Interview de Francesco Artibani
( 1 )
de Francesco Artibani
aux éditions ActuSF
Genre : SF

Auteurs : Francesco Artibani
Date de parution : janvier 2000 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : interview par mail
Nombre de pages : 1
Titre en vo : 1
Cycle en vo : Guin Saga
Parution en vo : décembre 2006

Lire tous les articles concernant Francesco Artibani

Première rencontre

Francesco Artibani est un scénariste connu et reconnu en Italie. Longtemps au service des personnages Disney les plus populaires, il est l’un des créateurs de la série Monster Allergy. Il revient aujourd’hui dans un genre totalement différent avec Le Maître Rouge (dessins de Ivo Milazzo) chez les Humanoïdes Associés. Au détour d’une rencontre sur le web, il a accepté de répondre pour nous à quelques questions.

Actusf
 : En premier lieu, pouvez-vous nous dire comment vous êtes venu à la bande dessinée ?

Francesco Artibani : J’ai débuté il y a quinze ans en Italie en travaillant pour les bandes dessinées Disney. J’ai eu la chance d’écrire pour les personnages classiques et pour de nouvelles séries comme WITCH ou les nouvelles aventures de Fantomiald (ndlr : avec Donald Duck en super héros). Depuis 1991, j’écris les épisodes de Lupo Alberto pour son magazine mensuel (Lupo Alberto est un personnage créé par Silver et publié aussi en France depuis quelques années par Glénat sous le nom de Albert le loup. En Italie, c’est un des personnages de bande dessinée le plus aimé de tous les temps). A mes débuts je faisais également les dessins de beaucoup de planches pour le Lupo Alberto chaque mois. Mais j’ai arrêté : le travail de dessinateur était trop lourd (et il y avait beaucoup d’auteurs plus doués que moi…)

Actusf : Etant plus jeune, quelles BD vous ont influencé ?
Francesco Artibani : Il y en a eu beaucoup. Dans ma jeunesse, Astérix était ma bande dessinée préférée. Dans les pages du Il Giornalino, un hebdomadaire à large diffusion, j’ai découvert Astérix Gladiateur. Ensuite est venu Lucky Luke. Les Super Héros Marvel, Tex Willer et Zagor ont également été vraiment importants pour moi. Et bien sûr, Mickey Mouse et tous les personnages Disney. En Italie, tous les enfants apprennent à lire sur Topolino, le journal de Mickey hebdomadaire. Je me considère chanceux car ces dernières années, j’ai eu l’opportunité de travailler sur ces séries que j’ai aimé quand j’étais plus jeune, comme Mickey, Lupo Alberto et quelques-uns des personnages de l’univers Marvel comme les X-Men et Doctor Strange.

Actusf : Comment êtes-vous devenu scénariste ? Avez-vous toujours été un raconteur d’histoires ?
Francesco Artibani : J’ai étudié le dessin animé au National Institute for Cinematography and Television. J’ai débuté en étant polyvalent, puis j’ai travaillé sur les story-boards. A la fin des années 80, l’industrie italienne du dessin animé a traversé une crise profonde. J’ai alors décidé de m’orienter plutôt vers la bande dessinée. En travaillant sur le dessin animé test de Lupo Alberto, j’avais eu la chance de rencontrer son auteur. Je lui ai proposé quelques petites histoires et j’ai fait de même pour Mickey Mouse. Et ils ont tous deux accepté ! Voilà comment je suis devenu scénariste.

Actusf : Quel est l’aspect de votre travail que vous préférez ?
Francesco Artibani : Trouver une bonne histoire après avoir dégrossi mon ébauche des passages inutiles. Cette sorte de chasse est vraiment excitante pour moi, car, en plus, cela m’aide à mieux cerner les personnages.

Actusf : Parlez-nous de Monster Allergy. Comment vous êtes vous retrouvé dans cette aventure collective ? Comment vous organisez votre travail en commun ? Comment est l’ambiance ?
Francesco Artibani : Monster Allergy est une formidable expérience collective. J’écris la série avec ma femme, Katja Centomo, et avec Alessandro Barbucci et Barbara Canepa, nous avons créé tout l’univers de Zick avec des créatures étranges et de drôles de monstres. Maintenant, dans mon studio Red Whale, nous travaillons sur Monster Allergy avec beaucoup de monde : écrivains, dessinateurs, encreurs, coloristes... C’est très collectif. Cela se rapproche plus de l’expérience que l’on peut vivre dans un studio d’animation. Monster Allergy est une série comblée ; nous avons les BD et maintenant nous travaillons sur la deuxième saison du dessin animé. C’est une production Rainbow (la même que pour les dessins animés Winx Club) et il font un super boulot marketing. Ils ont vendu Monster Allergy à la Warner Bros et c’est une première : Monster Allergy est la première série européenne à l’antenne sur Kids WB.

Actusf : Topolino et maintenant Le Maître Rouge, difficile de faire plus opposé. Pourquoi ? Sentiez-vous le besoin de conquérir un nouveau public ou était-ce plus personnel ?
Francesco Artibani : 15 ans de Mickey, ça suffit ! Une trop longue exposition à la magie de Disney peut-être fatale à tout organisme vivant. Je dois à Mickey et Donald beaucoup de choses dans ce métier, mais je veux exercer mon travail d’auteur sur d’autres personnages et avec d’autres histoires. Donc, Le Maître Rouge répond à ce besoin. En France, il y a une opportunité de travailler sur un marché différent, une possibilité que nous n’avons pas toujours en Italie.

Actusf : L’action du Maître Rouge se déroule à Rome, est-ce que cela à une signification particulière pour vous ? Vous êtes vous inspiré d’un personnage historique pour votre personnage ? Et surtout, pourquoi un tel héros ?
Francesco Artibani : Rome est spéciale pour moi car c’est ma ville. J’y vis et et j’y travaille. J’y suis né il y a 38 ans et j’en aime chaque recoin. Rome a une longue histoire. La période du Pape-Roi est très intéressante. Mon personnage principal est inspiré d’un vrai bourreau du Pape, un homme qui a travaillé pendant près de 70 ans. Il a commencé sa carrière en 1796 à 17 ans et a quitté son travail en 1864 après avoir tué 516 personnes. Je cherchais un antihéros, humain et inhumain à la fois, un personnage trouble qui pourrait enquêter sur certains cas, non pas par soif de justice mais pour des raisons personnelles. Il a une cape, un passé trouble et un jeune assistant. Ca peut aussi correspondre aux lecteurs de Batman.

Actusf : Comment avez-vous rencontré Ivo Milazzo et pourquoi avez-vous décidé de travailler ensemble sur ce projet ? Etes-vous satisfait du résultat ?
Francesco Artibani : J’ai rencontré Ivo Milazzo dans une convention de BD. Je suis un grand fan de son travail sur Ken Parker. Il a fait beaucoup d’autres choses formidables, c’est une vraie légende vivante de la BD. Les Humanoïdes avait approuvé la série mais j’étais encore à la recherche d’un dessinateur. Avec ma femme, nous avons présenté le projet à Ivo et il a aimé. Alors nous avons envoyé quelques exemples du travail d’Ivo à l’éditeur Bruno Lecigne et le résultat est maintenant en librairie. Je suis content de cette première double aventure. Ivo est en train de travailler sur le volume 3 (la première partie d’une autre enquête en deux volumes). Il travaille avec beaucoup d’énergie et d’enthousiasme, donc nous avons toutes les conditions réunies pour une autre bonne histoire.

Actusf : Pourquoi l’avoir publié en France ? Et pourquoi les Humanoïdes Associés ?
Francesco Artibani : En Italie, nous n’avons pas beaucoup d’éditeurs prêts à produire de nouvelles séries. Le marché est trop restreint, donc, pour les nouveaux projets, beaucoup d’auteurs se tournent vers d’autres marchés européens. Pour moi, les Humanoïdes Associés sont les meilleurs interlocuteurs pour ce type de projets ; avec Bruno Lecigne et Philippe Hauri, j’ai trouvé deux personnes spéciales, d’une grande expérience et sensibilité, avec un extraordinaire sens de l’histoire. Je suis très heureux de cette collaboration.

Actusf : Comment Le Maître Rouge va-t-il évoluer ?
Francesco Artibani : Dans la seconde aventure, Giovanbattista Mori devra travailler sur un cas dans lequel est impliquée la communauté juive du ghetto romain, mais nous en apprendrons plus sur le passé étrange du Maître Rouge. Ivo et moi préparons une troisième aventure aussi, où, enfin, nous révèlerons l’identité de la femme mystérieuse qui apparaît dans les visions du bourreau.

Actusf : Avez-vous eu des premières réactions de lecteurs ?
Francesco Artibani : J’ai lu plusieurs commentaires sur le web et j’ai trouvé un bon accueil pour les personnages et l’histoire. J’espère un bon accueil dans les librairies aussi…

Actusf : Quels sont vos prochains projets maintenant ?
Francesco Artibani : Je travaille pour Panini-Marvel sur deux séries. La première est dédiée aux X-Men et sortira en 2007. La seconde porte sur le jeune Doctor Strange (qui ne sera définitivement pas un Harry Potter avec barbe et moustache). Pour les Humanoïdes, j’ai également deux nouvelles séries de prévu : Jimmy Jones et Willy Wonder. Les doubles initiales sont juste un hasard. Je ne suis pas particulièrement fan des allitérations. J’écris pour Lys aussi, publiée chez Soleil. Et bien sûr, il y a Monster Allergy avec la seconde saison du dessin animé.

Stéphanie Morello-Fenouillet