Isak Le Blanc-Regard
( Une ère de pénombre 1 )
de Tom Lloyd
aux éditions Orbit
Genre : Fantasy
Sous-genres :
  • Heroic fantasy

Auteurs : Tom Lloyd
Couverture : Larry Rostant
Traduction : Henri-Luc Planchat
Date de parution : juin 2010 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Roman
Nombre de pages : 449
Titre en vo : The Stormcaller Book one of the twilight reign
Parution en vo : 2006

Lire tous les articles concernant Tom Lloyd

Blanc-regard au service de l’héroic-fantasy

Tom Lloyd est né à Londres en 1979. Rêveur impénitent, il propose son premier opus en France d’une série de cinq tomes au édition Orbit.

Un nouveau venu sur l’échiquier des Dieux


Les dieux sont partis en laissant derrière eux les blancs-regards. Des hommes plus forts, plus charismatiques, des guerriers puissants bénis des dieux avec leur marque dans les yeux.

Le jeune Isak est l’un d’entre eux. Mais avec ses pouvoirs, il a aussi hérité d’un caractère imprévisible et une rage difficilement contenue. Craint et méprisé par les siens, il rêve de rentrer dans la Garde du palais et de vivre enfin sa vie.
Il va vite se rendre compte que si les dieux donnent ils attendent souvent une contrepartie...
C’est dans cette époque de troubles qui s’annoncent que notre jeune héros va devoir suivre son destin.

Le temps de forger des empires est venu...


Un souffle épique et violent


Lloyd nous présente un univers sombre et violent sans tomber dans l’horreur. Les descriptions du romancier des batailles sont détaillées, donnant réalisme et puissance à son monde. Les différentes peuplades décrites forment une galerie riche et colorée. La race des blancs regards y tient bien sûr, une place de choix. Pourtant, la palme revient au dragon Genedel qui est magnifique de force et de violence.


L’histoire d ’Isak reste très classique dans sa trame. Un jeune homme désigné par les dieux pour un destin hors du commun doit faire face à celui-ci. Mais l’auteur choisit une approche assez originale dans sa présentation de l’apprentissage de son personnage. En effet, nous sommes loin du héros malingre qui triomphe de tous les obstacles. Plus fort, plus barbare, voici le héros berserker. Tout en nuances, malgré l’archétype du guerrier utilisé. Ses introspections sur son devenir, ses rêves et cauchemars apportent une teinte plus mature et fantasmagorique à l’œuvre de Tom Lloyd.

Un petit point noir tout de même : avec son caractère de cochon et ses "crises d’ado", Isak a du mal à être vraiment apprécié, même par le lecteur. C’est un peu dommage car il est le personnage central du roman. D’autant qu’il se retrouve entouré de seconds rôles beaucoup plus charismatiques qui mériteraient un peu plus de place dans le récit.

Avec un style clair et concis, Tom Lloyd signe un premier roman maîtrisé et bien construit qui laisse présager une suite intéressante.

Sont parus déjà deux autres tomes en anglais sur les cinq prévus.

Yann Blanchard

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.