L’Eveil du maître du donjon : Gary Gygax et la création de Donjons & Dragons
de David Kushner et Koren Shadmi
aux éditions Glénat
Genre : Document

Auteurs : David Kushner
Dessinateur : Koren Shadmi
Traduction : Patrice Louinet
Date de parution : mars 2018 Inédit
Langue d'origine : Anglais US
Type d'ouvrage : Album
Nombre de pages : 144
Titre en vo : Rise of the Dungeon Master: Gary Gygax and the creation of D&D
Parution en vo : 2017

Lire tous les articles concernant David Kushner ou Koren Shadmi

Donjons & Dragons, l’envers du décor

David Kushner est un écrivain et journaliste américain, collaborant à Wired, The New York Times, Rolling Stone... Son premier ouvrage, Masters of Doom, paraît en 2003. En 2012, il publie Jacked : L’Histoire officieuse de Grand Theft Auto, une immersion dans les studios de création du célèbre jeu vidéo. Il ne s’éloigne d’ailleurs pas de l’univers du jeu avec L’Eveil du maître du donjon.

Koren Shadmi est un dessinateur de comics basé à Brooklyn. Il a fait ses études à la School of Visual Arts de New York où il enseigne désormais. Ses romans graphiques sont lauréats de nombreux prix à l’international. Il collabore également en tant qu’illustrateur à des supports aussi prestigieux que le New York Times ou le Wall Street Journal, entre autres.


Retour sur une belle histoire


Donjons & Dragons est le premier jeu de rôle de l’histoire, et on ne peut nier son influence sur le monde du jeu et de la culture geek actuelle. Il aura ainsi posé les bases des jeux vidéos de type RPG, et contribué à l’essor de la fantasy auprès du grand public. Toujours joué à l’heure actuelle, il a surtout contribué à nourrir l’imaginaire et la créativité de générations entières de joueurs.

Quoi de plus naturel que de s’attarder sur ceux qui en sont à l’origine, et en particulier Gary Gygax ?


Une approche documentaire et ludique


Cette BD propose de découvrir les personnes à l’origine du jeu : la part belle est donnée à Gary Gygax, mais les auteurs n’oublient pas l’importance de Dave Arneson dans la naissance du jeu. Dans un récit dont l’approche n’est pas sans rappeler les livres dont vous êtes le héros (en ce sens que le lecteur incarne chacun des protagonistes de l’histoire), on assiste aux succès et aux échecs des personnages, dans les coulisses de la création d’un des jeux les plus emblématiques du vingtième siècle.

Ce procédé avait sans doute pour objectif (en plus de l’hommage au jeu de rôle) de rendre le récit plus immersif, mais c’est finalement le contraire qui se produit : cela donne aux textes un côté forcé et un peu artificiel, qui ne rend pas la lecture très aisée… on passe ainsi du « je » au « tu » selon les chapitres, ce qui a tendance à casser un peu le rythme. En-dehors de cet écueil, on apprend plein de choses sur la naissance de Donjons & Dragons, et l’ouvrage est truffé d’anecdotes croustillantes. Les amateurs de témoignages directs d’une époque seront également ravis de la postface de François Marcela-Froideval, qui vient parachever une bien belle histoire.

Si le procédé de narration ne m’a pas convaincu, il faut avouer que les dessins sont très réussis et accompagnent le texte à merveille ; cette bande-dessinée à visée documentaire est un bel objet et une mine d’informations sur la genèse du premier jeu de rôle de l’histoire.
 

Tony Sanchez