L’Alliance des trois
( Autre-Monde 1 )
de Maxime Chattam
aux éditions Albin Michel
Genre : Fantasy

Auteurs : Maxime Chattam
Date de parution : novembre 2008 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Roman
Nombre de pages : 496
Titre en vo :

Lire tous les articles concernant Maxime Chattam

Un roman plutôt jeunesse pour un cycle prometteur

Maxime Chattam est un auteur français qui a déjà écrit plusieurs romans policiers se déroulant aux Etats-Unis. Ces thrillers s’attachent à décrire les aspects les plus noirs de l’âme humaine et lorgnent aussi vers le fantastique pour ce qui est de l’ambiance. Avec le cycle d’Autremonde, il se lance dans la création d’un univers de fantasy. L’alliance des trois est le premier volume d’une trilogie.

Des enfants livrés à eux-mêmes

Une tempête mystérieuse s’abat sur New York et provoque la disparition des adultes ainsi que des changements dans le monde tel que nous le connaissons. Les enfants et adolescents survivants se réorganisent afin de construire une société nouvelle et comprendre ce qui s’est passé. Parmi eux, le héros Matt est la cible d’une créature terrifiante et mystérieuse.
Ce roman montre des enfants et adolescents confrontés à un monde qu’ils ne comprennent plus et leur lutte pour le cerner et l’apprivoiser. L’auteur pose ici les bases de son univers, fait apparaître les différentes factions et décrit l’influence que les changements survenus peuvent avoir sur les protagonistes. Les sentiments de ces derniers, leurs angoisses et leurs peurs sont plutôt bien rendues et on s’attache assez vite à ces héros dont on découvre le monde, en même temps qu’eux.
Les enfants développent aussi certaines capacités qui les aident à survivre dans ce nouvel environnement et doivent apprendre à s’accepter avec leurs points communs et leurs différences. On pourra peut-être reprocher une certaine naïveté à quelques dialogues et scènes. Beaucoup d’éléments restent encore à éclaircir mais le déroulement de l’histoire laisse penser à un traitement plus mature pour la suite.

Une difficulté à sortir des sentiers battus

Ce roman fait penser à Stephen King et notamment au Fléau mais avec de jeunes adolescents pour héros. Le style est fluide mais on ne peut s’empêcher de ressentir une impression de déjà lu, avec des thématiques abordées maintes fois : le principe de la quête, sous-jacent à tout récit de fantasy, est une nouvelle fois utilisé, une créature mystérieuse dont on ne sait rien est aussi de la partie... Il reste que l’auteur s’attache à trouver des explications rationnelles à tous ces mystères, ce qui change de la fantasy classique où tout est posé comme acquis.
Ensuite Maxime Chattam est un écrivain expérimenté et sait mener son histoire : on retrouve les recettes déjà utilisées dans ses thrillers avec du suspense, des rebondissements et retournements de situation ; on a cependant l’impression que l’auteur n’est pas aussi à l’aise dans cet univers construit de toutes pièces... les débuts sont un peu hésitants mais plus le roman avance, plus les personnages gagnent en assurance et les situations en crédibilité. L’auteur prend aussi ses marques mais on sent moins de maîtrise que dans ses thrillers, et il est dommage qu’il n’ait pas poussé davantage le côté sombre de son récit à l’image de ses autres romans.

Nous avons en somme un bon roman agréable à lire où les sentiments des enfants face au changement sont plutôt bien rendus même si certains passages restent parfois trop naïfs. Ceci dit le récit prend de l’ampleur sur la fin et laisse augurer du meilleur pour la suite. Un cycle au potentiel intéressant !

Tony Sanchez