Jules
( U4 2 )
de Carole Trébor
aux éditions Syros Jeunesse ,
collection Grand Format
Genre : SF
Sous-genres :
  • Post apocalyptique

Auteurs : Carole Trébor
Date de parution : août 2015 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Roman
Nombre de pages : 300
Age minimum : 12 ans
Titre en vo :

Lire tous les articles concernant Carole Trébor

La chronique écrite d’Adrien, 12 ans.

L’auteure

Carole Trébor a été historienne, spécialiste des relations artistiques entre la France et l’URSS, et réalisatrice de documentaires.

Elle s’est fait connaître dans le domaine de la littérature jeunesse avec la parution de la série « Nina Volkovitch », qui se passe dans les années 1940 à l’époque de Staline et qui a reçu une dizaine de prix littéraires.
 
Elle écrit ensuite « Jules », l’un des quatre premiers volumes de la série post-apocalyptique U4 : le virus Utrecht 4ème type a décimé la quasi-totalité de la population mondiale : il ne reste que les jeunes de 15 à 18 ans et quelques adultes protégés (le Président français, une partie de l’armée et des médecins).

 
L’histoire
 
Dans ce tome, on suit Jules, 15 ans, froussard et en surpoids. Au début de la pandémie, il se cache dans son appartement et appelle ses grands-parents pour demander des nouvelles. Au fil des jours, ses grands-parents ne répondent plus. Les lignes sont coupées. Il n’y a plus d’électricité.

Jules a quand même reçu un message de Kronos, les développeurs du WOT (Warriors of Time), qui annonce un rassemblement le 24 décembre à Paris pour une réunion de joueurs en provenance de toute la France. Jules va devoir descendre de son immeuble et trouver des gens avec qui survivre jusqu’au 24 décembre…


Mon avis
 
Quand j’ai commencé ce livre, je n’avais lu que le tome U4 avec Stéphane. Celui-ci est différent car il ne traite pas d’un voyage de Lyon à Paris. Jules habite à Paris. On le voit passer la plupart de son temps avec ses amis d’enfance. Ils essaient de survivre aux groupes armés et refusent de se rendre dans les R-points (points de rassemblement) pour ne pas être contrôlés par l’armée et rester ensemble.

Ils doivent faire face à d’autres groupes qui veulent élargir leur territoire, mais ils sont armés et ils se défendent parfois violemment. Jules a un pistolet et le plus souvent, le couteau de tranchée de son grand-père. Son grand frère, Pierre, a lui aussi survécu, mais il n’est pas avec Jules : il fait partie d’un clan d’ados drogués qui tentent d’annexer le territoire de Jules.

Il y a plus de personnages principaux dans ce livre que dans « Stéphane ». On ressent davantage leurs émotions. Jules rencontre assez tôt Koridwen, un des quatre héros de la série. Dans les deux tomes, les quatre héros se rencontrent également.

Au final, les deux tomes se valent et sont très intéressants.
 

Adrien Nottola


chroniqueur(se) ado.