L’Auberge pourpre – Part.1
( La Vie en rouge 1 )
de Domas et Clément Baloup
aux éditions La Boîte à bulles
Genre : Fantastique
Sous-genres :
  • Horreur

Scénariste : Clément Baloup
Dessinateur : Domas
Couleurs : Clément Baloup
Date de parution : février 2005 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Album
Nombre de pages : 41
Titre en vo : 1

Lire tous les articles concernant Domas ou Clément Baloup

Du cinéma d’horreur mis en bulles

Clément Baloup tombe dans la bande dessinée quand il était petit grâce aux comics, notamment les Strange de sa grande sœur. Suivant sa passion, il entre aux Beaux-Arts d’Angoulême. Poussé par le virus « touche-à-tout », il pratique en plus du dessin, la photographie, la peinture ou encore la vidéo. Repéré grâce à Un Automne à Hanoi (La Boîte à Bulles) qui a remporté un succès d’estime, il a récemment publié Le Chemin de Tuan (Seuil) avec Jiro. Pour ce premier tome de La Vie en rouge, il officie seulement en tant que scénariste, laissant à Domas, le soin de mettre en cases son histoire.

Domas, jeune auteur né en 1973, a beaucoup pratiqué le fanzine dans lesquels ils publient les premiers strips de différentes séries  : Les Beatniks de l’espace, repris en album édité par Les Crevettes au pastis, Les Love-Love (Les Crevettes au pastis)… Son premier emploi en tant que dessinateur, il le trouve auprès d’une association de formation à la Langue des Signes Française (LSF). Assez réceptif aux problèmes des sourds et muets, il publie une série aux éditions Le Verseau, Les Aventures d’Ambre et Arno, qui met en scène une héroïne sourde. Il a en outre réalisé le sixième tome des Aventures de Voltige et ratatouille, série créée par Jousselin mais sur laquelle des auteurs différents interviennent à chaque album, chez Treize Etrange. Retrouvez tout son univers sur son site Web : http://pagesperso.laposte.net/domas/

Promenons-nous dans les bois…

Pour les vacances, Lou et sa bande de potes doivent retrouver un cinquième larron dans un endroit paumé en pleine campagne. Ils s’arrêtent dans une auberge déserte pour manger. Personne, à part Lou, n’a l’air de s’inquiéter pour Jo qui n’est toujours pas au rendez-vous. Il faut dire que la serveuse a des atouts qui ne laissent pas indifférent le petit ami de la jolie chatte et plus étrangement sa copine poule sourde et muette. Quant à Hedy, il est malade depuis qu’il a fini de déjeuner. Il se passe décidemment de drôles de choses dans cette auberge. Ne faudrait-il pas chercher les solutions dans le passé ?

Parodie des films d’horreur américain

Premier constat, l’objet est intrigant à souhait, un album en petit format d’une quarantaine de pages à un prix abordable (9€) avec en couverture une chatte humanoïde à l’air déterminé et méchant, couverte de sang. Voilà de quoi attirer l’œil. L’histoire est on ne peut plus banale, et c’est bien le but des deux auteurs puisque ce premier tome d’un diptyque est ouvertement parodique. Ainsi, on a un groupe de jeune gens insouciants qui atterrissent dans un endroit quasiment inhabité duquel il ferait mieux de décamper rapidement. Il y a bien entendu une Cassandre, ici c’est l’héroïne Lou, qui sent le danger et une explication à chercher dans le passé des tauliers. Si le cinéma et la littérature affectionnent tous deux l’horreur et le gore, ces genres se font discrets en bande dessinée, qui se tourne plus facilement vers du fantastique traditionnel moins macabre. Le pari de Domas et Baloup est d’arriver à trouver un équilibre entre la parodie qui va forcément se servir de références archi-connues et de situations balisées à l’extrême tout en restant un poil original.

L’originalité, il faut la chercher dans les dessins de Doma, qui en surfant sur la vague de la bande dessinée animalière, inaugurée par Blacksad, attire d’emblée la sympathie du lecteur. En effet, les personnages sont des animaux anthropomorphes, l’héroïne est une chatte, son petit ami un zèbre, et leurs copains un singe et une poule, ce qui rend le pastiche d’un coup plus intéressant. En bref, ce n’est pas la bande dessinée de l’année mais l’album parvient à nous accrocher. L’on attend maintenant le second tome, qui devrait selon toute probabilité être beaucoup plus trash et sanglant…

Charlotte Volper

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.