Je suis ton soleil
de Marie Pavlenko
aux éditions Flammarion
Genre : Littérature générale
Sous-genres :
  • Récit intimiste

Auteurs : Marie Pavlenko
Date de parution : mars 2017 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Roman
Nombre de pages : 466
Age minimum : 11 ans
Titre en vo :

Lire tous les articles concernant Marie Pavlenko

La chronique écrite de Gwenn, 13 ans.

L’auteure

Née en 1974 à Lille, Marie Pavlenko est une auteure française qui a principalement écrit une dizaine de livres pour la jeunesse.
 
Marie Pavlenko a reçu le prix Oriande 2012 pour "Le réveil" et le prix Elkabin 2013 pour "La fille-sortilège".
 
L’histoire

Débohra vit sa dernière année de lycée en commençant bien ! En effet le phénomène de la scoumoune (elle appelle sa poisse et ses malheurs le phénomène de la scoumoune) la pourchasse et rend ses temps difficiles.
 
Elle a l’habitude des petits problèmes quotidiens. Mais les obsessions amoureuse de sa meilleure amie Eloïse, les découpages étranges des magazine de sa mère, les sorties obligatoires d’Isidore (un vieux chien que sa mère a recueilli et que Débohra déteste son poil pelant et son haleine de cadavre), et cerise sur le gâteau ses notes sont en chute libre depuis qu’elle a surpris son père tromper sa mère avec une autre, Débohra est au bout du rouleau…
 
Mais le phénomène de la scoumoune parfois la laisse seule et tranquille.
Ce qui permit à Débo de rencontrer Victor et Jamal deux précieux amis qui l’accompagneront dans sa dernière année et veilleront sur elle, peut-être même encore après...

Mon avis

J’ai assez aimé ce livre car il est drôle et plutôt détaché des idées stéréotypées sur les pensées des ados… Débohra a une certaine maturité mais cela ne l’empêche pas d’agir comme une petite enfant ou une grande gamine. Elle va devoir supporter le fait que son père abandonne peu à peu sa mère mais on peut ressentir une grande compassion envers Débo car malgré le fait qu’elle essaye de rester forte pour sa mère on ressent sa tristesse et son propre isolement…

Victor et Jamal ne sont pas très aimés par Débo au début mais à force de persévérance et de compassion pour elle, cette dernière soudera des liens profonds avec eux. Leur trio soudé leur permettra d’aider à porter certains fardeaux lourds mais certains se rajouteront… Jamal est différent, doux et prend soin de Débo. Victor est compliqué et distant mais adore Débo.
 
Les expressions que Débohra et Eloïse ont inventé ensemble sont originales et amusantes, d’ailleurs elles en réutilisent une plusieurs fois au long du livre.

Marc Alotton


chroniqueur(se) ado.

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.