L’île du professeur mémé
( 1 )
de Julien Hippolyte et Lisa Mandel
aux éditions Milan
Genre : Fantastique

Scénariste : Lisa Mandel
Dessinateur : Julien Hippolyte
Date de parution : mai 2006 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Album
Nombre de pages : 44
Titre en vo : 1
Cycle en vo : Guin Saga

Lire tous les articles concernant Julien Hippolyte ou Lisa Mandel

Drôle et original

Lisa Mandel est une scénariste que l’on croise de plus en plus dans l’univers de la BD pour enfant. Cette Marseillaise d’adoption a réalisé ces dernières années Nini Patalo mais aussi Eddy Milveux et désormais L’île du professeur mémé, une série pré-publiée dans le magazine pour enfant Capsule Cosmique. On ne saurait que vous conseiller d’aller faire un tour sur le blog de l’auteur pour faire connaissance avec son univers un peu fou : http://lisamandel.net/. Pour ce nouvel album, elle est accompagnée par Julien Hippolyte, un ancien marionnettiste reconvertit dans le dessin.

Une enfant encombrante

Mémé est un personnage haut en couleur. Vivant seule sur une petite île, elle multiplie les expériences bizarres dans son laboratoire personnel. Au point d’essayer par exemple de donner vie à une mouche artificielle ou à d’autres animaux particulièrement bizarres. Sa vie va être chamboulée par l’arrivée de sa petite fille Marie-Robertine. Surnommé Tine, c’est une vraie miss catastrophe qui va accumuler les bêtises. Et quand on a pour grand-mère une savante qui possède beaucoup de produits dangereux, les conséquences peuvent être énormes...

Un peu de folie

Voilà un album pour enfant qui tranche avec la production habituelle. Avec une belle imagination, Lisa Mandel a inventé des héros complètement déjantés, pas complètement gentils ni bien intentionnés. On est loin d’un ton polissé et correct. Mémé ne s’adapte à sa petite fille qu’à contrecœur et elle est loin d’être exemplaire. Quant à Tine, elle enchaîne les bêtises. Pour autant, le couple marche bien, entre une grand-mère débordée et une petite fille menteuse avec le diable au corps. Le décalage est permanent et l’humour présent à chaque planche. C’est de ce côté là une vraie réussite. Le tout est bien servit par les dessins de Julien Hippolyte. On regrettera simplement leur aspect un peu simpliste mais nullement désagréable. Un très bon album pour enfant comme on en fait peu. Bravo

Jérôme Vincent

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.