Interview de Hugh Howey sur Silo
de Hugh Howey
aux éditions
Genre : Interview

Auteurs : Hugh Howey
Date de parution : septembre 2013 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Interview mail
Titre en vo :

Lire tous les articles concernant Hugh Howey

Véritable phénomène de l’auto-édition, écoulé à plusieurs centaines de milliers d’exemplaires, Silo sort en France ce mois-ci. L’occasion poser quelques questions à son auteur, Hugh Howey.

Actusf : Qu’est-ce qui vous a donné envie d’écrire ? Quels sont les écrivains que vous préférez ?
Hugh Howey : Lire énormément m’a donné envie d’écrire. Je me suis découvert une passion pour les histoires et j’ai commencé à rêver de créer la mienne. C’est grâce à Roald Dahl et les histoires de Bobby la science (de Donald Sobol, NdT) que j’ai été happé par la lecture. Actuellement, j’apprécie des auteurs comme Neal Stephenson, Bill Bryson et Rick Atkinson.
 
 
Actusf : Quand avez-vous commencé à écrire ?
Hugh Howey : J’ai toujours eu une imagination fertile. Quand j’avais douze ans, mon père a acheté un nouvel ordinateur et j’ai commencé dessus mon premier roman. J’ai seulement écrit quelques chapitres avant d’abandonner mais c’est à ce moment que j’ai su que je voulais devenir écrivain.
 
 
Actusf : Racontez-nous votre histoire : tout a commencé avec Amazon ?
Hugh Howey : Mon premier roman a été publié chez un petit éditeur aux États-Unis mais j’ai décidé de voler de mes propres ailes avec le deuxième. Je m’auto-publie depuis, sur Amazon et d’autres plates-formes. J’ai aussi proposé des livres papier grâce à la technologie de l’impression à la demande qui créé le livre et l’envoie dès qu’il est prêt. À cause des eBooks et de cette technique d’impression, le terrain de jeu s’est beaucoup standardisé.
 
 
 
 
Actusf : Comment est né Silo ?
Hugh Howey : Cela a commencé par une nouvelle où un homme, qui avait perdu sa femme, partait à sa recherche. Ces gens dans le roman vivent dan un monde où la seule vue qu’ils ont de l’extérieur, une vue déplaisante qui plus est, se fait à travers un unique écran. Cette idée m’est venue en réfléchissant à comment nous voyons le monde, principalement via les ordinateurs et la télévision, où les mauvaises nouvelles ont la primauté. Comment est-ce que cela joue sur nous ? Sur notre désir de voir le monde ?
 
 
Actusf : Y a-t-il eu des auteurs qui vous ont particulièrement influencé lors de l’écriture de Silo ?
Hugh Howey : Je lis principalement des essais ces derniers temps. Je suis certain que mes lectures en philosophie et en histoire m’ont influencé. Néanmoins, j’essaye de trouver ma propre voix : je ne veux pas écrire comme quelqu’un d’autre.
 
 
Actusf : Comment voyez-vous Juliette ? Comment la décririez-vous ?
Hugh Howey : Je la vois comme une femme forte, à l’esprit vif mais au cœur tendre. Son principal défaut est qu’elle est à la fois têtue et passionnée, souvent aux dépens de ses relations avec les autres. Elle est déterminée à tout régler ce qui la conduit forcément à la déception.
 
 
Actusf : Que pouvez-vous dire aux lecteurs français sur la suite de Silo ? Que va-t-il se passer ?
Hugh Howey : Silo se terminait avec une conclusion satisfaisante. Je ne veux pas laisser les lecteurs sur leur faim. Mais plusieurs questions ont été soulevées que j’ai pris plaisir à dévoiler dans Silo 2. Comment a été créé le silo ? Qui s’en occupe ? De nouveaux personnages sont introduits et les lecteurs américains ont adoré cette nouvelle histoire claustrophobique et haletante, encore plus que la première.
 
 
Actusf : Quels sont vos projets ? Sur quoi travaillez-vous ?
Hugh Howey : Je travaille sur le cinquième livre d’une autre de mes séries ainsi que des nouvelles. Je commencerai une toute nouvelle série au début de l’année prochaine.

Jérôme Vincent