Interview de Nicolas Mitric
de Nicolas Mitric
aux éditions ActuSF
Genre : Anticipation
Sous-genres :
  • SF

Auteurs : Nicolas Mitric
Date de parution : juin 2008 Réédition
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Interview mail
Titre en vo :

Lire tous les articles concernant Nicolas Mitric

Petite interview de Nicolas Mitric autour de Kookabura.

ActuSF : Tout d’abord, comment est né le projet Kookabura et la collaboration avec Crisse ?
Nicolas Mitric : C’était "il y a longtemps, dans une galaxie lointaine..." ! En fait à l’origine c’est Crisse, qui en 1995, a voulu créer son propre Space Opéra alors qu’il arrivait tout juste chez Soleil fort de son succès sur "l’épée de cristal". Je pense qu’à l’époque il a voulu s’essayer sur un autre genre que la Fantasy après 5 tomes a raconter l’histoire de Zorya.
En ce qui concerne notre collaboration, c’est le fruit d’une rencontre, un de ces hasards heureux qu’on ne peut expliquer... C’était lors de ma 3ème séance de dédicace à la librairie "le Yéti" à Cholet en 1999. Un couple d’amis avait sympathisé avec les libraires et leur ont proposé de recevoir en dédicace un tout "jeune" auteur qui venait de sortir le premier tome de sa première série : Arkeod. Les libraires en question ayant déjà programmé une séance de dédicace avec plusieurs auteurs, m’ont aimablement ajouté à leur liste. C’est la première fois que je rencontrais Crisse que je connaissais de nom avec l’épée de cristal, et je rentrais tout juste dans le monde pro de la BD, tout était nouveau pour moi. Et la rencontre a été magique ! Crisse avait reçu une semaine auparavant mon album de la part de Soleil et l’avait apprécié... moi j’étais surtout très surpris qu’il le connaisse ! Nous avons tout de suite bien rigolé ensemble dès le resto qui précédait la dédicace, en pendant tout l’après-midi qui a suivi aussi.
Deux semaines plus tard, je recevais un coup de fil de lui, m’expliquant qu’il créait une nouvelle série issue de Kookaburra : Kookaburra Universe ! C’est le genre de proposition qui ne se présente pas tous les jours, alors je lui ait demandé de pouvoir terminer mon tome 2 d’Arkeod et qu’ensuite, j’étais son homme !

ActuSF :
La question inévitable, pourquoi Crisse n’est-il plus au scénario ?
Nicolas Mitric :Tout simplement parce qu’il n’y a que 24 heures dans une journée, et qu’il était maître d’ouvre sur énormément de séries. Il a voulu se recentrer sur son concept de Mytologic-Fantasy", qui comprends Atalante, Ishanti, Luuna et Cañari ! Comme j’avais à ce moment là autant travaillé que lui sur Kookaburra (tous titre confondus, nous en étions à 4 chacun !), Didier m’a généreusement proposé de devenir le nouveau maître d’ouvre de sa grande saga cosmique !
Là aussi j’ai été très honoré qu’il le fasse, c’est pourquoi j’ai pris ce nouveau rôle très au sérieux en relançant l’intrigue de la série mère, et aussi en tant que directeur de collection sur Kookaburra Universe, en recrutant des dessinateurs et scénaristes de grand talent. Le premier à rentrer en piste est Louis sur le tome 9 de K.U. et je dois avouer qu’il a réalisé un des meilleurs albums de la série !

ActuSF :
Vous l’avez déjà fait sur d’autres séries, mais est-ce compliqué de gérer tout seul scénario et dessin ?
Nicolas Mitric :Non, pas pour, moi, c’est même ce qui m’est le plus naturel ! Être auteur complet me permet de m’exprimer au maximum de mes capacités, je le vois avec ce tome 6, je retrouve des sensations que j’avais un peu perdu ces dernières années (mais j’en étais en partie responsable). Ce qu’il y a de fabuleux maintenant en gérant l’intégralité de l’univers Kookaburra, c’est d’avoir une vision globale sur ce space opéra et de pouvoir au mieux orienter tous les créateurs qu’i y participent...

ActuSF :
Comment la série va-t-elle évoluée ?
Nicolas Mitric :Très bien . Blague à part, je sais bien évidemment où le second cycle mènera les lecteurs et je suis très impatient de développer toute l’intrigue qui vous fera tous arriver là !

ActuSF :
Et comment voyez-vous le personnage de Dragan Preko ? Il déprime au début du sixième tome non ?
Nicolas Mitric :Oui un peu, et c’est normal, il s’est passé énormément de choses pour lui depuis le moment où il est arrivé dans ce nouvel univers, où il est le seul rescapé humain ! Des choses qui seront grandement explicitées dès le début du T7. Mais cette attaque dont il fait l’objet lors du sixième tome est comme un déclencheur, petit à petit, il va retrouver lui aussi ses sensations et voir où son destin le mènera !

ActuSF :
Combien de tomes restent-ils ?
Nicolas Mitric :Pour la série mère, j’irai jusqu’au tome 10, avec une vrai fin !

ActuSF :
En fait au final, Kookaburra, ce sera 2 cycles de 5 tomes. Le site de Soleil en évoque cinq...
Nicolas Mitric :Oui c’est bien cela !

ActuSF :
Vous avez également créé la série Kookaburra Universe.
Nicolas Mitric :Co-créer, mais si on veut être honnête, c’est bien à Crisse que reviens le premier souffle sur cette série !

ActuSF :
Est-ce difficile de voir d’autres dessinateurs s’emparer de son histoire ?
Nicolas Mitric :Non, car c’était le "deal" dès le départ !

ActuSF :
Et comment jugez-vous cette expérience ?
Nicolas Mitric :C’est très exaltant, de lire ces histoires, car on voit bien que tous les auteurs s’y sont grandement investis, sachant qu’ils n’auraient le droit qu’à une seule "cartouche" ! La meilleure preuve en est l’avis des lecteurs que je croise en dédicace et qui apprécient énormément sur les différentes "escales" K.U.

ActuSF : Ont-ils apporté des choses en plus, peut-être qui vous ont surpris ?
Nicolas Mitric :Oui à chaque fois, et certains tomes recèlent des trouvailles autant au niveau du scénario que du dessin. Chacun à sa force ou sa subtilité... c’est une belle aventure éditoriale !

ActuSF :
Referez-vous des albums en tant que dessinateur dans cette série ?
Nicolas Mitric :Non, je ne pense pas, mais en tant que scénariste oui.

ActuSF :
Evoquons Tessa. Un prochain tome est-il prévu ?
Nicolas Mitric :Oui, nous avons commencé le tome 5 avec Louis, et il sortira début 2009.

ActuSF :
En avez-vous terminé avec cette jeune héroïne ou pas encore ?
Nicolas Mitric :Oh non, l’intrigue autour du Sidéral Killer prendra fin au tome 8, et d’ici là il y aura pas mal de surprise et de révélations, notamment dans ce tome 5.

ActuSF :
Vous semblez plutôt attiré par la science fiction. Pour quelle raison ?
Nicolas Mitric :Oui j’aime beaucoup ça, probablement parce que j’étais gamin au moment où Star Wars et Goldorack sont arrivés en France. J’ai pris ça de plein fouet, c’était fascinant ! Plus tard j’ai découvert les vieux épisodes de Star Trek et malgré le côté kitch avec le recul, il y avait un univers cohérent qui vous emmenait loin dans d’autres galaxies.

ActuSF :
Ca vous offre plus de libertés scénaristiquement ou graphiquement ?
Nicolas Mitric :C’est vrai, je trouve ça fabuleux de pouvoir se projeter dans des lieux hypothétiques et fantastiques ; de pouvoir traverser des mondes inconnus et d’en découvrir les peuples imaginaires dans des architectures grandioses ! J’aime aussi faire partager cela, ça a quelque chose de "magique", et c’est ce qui me plaît dans la SF, mais aussi la Fantasie et le Fantastique. Il y a une part dans chacun d’entre nous qui doit forcément se rappeler que nous sommes des poussières d’étoiles. Comme je l’avais écrit dans la préface de l’album Omnopolis (de Geyser et Lainé, chez Bamboo) : "la science fiction nous force à regarder plus haut et plus loin pour mieux comprendre... et de fait : à NOUS regarder de plus haut et de plus loin pour mieux NOUS comprendre !

ActuSF :
Quels sont vos projets ?
Nicolas Mitric : Comme toujours il y en a pas mal... bien évidemment prolonger l’aventure Kookaburra sous toutes ses formes. Terminer le premier cycle de Tessa. Me lancer sur mon premier projet de Fantaisie et aussi sur le premier dans un genre que j’affectionne : le Fantastique ! Enfin, terminer Arkeod...

ActuSF :
Sur quoi travaillez-vous actuellement ?
Nicolas Mitric : Donc, le scénario de Tessa A.I. #5 mais aussi le scénario du troisième tome de Kookaburra -K-, où je travail désormais seul avec Humberto Ramos.
Juste après, j’enchaine sur le scénario et les dessins du tome 7 de Kookaburra.

ActuSF :
Et quels sont vos envies ?
Nicolas Mitric :Au delà de la BD, j’aimerai écrire mon premier Roman et rêver à une adaptation d’une de mes histoires au cinéma !

Jérôme Vincent