Interview de Jean-Marie Poiré
( 1 )
de Jean-Marie Poiré
aux éditions ActuSF
Genre : SF

Auteurs : Jean-Marie Poiré
Date de parution : janvier 2000 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : interview
Nombre de pages : 1
Age minimum : 1 ans
Titre en vo : 1
Cycle en vo : Guin Saga
Parution en vo : juin 2005

Lire tous les articles concernant Jean-Marie Poiré

Jean-Marie Poiré se met à l’écriture ! Le réalisateur vedette de succès français comme les visiteurs vient de signer Mon Ami A3. De quoi nous intriguer et nous donner envie de lui poser deux-trois questions...

<b>ActuSF </b> :<font color="#CC0033"> Comment est née l’idée de ce livre ? Je crois que vous pensiez à un film d’abord c’est ça ?</font> <br>
<b>Jean-Marie Poiré </b> : Oui. Je voulais faire un film qui soit un peu une parodie des films de science-fiction parce que dans la SF les androïdes ou les ET, qu’ils soit sympathiques ou méchants, sont toujours très intelligents. Et je me disais qu’on pouvait très bien avoir la technologie et être très con en même temps ! Dans l’Histoire, les Espagnols de Cortez n’étaient pas forcément plus intelligents que les Aztèques. Et je ne suis pas sûr que malgré sa puissance Georges Busch soit un modèle d’humanisme, alors qu’il peut envoyer un tomahawk sur n’importe qui ! (rires). On peut avoir des ordinateurs surpuissants, les humains restent les humains. Et comme j’aime toujours autant l’humour et le délire, cette idée de parodie me plaisait bien un peu comme pour Papy fait de la résistance ou Les Visiteurs. Donc j’ai écrit cette histoire. Mais son côté spectaculaire a fait grincer des dents les financiers. On m’a demandé si je n’étais pas siphonné parce qu’on arrivait à des coûts prohibitifs. J’ai donc laissé tombé et ça m’a rendu très triste. <br>
J’adorais vraiment cette histoire. C’était un peu comme un acte manqué. J’avais laissé le scénario au pied de mon lit. Je le voyais tous les matins. Et puis j’ai pensé à l’écrire pour faire un livre en me disant que peut-être, s’il avait du succès, les décideurs reviendraient sur leur position. Et en le faisant, j’ai pris énormément de plaisir. J’ai retrouvé une liberté d’écriture et d’imagination extraordinaire. Je n’avais pas besoin d’avoir une calculette en tête pour chiffrer toutes les scènes au fur et à mesure que je les écrivais comme quand j’écris en tant que réalisateur et producteur.
<br><br>
<b>ActuSF </b> : <font color="#CC0033">Pourquoi avoir choisi d’en faire un livre pour enfants ?</font> <br>
<b>Jean-Marie Poiré </b> : Ce n’est pas du tout un livre pour enfants. Plon a choisi de le sortir en jeunesse, sans doute parce qu’ils ont assimilé robot à enfant. Mais même s’ils peuvent le lire, c’est un livre pour adultes. En fait, il est familial, un peu comme Les Visiteurs. Quand je l’ai écrit, j’ai d’abord pensé à une histoire marrante qu’on puisse se passer de main en main. Je pense vraiment que si les gens achètent Mon ami A3 pour leurs enfants, ils ont intérêt à leur taxer à un moment ou un autre pour le lire eux-même (rire).
<br><br>
<b>ActuSF </b> : <font color="#CC0033">Racontez-nous un peu l’histoire de votre roman ?</font> <br>
<b>Jean-Marie Poiré </b> : C’est l’histoire d’un enfant dans un milieu un peu défavorisé qui a un beau-père alcoolique et assez violent. Il est assez malheureux et il rêve de partir dans les étoiles. Sans se douter qu’il va être en contact avec des androïdes qui vont venir. Et effectivement, A3, qui est un robot, pas une autoroute (rire), va faire une photo chimique de son beau-père pour prendre sa place et passer inaperçu sur Terre. Damien et sa mère vont alors se lier d’amitié avec ce nouvel homme.
<br><br>
<b>ActuSF </b> :<font color="#CC0033"> Il est comment votre petit garçon ?</font> <br>
<b>Jean-Marie Poiré </b> : Un peu rêveur. Comme il est assez malheureux, il rêve d’autre chose en regardant les étoiles et en se réfugiant dans la beauté du ciel. Et puis tout à coup cet enfant un peu solitaire va devenir un héros intergalactique parce que, petit à petit, A3 va lui demander de l’aider à effectuer sa mission d’espionnage sur Terre.
<br><br>
<b>ActuSF </b> :<font color="#CC0033"> Vous lisiez déjà de la science-fiction avant d’écrire ce livre ?</font> <br>
<b>Jean-Marie Poiré </b> : En réalité, j’adore la science-fiction. J’aime beaucoup des auteurs comme Arthur C.Clarke, Van Vogt, Frank Herbert. Et tous les auteurs de space opera. J’aime leur côté spectaculaire. Un peu comme l’univers de Lucas qui a beaucoup piqué dans les pages de ces auteurs. Mais j’étais frappé par le manque d’humour de ce genre. C’est toujours très sérieux. Et je m’ennuie vite. Donc j’avais envie de montrer les défauts de la technologie. A3 est en fait le robot d’un peuple qui est en transhumance et en hibernation dans des vaisseaux géants qui font parfois 30 km de long. Ils s’occupent d’eux pendant leur sommeil mais avec ses compagnons androïdes, ils ont mal calculé leur coup et sont tombés en panne de carburant derrière Saturne. Et donc il vient sur Terre pour tenter de négocier du carburant.
<br><br>
<b>ActuSF </b> : <font color="#CC0033">C’était difficile de passer du scénario au roman au niveau écriture ?</font><br>
<b>Jean-Marie Poiré </b> : C’était merveilleux ! Parce que j’adore les mots. Avant d’être réalisateur, j’écrivais déjà des scénarios pour d’autres metteurs en scène et d’une manière un peu plus soignée que pour moi où je ne me concentre que sur les dialogues. C’est d’ailleurs ce que j’avais fait pour le scénario de A3. Et c’est en écoutant les gens rigoler dans le salon en le lisant que j’ai eu envie d’écrire ce roman. Pour Mon ami A3, je ne pensais pas mettre autant de temps à écrire. Ca m’a pris 8 mois alors que je tablais sur 3 semaines.
<br><br>
<b>ActuSF </b> : <font color="#CC0033">Quel est l’accueil du public ?</font> <br>
<b>Jean-Marie Poiré </b> : C’est assez long à se mettre en place parce qu’on n’a pas fait de grandes émissions de télévision. Mais l’accueil sinon est plutôt pas mal. Les gens qui l’ont lu s’amuse beaucoup. Et au-delà de ça, il y a des moments émouvant qu’il n’y avait pas dans le scénario. Je me suis pris au jeu quand je l’ai écrit.
<br><br>
<b>ActuSF </b> : <font color="#CC0033">On va vous retrouver du côté du roman à l’avenir ou vous allez continuer le cinéma ?</font> <br>
<b>Jean-Marie Poiré</b> : Oh j’ai envie de faire les deux maintenant. J’ai vraiment du pris du plaisir avec ce livre. Je suis en train de travailler sur un autre sujet pour un roman. Je n’en suis qu’au concept mais ce sera un livre parce que le film serait financièrement inabordable. Sinon j’écris un autre scénario pour le cinéma cette fois.

Jérôme Vincent