Interview de John Lang
de John Lang
aux éditions ActuSF
Genre : Anticipation

Auteurs : John Lang
Date de parution : octobre 2009 Réédition
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Interview mail
Titre en vo :

Lire tous les articles concernant John Lang

Le Donjon de Naheulbeuk, ça ne vous dit rien ? Vraiment rien ? Où dormiez-vous ces dernières années ! Pour vous rattraper voici une interview du prolifique John Lang pour la sortie de La Couette de l’oubli en poche.

Actusf : La Couette de l’oubli vient tout juste d’être réédité en poche. Petit retour en arrière, comment est née l’idée de ce roman ?
John Lang : J’ai rencontré Pierre Grimbert sur un salon et on a parlé de choses et d’autres. Et notamment du cruel monde de l’édition en France pour les auteurs de fantastique. Pierre m’a proposé d’être mon éditeur si j’arrivais à lui fournir un roman med-fan convaincant. C’était une très bonne idée puisque j’arrivais à ce moment-là près de la fin des enregistrements de la Saison 2 en audio, et que je n’avais pas envie de redémarrer une saison complète dans ce format restrictif. J’ai donc eu l’idée d’écrire la Saison 3 directement sous forme de roman, et hop, c’était parti pour la grande aventure !

Actusf : Comment présenterais-tu ton univers à quelqu’un qui ne le connaîtrait pas ?
John Lang : J’ai fini par y arriver avec le temps : Le Donjon de Naheulbeuk raconte les péripéties d’un groupe d’aventuriers égoïstes et mal peignés sur un territoire peuplé de créatures aussi dangereuses que stupides : la Terre de Fangh. Il s’agit en fait d’un condensé de vécu et les concepts abordés concernent différents jeux (et majoritairement les jeux de rôles). Ici les personnages sont plus proches des joueurs que des héros et font n’importe quoi pourvu que ça leur soit profitable.

Actusf : Comment gères-tu la chronologie des histoires vu qu’il y a plusieurs support de diffusion ?
John Lang : Assez facilement pour l’instant... La BD a fini par rattraper l’audio (2 saisons en audio, et deux saisons complètes en BD à partir du mois de novembre). J’ai déjà 2 saisons d’avance en roman (vu que je viens de terminer l’écriture de la 4) et nous allons nous atteler à l’adaptation BD dans les mois qui viennent. Pendant les moments où je ne travaille pas sur ces supports littéraires, je continue l’audio à cela près que je fonctionne maintenant sur un principe d’extraits et de bonus : je choisis des passages de mes romans que j’adapte pour l’audio. Ainsi le support écrit est devenu prépondérant et m’apporte un grand confort pour l’écriture du reste. Au final, le support le plus long à sortir reste l’audio... Avec deux saisons en 8 ans ! Mais je ne peux pas le renier, c’est grâce à lui que j’en suis arrivé là.

Actusf : D’ailleurs entre les romans, le groupe de musique et les BD, comment arrives-tu à gérer ton temps ?
John Lang : C’est assez simple puisque l’écriture est maintenant mon activité principale. Donc j’organise le planning du groupe en fonction de mes libertés. Cet été par exemple nous n’avons pas donné de concert car j’écrivais l’Orbe de Xaraz, mais nous avons repris les concerts en septembre puisque j’ai rendu mon manuscrit (à la bonne date... je ne travaille pas dans le bâtiment !). Au niveau de la BD j’ai l’avantage de ne pas faire les dessins et donc je travaille plus vite que le reste de l’équipe. Dans le temps qui reste, je fabrique des fichiers audio pour le site ou bien je compose et enregistre de nouvelles chansons. Il faut ajouter cette année l’arrivée d’un autre support gratuit : le jeu de rôle. J’ai passé plusieurs mois à le préparer et il devrait sortir dans quelques jours (à télécharger dans mon site).

Actusf : D’ailleurs lequel des trois supports de diffusion (audio, BD et roman), t’es le plus facile ?
John Lang : Au niveau de la liberté, c’est vraiment le roman... On peut y faire absolument ce qu’on veut pourvu qu’on y mette la forme. Pour ce qui est de la spontanéité, c’est plutôt l’audio mais c’est impitoyable car on reste très limité dans les possibilités de mise en scène à cause du format. En revanche, le fichier est souvent publié dans les jours suivant son achèvement et j’ai tout de suite des commentaires du public. Sinon pour la quantité de travail c’est la BD qui est facile pour moi : comme j’ai toujours écrit l’histoire à l’avance, c’est Marion qui a le plus de travail ! Mais ce support a son lot de restrictions et il faut apprendre à composer avec.

Actusf : Un nouveau tome est prévu l’année prochaine aux éditions Octobre, est-ce une suite directe à La Couette de l’oubli ? Qu’est-ce qu’on peut en dire pour les lecteurs ?
John Lang : En fait le tome est prévu cette année... Quelque part pendant le mois de novembre (mais chez Octobre, ha ! ha ! quel farceur je suis décidément). Les lecteurs peuvent s’attendre à une histoire plus mouvementée que la Couette de l’Oubli, et ils savent déjà par un bonus audio sorti en juin qu’on y retrouvera Zangdar en maître dépossédé ! Il faut croire aussi que Gluby restera dans l’équipe un moment.

Actusf : Cela fait plus d’une décennie que le donjon existe maintenant. Quel regard portes-tu sur cette aventure avec le recul ?
John Lang : En fait, cela fait moins d’une décennie. Mais on fêtera les dix ans l’année prochaine (en décembre). Pour ça je pense qu’on va faire un sacré pataquès ! Ce que je peux en dire après toutes ces années, c’est que mon public est génial. Tout cela n’aurait pas été possible sans le support des internautes, et je pense que cette aventure est un bon exemple pour contrer certains artistes (et producteurs) qui prétendent qu’internet est nuisible pour les auteurs. En ce moment j’ai particulièrement matière à réflexion puisque je viens d’être invité à parler dans un lycée (en octobre) et dans une université (en décembre). C’est beau d’être un auteur vivant.

Actusf : Pourrait-on te voir à l’avenir faire totalement autre chose comme un polar par exemple ?
John Lang : Un polar, non. Mais du fantastique, oui ! J’ai un wagon de lecteurs du "Bouclier Obscur" (paru chez Rivière Blanche) qui attendent la suite, et j’espère pouvoir l’écrire un jour. C’est du roman très noir, un peu gore même, avec de vieilles légendes et des personnages tourmentés.

Actusf : Allez, rêvons un peu : à quand une diffusion visuelle à la "Kaamelott" ?
John Lang : On y travaille... On y travaille ! Plusieurs projets sont sur le feu, mais pour le moment je ne peux donner d’info car j’attends pour cela d’avoir des pilotes de bonne qualité.

Actusf : Quels sont tes projets ?
John Lang : Dormir ? Ou alors : manger, et dormir. Et prendre des vacances, mais ça...

Jérôme Vincent, Pierre Demetz