Interview d’Anouk Arnal et Eric Picholle à la rentrée 2013
de Eric Picholle et Anouk Arnal
aux éditions
Genre : Interview

Auteurs : Eric Picholle , Anouk Arnal
Date de parution : septembre 2013 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Interview mail
Titre en vo :

Lire tous les articles concernant Eric Picholle ou Anouk Arnal

A l’occasion de la rentrée littéraire, nous avons contacté plusieurs éditeurs pour qu’ils nous parlent des moments forts de cette fin d’année. Aujourd’hui Anouk Arnal et Eric Picholle nous parle des éditions du Somnium.

Actusf : Quels sont les temps forts pour vous concernant vos sorties de l’automne ? 
 
Anouk Arnal et Eric Picholle : L’automne sera essentiellement (semi-)académique aux Editions du Somnium : nous publierons les actes des troisièmes journées Enseignement et science-fiction de l’ESPE de Nice, consacrées cette année à la philosophie ; et nous tenterons de combler un peu de retard sur ceux des journées Sciences & Fictions de Peyresq, avec les thèmes de Mars ! (la planète) et de(s) Intelligence(s) artificielle(s).
 
Ce dernier ouvrage comprendra deux parties. Roland C. Wagner était l’un des piliers des journées de Peyresq, depuis l’origine et, en 2012, il avait modéré une session sur le thème Ayas, humour et Esprit de la Commune ; les Peyrescans ont tenu à lui rendre hommage, et un volume séparé comprendra la synthèse de cette session, des articles d’universitaires autour de l’œuvre de Roland, et une poignée de nouvelles qui lui sont dédiées (par Ugo Bellagamba, Jeanne-A Debats, Claude Ecken...)
 
 
Actusf : Que pouvez-vous nous dire de votre programme 2014 ? 
Anouk Arnal et Eric Picholle : Dans le même esprit, nous sortirons en 2014 les actes de Peyresq 2013 (autour de l’œuvre de Stanislas Lem) et ceux des journées Enseignement & SF 2014 (les disciplines-pivot étant cette fois l’Histoire et la Géographie).
 
Côté fictions, nous prévoyons de publier un second tome des nouvelles "SF" de Rudyard Kipling, à commencer par « Le Village qui vota que la Terre était plate », qui donnera son titre au recueil. La traduction, très soignée, est toujours de Danièle André, Daniel Tron et Aurélie Villers.
 
Nous proposerons également une nouvelle édition — et, surtout, enfin, une vraie traduction — d’un des grands romans pour la jeunesse de Robert Heinlein, La Planète rouge.
 
Enfin, à la limite du livre d’art, nous nous associerons à un projet très ambitieux et très original de Didier Cottier pour la WorldCon de Londres — mais ce sera à lui d’en parler quand il y sera prêt !

Jérôme Vincent