L’Armée du nécromant
( Kaamelott 1 )
de Steven Dupré et Alexandre Astier
aux éditions Casterman
Genre : Fantasy
Sous-genres :
  • Humour

Scénariste : Alexandre Astier
Dessinateur : Steven Dupré
Couleurs : Benoît Bekaert
Date de parution : novembre 2006 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Album
Nombre de pages : 48
Titre en vo : 1

Lire tous les articles concernant Steven Dupré ou Alexandre Astier

Kaamelott en BD !

Alexandre Astier est le créateur de la série Kaamelott diffusée actuellement sur M6. Il y fait jouer une bonne partie de sa famille. Cette série de sketchs, de 5 minutes chacun, connaît un tel succès qu’ils en sont à quatre saisons et qu’Astier a décidé d’en faire une BD. Il se trouve donc un dessinateur, Steven Dupré, une maison d’édition, Casterman, et lance son produit en profitant de la sortie du troisième livre en DVD.

Chroniques Arthuriennes

Arthur vient de finir la construction du château de Kaamelott et de créer la Table ronde. Il a réuni des chevaliers autour de cette table pour défendre la veuve et l’orphelin et à l’occasion trouver le Saint Graal. Malheureusement pour eux ce ne sera pas pour tout de suite car des zombies se présentent un par un à la porte du château. Aussi, pour élucider ce phénomène étrange, Arthur part vers les montagnes, accompagné de Lancelot, de Calogrenant, son beau-père, et de Bohort. Qu’elle n’est pas leur surprise quand ils tombent nez à nez avec une armée de Zombie dirigée par un nécromant qui veut détruire Arthur, ses chevaliers et son château. Heureusement pour le roi, il est suivi par Merlin, Perceval et Caradoc. Ils avaient décider eux aussi de partir de leur côté pour résoudre ce mystère. Un combat s’engage alors entre Arthur, ses chevaliers et l’armée de zombies.

Une bonne adaptation

Cette adaptation de la série en BD est une bonne idée. Elle n’est pas basée sur le même concept que la série, c’est à dire des sketchs, et ce n’est pas plus mal. Même si les dessins des personnages ne sont pas très fidèles, l’ambiance est bien respectée. Les dialogues sont aussi mordants et acerbes que ceux de la série télé et l’attitude des héros correspond bien à celle qu’on leur connaît. Ce qui est tout à fait logique vu qu’Alexandre Astier réalise aussi bien la série que la BD. Il en ressort un sentiment de familiarité qui plaira aux fans. Même si la série se prête plus au format des sketchs qu’à celui d’une histoire longue, on prend plaisir à découvrir un peu le genre d’aventures que peuvent vivre les chevaliers. Est-ce pour nous préparer à un long métrage ? Alexandre Astier doit sûrement y penser.

Pierre Demetz

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.