Kali
( Trigs 2 )
de Mark Vigouroux et James Hudnall
aux éditions Les Humanoïdes Associés
Genre : SF
Sous-genres :
  • Thriller

Scénariste : James Hudnall
Dessinateur : Mark Vigouroux
Couleurs : Mark Vigouroux
Date de parution : février 2005 Inédit
Langue d'origine : Anglais US
Type d'ouvrage : Album
Nombre de pages : 48
Titre en vo : 1

Lire tous les articles concernant Mark Vigouroux ou James Hudnall

Alliance réussie d’un dessinateur français et d’un scénariste américain

James Hudnall, auteur américain s’est associé au jeune dessinateur français Mark Vigouroux, le co-dessinateur de Miss pour cette nouvelle série Trigs. James Hudnall est né en Californie en 1957. Il commence une carrière d’informaticien mais rattrapé par le virus de l’écriture, il se lance dans les scénarios de comics et travaille pour de nombreux éditeurs dont DC Comics. En 1991, il est nominé au Eisner Award grâce à son récit graphique Sinking (Marvel / Epic). Depuis, 1985, il a à son actif un grand nombre de scénarios de comics mais également des réécritures de mangas.

Mark Vigouroux fait figure de jeunot face à ce vieux briscard du monde de la bande dessinée. Né en 1973 à Brest, il fait l’Ecole des Beaux-Arts d’Angoulême et participe dans ce cadre en 1994 à deux recueils Nuit Noire et Les Enfants du Nil. En 1999 paraît le premier tome de Miss (Les Humanos) qu’il co-signe avec Marc Riou, complice rencontré sur les bancs des Beaux-Arts de la ville des bulles. La série en est aujourd’hui à son quatrième tome. Depuis mai 2004, il vit au Japon.

Complot contre les sauveurs de l’humanité

Les Trigs ont sauvé l’humanité de la menace Fry, une menace d’origine extraterrestre. Des années plus tard, ces surhommes se sont mêlés aux communs des mortels, oubliés de tous. Pourtant, ils sont assassinés un à un et l’AMFED voit en Arès, lui-même un trig, un coupable idéal. Arrêté, il est délivré par son ancienne partenaire et amante, Kali, que l’AMFED croit morte. Il retourne voir Mebd qui faisait également partie du programme trigger. Sa maison vient d’exploser avec les siens à l’intérieur. Ayant tout perdu, elle se décide enfin à croire en l’innocence d’Arès et à l’aider à trouver qui est à l’origine du complot qui les vise. Une piste les conduit jusqu’au Québec où un ancien membre de l’équipe dirige aujourd’hui un laboratoire. Arès et Mebd décident de s’y infiltrer, ce qu’ils vont découvrir dépassent tout ce qu’ils avaient pu imaginer.

Des surhommes terriblement humains

Si l’on résume l’intrigue de Trigs, elle pourrait paraître assez convenue : complots, surhommes, aliens, course-poursuite, faux coupables et vraies victimes. Bref, que du déjà vu et pourtant ce deuxième tome nous tient encore une fois en haleine. Hudnall ménage ses effets et révèle avec parcimonie les informations qui aideront le lecteur à y voir plus clair dans ce monde post-apocalyptique. A titre d’exemple, on découvre seulement dans ce deuxième tome la physionomie des fameux Fry qui ont bien failli envahir la Terre. Le complot contre les Trigs s’épaissit un peu plus grâce notamment à l’intervention de nouveaux personnages qui n’étaient pas présents dans le premier volume. Le lecteur n’a donc que très peu de clefs en main pour parvenir, avant que les auteurs ne l’aient décidé, à la résolution de l’enquête. D’ailleurs, les personnages se découvrent un peu plus à chaque case et se révèlent incroyablement humains malgré leur qualité de Trigs.

Un défaut pourtant, la difficulté que l’on éprouve à véritablement prendre le parti des héros. Le dessin et surtout les couleurs de Mark Vigouroux sont extrêmement froids, à tel point qu’il est difficile de ressentir un quelconque sentiment de sympathie pour Arès ou Mebd. Bien que l’on reste happé par la bande dessinée grâce à un enchaînement efficace de l’action et des événements, on ne se sent pas impliqué émotionnellement. A dire vrai, ceci est moins une critique qu’une simple constatation. En bref, Trigs est un vrai polar science-fictif et ce n’est déjà pas si mal.

Charlotte Volper

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.