L’aube sera grandiose
de Anne-Laure Bondoux
aux éditions Gallimard Jeunesse ,
collection Romans Ados
Genre : Littérature générale
Sous-genres :
  • Récit intimiste

Auteurs : Anne-Laure Bondoux
Date de parution : septembre 2000 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Roman
Nombre de pages : 304
Age minimum : 11 ans
Titre en vo :

Lire tous les articles concernant Anne-Laure Bondoux

La chronique écrite de Margot, 15 ans.

L’auteure

Anne-Laure Bondoux est une parisienne née en 1971. Elle a toujours aimé l’écriture, la lecture et le sport (elle a d’ailleurs failli en faire sa vie professionnelle). Après avoir travaillé chez Bayard Presse, elle est devenue une écrivaine au succès international, principalement pour la jeunesse.

Pour ses nombreux romans, Anne-Laure Bondoux a reçu plusieurs prix, notamment pour Larmes de l’assassin et Tant que nous sommes vivants

L’histoire


En ce vendredi soir, Nine est surexcitée : c’est enfin la fête tant attendue de son lycée ! Mais rien ne se passe comme prévu : ce n’est pas avec ses amis qu’elle se retrouve, mais seule avec sa mère, Titania, qui ne lui laisse pas d’autre choix que de la suivre dans une mystérieuse cabane, afin de découvrir l’histoire jusque-là inconnue de sa famille.

Nine, quand elle aura fini de bouder, saura enfin pourquoi son monde se réduit à son écrivaine de mère, sans père ni grands-parents. En une nuit, elle pourrait bien se découvrir elle-même...

Mon avis

J’ai beaucoup aimé ce roman. Il est très émouvant, empli d’amour et de liens familiaux. L’histoire est complète et complexe, mêlant présent, passé, amour d’adolescente, amour fraternel, drame et comédie. Cependant, si ce roman est réaliste, il n’est pas toujours crédible : des événements dans l’histoire sont parfois exagérés pour qu’elle soit possible, et accentuer l’effet dramatique. Ainsi, c’est souvent comique, d’autant plus lorsque c’est la mère Titania enfant qui parle.

J’ai adoré le parallèle entre le fameux soir, où Titania raconte son histoire à Nine qui lui pose des questions, et l’enfance de Titania (elle vit ce qu’elle raconte) ; même si cela peut créer des confusions. C’est intelligemment mené, et la lecture est très agréable et rapide, parce qu’on a envie de continuer, d’avoir le fin mot de l’histoire.

L’écriture est claire et imagée. On se représente bien les différentes scènes, les décors et les personnages. Ceux-ci sont attachants et bien construits, j’ai adoré vivre à leurs côtés, même si ce n’était pas toujours joyeux.

C’est donc un magnifique roman, qui plonge dans une histoire familiale compliquée et émouvante, formant un récit haletant et marquant.
 

Marc Alotton


chroniqueur(se) ado.