L’aigle de sang
( 1 )
de Jean-Christophe Chaumette
aux éditions Pocket ,
collection Terreur
Genre : Fantastique

Auteurs : Jean-Christophe Chaumette
Couverture : Pierre-Olivier Templier
Date de parution : novembre 2001 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Roman
Nombre de pages : 1
Titre en vo : 1
Cycle en vo : Guin Saga

Lire tous les articles concernant Jean-Christophe Chaumette

La fin est proche, la prophétie va s’accomplir

Jean-Christophe Chaumette poursuit deux carrières : vétérinaire et écrivain. Quand son travail lui permet, cet auteur profite de ces temps libres pour vaquer à son autre passion. Il a écrit plusieurs livres dont la série du Neuvième cercle qui a remporté un vif succès. Il a également reçu le prix Masterton 2001 pour L’arpenteur de mondes. Dans ce nouveau roman, L’aigle de sang, Jean-Christophe Chaumette explore l’univers de la mythologie scandinave.

Un tueur en série, annonceur de la prophétie

2013, l’Europe connaît un hiver glacial et persistant qui s’étend sur toutes les autres saisons. Erika, Sahlström, jeune suédoise inspectrice au Tribunal Pénal International (TPI), est chargée d’une enquête sur le terrain en Sierra Leone : identifier le cadavre de Justin Taylor, criminel de guerre. Mais le spectacle qui l’attend est effroyable : l’homme a été crucifié vivant, le sternum écarté. Cette vision n’est pas sans lui rappeler un ancien rituel viking : l’aigle de sang, dénommé ainsi car les victimes ressemblent à un grand oiseau aux ailes déployées.

Mais l’horreur ne s’arrête pas là. Justin Taylor n’est pas la seule morte. Un mystérieux justicier à la force incommensurable semble s’acharner sur tous les grands criminels adeptes de la torture. Les faits et indices concordent et renvoient à la mythologie scandinave. Une prophétie annonce la fin du monde où les dieux d’Asgard affronteront les monstres d’Utgard dans un combat final dont le terrain sera Mitgard, le monde des hommes. Tous les acteurs sont présents : Thor, Odin, Jormungand, Heimdall, Fenrir… La prophétie va t-elle se réaliser ? Toutes les âmes humaines seront-elles rassemblées… En enfer pour l’éternité ?

Des clichés à outrance

Malgré un début prometteur, Jean-Christophe Chaumette enlise rapidement le lecteur dans une histoire tirée par les cheveux. Pourtant, L’aigle de sang a tous les ingrédients d’un bon roman fantastique : une bonne base pour l’intrigue, un style fluide et captivant, des personnages intéressants et un support mythologique prometteur. Malheureusement, un moment arrive où tout cafouille. Le lecteur a du mal à accrocher à l’histoire des plans vibratoires avec plusieurs univers : le monde des dieux gentils (le bien), le monde des monstres méchants (le mal) et le monde des hommes. Le roman fourmille de clichés : expérience au-delà de la mort, les transes religieuses…. D’ailleurs, le plus beau reste celui du combat entre le bien et le mal, utilisé à outrance et bien entendu, vous devinerez aisément que le bien gagne.

Un autre gros reproche à ce roman : pour une fois qu’un auteur français écrit du fantastique et plutôt du bon fantastique (je vous conseille de lire Les 7 saisons du malin), voilà qu’il américanise son histoire avec FBI et héros bien américains. À croire que le fantastique français n’a pas d’avenir auprès des lecteurs…

Laure Ricote