : Comment as-tu choisi les auteurs dont tu parles dans la seconde partie (les 100 propositions de lecture) ? Quels étaient les critères de sélection ?
André-François Ruaud : D’abord en fonction des ouvrages qui me semblaient, à moi, très importants. Puis en étendant un peu cette sélection à l’aide de l’avis des participants de la liste Onyre (discussion sur la fantasy). Puis en sélectionnant en priorité dans le lot les oeuvres traduites ou devant paraître bientôt. Enfin en y ajoutant quelques coups de cœur personnels, afin d’atteindre pile 100 titres.

Actusf : Avec quelle définition de la fantasy as-tu fait ce livre ?
André-François Ruaud  : Après recherches et réflexions, j’ai établi une définition à base d’un faisceau convergent de critères. Le tout en consultant des spécialistes comme Terri Windling, Elisabeth Vonarburg, Steven Brust ou Charles de Lint, et en travaillant avec Patrick Marcel (qui doit pour sa part écrire un guide du fantastique, dans la même collection, et avait donc lui aussi besoin de définir son champ de travail). A partir de ces travaux de définition, j’ai rédigé un petit article qui devrait sortir dans un prochain Bifrost. En voici la conclusion : "Pour résumer, nous avons donc un ensemble de critères : - irrationnel - non exclusivement horrifique - enchanté - mythique - univers matériel secondaire - magie Critères qui peuvent s¹appliquer plus ou moins strictement, et en conjonction plus ou moins grande, afin de repérer des degrés, des fusions et des frontières avec le fantastique au sens large. Ces critères forment un faisceau convergent d¹indices permettant de définir l¹appartenance ou non d¹une œuvre au domaine de la fantasy (du merveilleux)."

Actusf : Tu as fait le choix de parler d’auteurs anglo-saxons, non encore traduits en France ? Quelles en étaient les raisons ?
André-François Ruaud : Primo parce qu’il est IMPOSSIBLE de correctement représenter le genre avec les seules traductions actuelles. Secundo parce que beaucoup des ouvrages que j’ai chroniqués sont d’ores et déjà optionés ou achetés par des éditeurs français (d’ailleurs, entre mon bouclage et la parution, plusieurs ont déjà fait leur apparition sur les rayonnages des librairies). Tertio, afin de peut-être donner quelques idées à d’autres éditeurs.

Actusf : Après quelques années de disette, de nouveaux auteurs semblent émerger dans l’hexagone. Quel regard portes-tu sur leur production et sur ce "mouvement" ?
André-François Ruaud : Ce mouvement est encore trop jeune pour qu’on puisse réellement juger de sa portée et de sa qualité. Mais je suis d’ores et déjà très impressionné par David Calvo, Fabrice Colin, Laurent Kloetzer et Léa Silhol - quatre écrivains formidables, qui n’ont rien à envier aux anglo-saxons. Et je suis avec passion les nouvelles parutions : c’est très excitant de voir enfin éclore une fantasy francophone.

Actusf : Cartographie du merveilleux est un guide de lecture qui évoque de nombreux auteurs et de nombreux ouvrages. As-tu envie de faire d’autres guides à l’avenir (ne serait-ce que des mises à jour de celui-ci) ou de continuer ton exploration de la fantasy dans des études plus vastes ? André-François Ruaud : Je travaille toujours à l’étude plus vaste que j’envisageai au début de mon boulot sur la fantasy, oui. Quant à une mise à jour de la Cartographie, je l’espère bien, si les ventes suivent. Et quant à un autre guide... C’est déjà à l’étude ! On m’a dit que tout dépendra des ventes de Cartographie : si ses résultats sont franchement satisfaisants, le responsable de Folio-SF (Sébastien Guillot) pourra imposer son envie de continuer à publier de tels guides, explorant les littératures de l’imaginaire selon quantité d’angles d’attaque. Sachant que de toute manière, celui de Patrick Marcel sur le fantastique paraîtra bien. Pour ma part, je réfléchis à un guide sur les "fusions" des genres.

Actusf : Quelle est pour toi la fantasy de demain ? (La fantasy urbaine ? Le steampunk ?) André-François Ruaud : De demain, je ne sais pas... Mais d’aujourd’hui, c’est la fantasy urbaine, sans le moindre doute. Elle demeure encore totalement à découvrir en France - seul Neverwhere la représente.

Actusf : Quels sont tes projets ?
André-François Ruaud : Je bosse sur un Abécédaire des peuples féeriques, pour les éditions Oxymore. Et sur deux romans, dont l’un en collaboration.

Jérôme Vincent