Interview d’Hervé Manuguerra
( 1 )
de Hervé Manuguerra
aux éditions ActuSF
Genre : SF

Auteurs : Hervé Manuguerra
Date de parution : janvier 2000 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : interview par mail
Nombre de pages : 1
Titre en vo : 1
Cycle en vo : Guin Saga
Parution en vo : juin 2004

Lire tous les articles concernant Hervé Manuguerra

Directeur d’édition, romancier, scénariste, Hervé Manuguerra connait de nombreuses facettes de la vie d’écrivain. Le voilà de retour avec un nouveau dessinateur à ses côtés

Actusf : Parlez-nous un peu de vos parcours en Bande Dessinée. Comment est née cette passion ?
Hervé Manuguerra : Dès les années 1967, je lisais goulûment les numéros de Pilote que laissait négligemment traîner dans sa chambre, le grand frère de mon meilleur copain. Puis ce fut l’ arrivée magique, chaque dimanche matin chez ma tante, du journal PIF et de ses fabuleuses séries... Je commençais alors à m’inventer des histoires pour chacun de mes héros que je dessinais et écrivais sur des feuilles volantes. Dans les années 70, je m’amusai avec mes amis, à créer mes premiers scénarios... on voulait même naïvement, adapter le roman Papillon en BD... nos références était Charlier ! En 1979 je commençai ma première année dans une école d’arts graphiques, ce qui n’arrangeait pas les choses.. Dans les année 81 il me fallait ma dose de Fluide Glacial, Métal Hurlant, Charlie... Je me suis vu alors m’inscrire dans trois bibliothèques à la fois... pour accéder à la lecture d’un maximum de BD par semaine ! Il était temps Docteur que je me soigne...

Actusf : Comment avez-vous rencontré Laurent Ribet ?
Hervé Manuguerra : Je travaillais à l’époque chez Pointe Noire, et Laurent est venu me présenter son travail...

Actusf : Et comment est née cette histoire ?
Hervé Manuguerra : J’avais dans un coin de ma tête, le désir de raconter une histoire qui aurait comme point de départ le pouvoir des mots. Le nom de Milmo s’est alors imposé... Mais la véritable histoire est née de ma rencontre avec Laurent, car nous réinventions ensemble sans cesse les scènes et les dialogues !

Actusf : Comment pourriez vous la présenter à quelqu’un qui ne l’aurait pas lu ?
Hervé Manuguerra : Milmo, c’est l’histoire d’un enfant qui a le pouvoir par ses paroles de faire revivre les légendes.
Mais à chacune de ses invocations il est projeté dix années en avant !
Commence alors pour lui, une lutte contre le temps et la mort...

Actusf : Qu’aviez-vous envie de faire avec cette histoire, tant au niveau du scénario qu’au niveau du dessin ?

Hervé Manuguerra : Nous voulions réaliser un album "grand public" une histoire pouvant être lue par tous. Nous avons alors opté pour un scénario d’aspect classique, qui en faite, de par sa structure et son découpage, serait tout à fait le contraire !! nous voulions surprendre... Laurent et moi, avons pris alors un malin plaisir, à étudier chaque plan chaque découpage, afin de jouer avec le lecteur.

Actusf : Comment s’est passée votre collaboration, comment avez-vous travaillé ensemble ?
Hervé Manuguerra : Tout au début, de notre collaboration, Laurent avait déjà un désir fou de bien faire ! Il me présentait pour chaque case, plusieurs options dessinées ! J’avoue que plusieurs fois, je ne savais laquelle choisir... car quand il me présentait une case vue sous un certain angle et que je trouvais cela véritablement satisfaisant, il me sortait aussitôt une, voir deux autres options, pour la même case encore plus audacieuse et encore meilleure !!! Je pense que Milmo est un travail commun, un échange permanent autour d’un univers. Laurent participe activement au scénario il rédige certains dialogues, tandis que je découpe telle ou telle scène...

Actusf : Vous avez été directeur de collection chez Pointe Noire. Cette expérience vous a-t-elle aidé dans votre travail de scénariste ?
Hervé Manuguerra : Cette expérience, bien qu’elle m’ait rendu la tâche légèrement plus compliquée (je n’avais pas le droit à l’erreur car l’exigence que je réclamai pour un premier album devait désormais se justifier) m’a également permis, des rencontres. Eric Liberge à été dès le départ de Milmo un conseiller indispensable... c’est lui qui m’a montré l’importance du fond dans une histoire. Il ne vous laisse rien passer, il vous demande une justification profonde et personnelle sur toutes choses. On n’écrit pas une histoire par hasard...

Actusf : Une BD, c’est toujours de longs mois de travail. Quel regard portez-vous sur cet album quelques jours après sa sortie ?
Hervé Manuguerra : Vivement le prochain !

Actusf : Quels sont vos projets, ensemble et individuellement ?
Hervé Manuguerra : Réaliser le second tome dont le découpage est déjà bouclé.

Jérôme Vincent