Interview de Philippe Ward
( 1 )
de Philippe Ward
aux éditions ActuSF
Genre : SF

Auteurs : Philippe Ward
Date de parution : janvier 2000 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : interview par mail
Nombre de pages : 1
Titre en vo : 1
Cycle en vo : Guin Saga
Parution en vo : septembre 2004

Lire tous les articles concernant Philippe Ward

La Sf compte depuis quelques jours un nouvel éditeur dans ses rangs. Rivière Blanche est en effet née de la volonté de Jean-Marc Lofficier de retrouver le charme de la collection Anticipation du Fleuve Noir. Petite interview de son complice Philippe Ward

Actusf  : Pourquoi avoir voulu monter cette structure de la rivière blanche ?
Philippe Ward : Par désir de publier des romans qui rendent hommage à une certaine science-fiction et à un certain fantastique des années 1970 qui é taient représentés par les collections Anticipation et Angoisse du Fleuve Noir. Ces collections ont bercé notre jeunesse, elles ont été le premier pas dans ces domaines et on avait envie de les recréer. Nous avons aussi bénéficié des nouveautés technologiques pour nous lancer dans l’aventure, l’impression à la demande et la vente par internet. C’est un pari que nous tentons.

Actusf  : Quels sont vos objectifs ?
Philippe Ward : Publier des romans de SF et de fantastique populaire, publier des auteurs dont on ne voit plus le nom aujourd’hui et qui ont encore des inédits dans les tiroirs, des auteurs qui ont toujours un public fervent. Publier des auteurs connus qui nous font confiance et ensuite publier de jeunes auteurs qui tous ont envie d’écrire ce genre d’histoires. Et bien entendu vendre des livres et payer les auteurs. Car Rivière Blanche n’est pas un éditeur à compte d’auteur, mais un véritable éditeur qui va payer ses auteurs. Donc nous nous lançons dans la grande aventure de l’édition. Rivière Blanche prévoit de publier des romans, ou des recueils de nouvelles, de taille et prix variables, dans un format broché de luxe.

Actusf  : Quelle sera la ligne éditoriale ?
Philippe
Ward : la même qu’Anticipation et Angoisse : des histoires d’anticipation ou de fantastique distrayantes et agréables à lire. Cela peut aller du Space-opéra classique en passant par des aventures dans l’espace jusqu’aux histoires d’horreur et d’angoisse à la X files. Tous les thèmes chers à cette Science Fiction ou à ce fantastique populaire que l’on ne retrouve plus beaucoup à l’heure actuelle. Il ne s’agit pas pour nous de concurrencer les autres éditeurs, mais de publier des romans qui ont un parfum de nostalgie. Des histoires distrayantes et agréables à lire. Nous allons essayer de voir si d’anciens auteurs du Fleuve Noir possèdent des inédits et nous essayerons de les convaincre de nous les proposer afin que nous les éditions. Donc je vais rentrer en contact avec eux. Mais nous allons aussi encourager de jeunes auteurs dans la mesure de nos moyens.

Actusf
 : Rivière blanche fait bien sûr référence à Fleuve Noir et sa célèbre collection Anticipation. Qu’évoque pour vous cette collection ?
Philippe
Ward : Toute ma jeunesse, j’ai commencé à lire de la Science-Fiction par cette collection et du fantastique par Angoisse, c’est un peu de nostalgie et beaucoup d’hommage. C’est aussi la collection référence dans le domaine de la SF française parce qu’elle a tenu plus de 30 ans et qu’elle a publié pratiquement tous les auteurs français (sauf quelques uns, dont Curval et Francis Valery. Pour moi elle est la référence dès que l’on parle de science-fiction française. Pareil pour la collection Angoisse qui elle a complètement disparu, et à l’heure actuelle, le fantastique francophone a du mal à se faire une place chez les éditeurs.

Actusf
 : Pourquoi avoir voulu y faire référence ?
Philippe
Ward : Comme je viens de le dire Fleuve Noir Anticipation est la référence. Nous avons choisi le look de la série bleue et blanche, par nostalgie et parce qu’il nous plaisait, donc nous l’avons un peu cloné, avec des différences. Le look de cette collection, son passé et son histoire ont été pour nous le déclic.

Actusf
 : Comment ont réagi les gens du Fleuve Noir ? Et le public autour de vous ?
Philippe
Ward : Pour le Fleuve Noir, nous n’avons eu aucune réaction, nous en aurons peut-être un peu plus tard. Pour l’instant l’accueil du public est bon, les gens sont intéressés et la plupart trouvent que c’est une excellente idée. Maintenant nous devons faire nos preuves. Il faudra attendre plusieurs publications pour se faire une idée. Et voir si les livres se vendent.

Actusf  : Avez-vous déjà quelques titres en prévision dans les prochains mois ?
Philippe Ward :Les deux premiers titres viennent de sortir : il s’agit du livre de J.-M & Randy Lofficier : les Survivants de l’Humanité, un roman de François Darnaudet : La lagune des mensonges. Vont suivre : un inédit de P.J Hérault : La fédération de l’amas et un de mes romans : La fontaine de Jouvence. Parmi les projets, nous avons un second roman de PJ Hérault et de François Darnaudet, un recueil de nouvelles SF de Françis Valéry. Je suis entrain de lire des manuscrits de jeunes auteurs et je vais contacter d’autres auteurs pour préparer le programme 2005.

Actusf  : Quels sont vos projets à titre personnel ?
Philippe
Ward : Le premier est mon roman chez Rivière Blanche. Il s’agit d’une aventure mélangeant archéologie mystérieuse et ésotérisme, avec comme héros Gilles de Grandin (Hommage au Gilles Novak de Jimmy Guieu et à Jules de Grandin de Seabury Quinn). Et si cela marche, je pense continuer cette série. Sinon j’ai un roman fantastique en lecture chez un autre éditeur et je termine un roman de fantasy. Rivière Blanche prévoit de publier des romans, ou des recueils de nouvelles, de taille et prix variables, dans un format broché de luxe.

Jérôme Vincent