Interview de Mark Lawrence
de Mark Lawrence
aux éditions
Genre : Interview
Sous-genres :
  • Fantasy

Auteurs : Mark Lawrence
Date de parution : octobre 2012 Inédit
Langue d'origine : Anglais US
Type d'ouvrage : Interview mail
Titre en vo :

Lire tous les articles concernant Mark Lawrence

Mark Lawrence a fait fort avec Le Prince écorché, son premier roman. Un livre de fantasy qui bouscule le genre par sa violence et la jeunesse de son personnage principal. Interview...

Actusf : Parlez-nous de vous... Êtes-vous un gros lecteurs de fantasy ? Quels sont vos auteurs préférés ?
Mark Lawrence : Je ne suis pas un gros lecteur de quoi que ce soit en ce moment. Je suis trop occupé. J’ai beaucoup lu de fantasy dans les années 1980 et au début des années 1990 mais j’ai fini par perdre tout intérêt pour le genre et je suis passé à la littérature générale et aux classiques modernes. Durant les années 2000, j’ai redécouvert mon amour pour la fantasy grâce à George R. R. Martin et Robin Hobb. Le genre avait grandi et c’était le bon moment pour s’y remettre. Ces derniers temps, c’est ce que je lis principalement mais pas énormément à cause de contraintes de temps.
 
 
Actusf : Comment est née l’idée du Prince écorché ?
Mark Lawrence : J’ai inventé l’histoire au fur et à mesure, sans aucun plan. Encore que la première étincelle est venue du roman d’Anthony Burgess, L’Orange mécanique (1962). Je me demandais si je pouvais faire fonctionner un personnage comme le sien mais dans un univers de fantasy. Je voulais faire ce qu’avait fait Burgess : avoir un protagoniste amoral et violent mais qui conquiert le lecteur avec son charme, en dépit de ses actes terribles.
 
 
Actusf : Le héros est un enfant lorsqu’il devient un chef de bande impitoyable. Pourquoi cette jeunesse ? Pourquoi vouliez-vous qu’il soit si jeune ?
Mark Lawrence : Les raisons de ce choix sont simples mais multiples. Tout d’abord, il y a le roman duquel je me suis inspiré, L’Orange mécanique de Burgess, dans lequel ce personnage violent est d’un âge similaire et est à la tête d’une bande de réprouvés plus âgés. Et puis, et peut-être pour les mêmes raisons que Burgess, j’ai choisi un âge aussi jeune pour :
 
1) brouiller la question de la culpabilité par rapport à ses crimes ;
2) souligner la question de l’inné contre l’acquis ;
3) placer le personnage proche des événements qui l’ont forgé ;
4) lui donner des possibilités de grandir ;
5) explorer les changements qui nous façonnent via l’expérience, contrairement à ceux qui adviennent simplement quand on grandit ;
6) et s’intéresser à ce passage de l’enfance à l’âge adulte, même si le premier a été volé plutôt qu’abandonné naturellement.
 
 
Actusf : Est-ce que sa jeunesse vous a mis certaines limites dans son caractère par exemple ? Qu’est-ce que son âge vous a obligé à faire ?
Mark Lawrence : Rien de particulier. Comme il est jeune, j’ai fait en sorte que son caractère soit celui d’un jeune homme, prompt dans ses jugements et voyant le monde en noir et blanc. Je ne me souviens pas avoir été forcé à faire quoi que ce soit.
 
 
Actusf : On a l’impression qu’il commet les pires atrocités. Vous étiez-vous fixé là aussi des limites à ne pas dépasser dans l’horreur ?
Mark Lawrence : J’ai écrit ce que j’avais envie d’écrire. Je n’avais pas prévu de soumettre mon travail pour publication ou même d’être publié si je le faisais. Les livres montrent ce dont j’avais besoin que l’histoire montre. Si j’avais eu l’impression qu’elle avait besoin de pires atrocités, l’histoire les aurait incluses.
 
 
Actusf : Est-ce que cette histoire a été facile à écrire ?
Mark Lawrence : Oui. Je n’écrivais pas souvent mais quand je le faisais, je faisais des progrès rapides. Ce qui est imprimé est essentiellement mon premier jet.
 
 
Actusf : Que va-t-il se passer dans la suite ? Est-ce que vous êtes dans le même élan que pour le premier ?
Mark Lawrence : King of Thorns reprend l’histoire où elle s’était arrêtée avec Le Prince écorché et nous montre également Jorg quatre ans plus tard, à l’âge de 18 ans. Il a grandi à travers cette histoire et, bien sûr, il a changé sur plein de points autres qu’avoir pris plusieurs centimètres.
 
 
Actusf : Quels sont vos projets ? Sur quoi travaillez-vous ?
Mark Lawrence : Je viens juste de terminer un roman de fiction spéculative mélangeant les mythes des as de la gâchette avec d’autres plus classiques. Maintenant, je commence une nouvelle histoire se situant dans l’univers de l’Empire Brisé mais sans utiliser les personnages de la trilogie du Prince écorché. Cela devrait être amusant !

Jérôme Vincent