Interview de Christelle Pécout
de Christelle Pécout
aux éditions ActuSF
Genre : Anticipation
Dessinateur : Christelle Pécout
Date de parution : septembre 2004 Réédition
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Interview mail
Titre en vo :

Lire tous les articles concernant Christelle Pécout

Nouvelle venue dans la bande dessinée, Christelle Pécout vient de publier coup sur coup Lune d’ombre et Stellaire. Deux albums qui nous ont donné envie de lui poser quelques questions

ActuSF  : Comment est né votre intérêt (passion ?) pour la bande dessinée ?
Christelle Pécout  : J’en lisais petite, comme tous les gosses. Mais par la suite, j’ai découvert que ce qui me plaisait, c’était de raconter des histoires. Comme j’aime aussi le dessin, la BD m’a paru le meilleur moyen de faire les choses que j’aime le plus. C’est un moyen d’expression vraiment génial.

ActuSF  :
Y’a-t-il eu des dessinateurs ou des BD qui vous ont marquée ?
Christelle Pécout  : Ado, je lisais L’Incal, Les Passagers du vent. L’Été Indien de Pratt et Manara m’a beaucoup marquée. Je m’intéresse toujours à ce que font Giraud, Boucq, Rossi, Toppi, et Guibert. Récemment, la série Le Marquis d’Anaon m’a vraiment plu. Une de mes influences premières est aussi les illustrateurs anglophones, qui sont de vrais peintres, comme NC Wyeth, Pyle. J’ai découvert récemment Joseph Clément Coll. Mais la peinture, le cinéma et la photo sont mes premières inspirations pour mes planches, pas ce que font les autres auteurs de BD.

ActuSF  : Comment avez-vous rencontré Sylviane Corgiat ? Et comment en êtes vous venues à travailler ensemble ?
Christelle Pécout  : J’étais en contact avec les Humanos depuis presque un an, et ils m’ont demandé sur quoi je voulais travailler. Je voulais de l’aventure et de la piraterie. Ils m’ont proposé un synopsis, qui m’a tout de suite plu. C’était de Sylviane. Nous nous sommes rencontrées par la suite, et le courant est passé. Je n’avais jamais travaillé avec d’autres, et depuis, j’ai appris à collaborer. Notamment avec Delphine Lacroix, la coloriste de Lune d’ombre.

ActuSF  : Vous avez pour l’heure deux séries en cours, Lune d’ombre et Stellaire. Racontez nous un peu ces aventures. Comment sont-elles nées ?
Christelle Pécout  : Lune d’ombre est vraiment un projet qui me tient à cœur. Sylviane a créé Soledad, et nous avons la même vision du personnage. C’est d’ailleurs moi qui ai suggéré le nom. J’aime les choix scénaristiques de Sylviane, et on s’entend bien. Je suis moins impliquée dans Stellaire. D’ailleurs, je n’ai pas encore rencontré Alberto Ponticelli ! Tout s’est fait par l’intermédiaire de son agent et de notre éditeur.

ActuSF  : Comment avez-vous travaillé pour Stellaire avec Alberto Ponticelli ?
Christelle Pécout  : Alberto rencontrait des difficultés avec les personnages, et on a fait appel à moi. L’idée était un peu étrange, mais le challenge m’a plu. On m’a passé les planches encrées. J’ai travaillé avec une table lumineuse en redessinant. L’intégration des dessins s’est faite numériquement chez notre éditeur. Pour le deuxième tome, je travaille directement sur les crayonnés d’Alberto.

ActuSF :  : Aviez vous d’ailleurs eu l’occasion de découvrir son travail auparavant ? Et qu’en pensez vous ?
Christelle Pecout  : En fait, je connais encore mal son travail, il n’est pas encore assez connu ici et on ne peut pas trouver beaucoup de ses boulots. Il travaille plus avec les formats comics, donc plus dans une logique de rendement. Et c’est sa rapidité qui m’épate le plus. Ca se voit dans son trait, plus nerveux, plus sec.

ActuSF  : Qu’aviez-vous envie de faire au niveau graphique pour Stellaire  ?
Christelle Pécout  : Je voulais surtout rester dans la lignée du dessin d’Alberto. J’ai donc suivi sa méthode de travail au Roetring.

ActuSF  : Quelles techniques de dessin utilisez-vous ?
Christelle Pécout  : Oulah ! J’aime mélanger. Je mixe plume, pinceau, et même un peu de Roetring. En fait, je navigue entre les trois techniques, sans réellement me fixer. J’apprends tous les jours en fait. Là, récemment, je me suis mise à la couleur avec les dédicaces. C’est intéressant comme exercice. Je voudrais bien entamer mon prochain projet à l’aquarelle d’ailleurs, mais on verra.

ActuSF  : Quels sont vos projets ?
Christelle Pécout  : Ouvrir mon site web. Bientôt. Je bosse actuellement sur les deux prochains tomes de Lune d’ombre (janvier 2005), et Stellaire. Et j’ai commencé à travailler sur un projet personnel. Mais c’est encore à l’état d’ébauche. Cela parle d’aventures, d’opium et de piraterie.

Jérôme Vincent