Irianeth
( Les Chevaliers d'Emeraude 12 )
de Anne Robillard
aux éditions Michel Lafon
Genre : Fantasy
Sous-genres :
  • Heroic fantasy

Auteurs : Anne Robillard
Date de parution : octobre 2010 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Roman
Nombre de pages : 468
Age minimum : 12 ans
Titre en vo :

Lire tous les articles concernant Anne Robillard

La chronique écrite de Claire, 14 ans.

L’histoire

Les armées de l’Empereur Noir se renforcent et d’autres créatures envahissent Enkidiev. Les Chevaliers doivent se mobiliser et faire preuve d’un grand courage pour repousser les envahisseurs. Mais ils sont trop peu nombreux et la perte de leur grand chef Wellan les démoralise et leur a valu la désertion de Jasson. Heureusement, les Immortels vont leur venir en aide, mais serait-ce assez suffisant ?

Au-delà des Territoires Inconnus, Liam dépérit malgré les bons soins de ses geôliers. Il veut retrouver ses compagnons d’armes. Son souhait va s’exaucer…mais les conditions de son sauvetage n’auront pas fini de l’étonner. Une fois de retour sur le champ de bataille, arrivera-t-il à convaincre son père de regagner les rangs ?

Emprisonnée dans le passé, Kira parviendra à se libérer de ses chaînes…mais à quel prix ? Acceptant son destin, la princesse sans royaume vole au secours du porteur de lumière et des Chevaliers. Malheureusement, le sorcier Asbeth lui a préparé un piège aussi perfide que machiavélique. 

Entretemps, Amecareth lui-même survient sur son dragon afin de traquer le porteur de lumière. C’est l’heure. La victoire reviendra au porteur de lumière ou à l’Empereur des insectes.

Mon avis

Actuellement prise sur une autre série, l’auteure était sûrement pressée de terminer les Chevaliers d’Emeraude, car le dernier tome est moins entraînant, moins intéressant, de moins bonne qualité. A la fin, on ignore ce qu’il advient de la plupart des personnages. Trop d’évènements sont passés sous silence, il y a des actions non abouties (surtout dans les couples) et d’autres très étranges.

Déjà, il était vraiment dommage que Wellan soit mort dans le tome 11, car c’était le premier héros, et il est étrange qu’il suive ses troupes du regard à partir du monde céleste sans rien faire. La réincarnation de Wellan est surprenante mais elle déséquilibre toute l’histoire. Il y a des différences d’âge énormes entre certains amants, ce qui rend les couples peu crédibles.

Ce dernier volume n’est pas la fin magistrale à laquelle je m’attendais. Il est dommage que l’auteure nous fasse passer par 12 tomes pour finir sans aucune surprise. La prophétie est trop prévisible.

Mais pour les fanatiques des Chevaliers d’Emeraude, pas de panique, la saga se poursuivra avec les Héritiers d’Enkidiev bientôt disponibles.

Claire Nottola


chroniqueur(se) ado.

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.