L’œuvre d’Ursula K. Le Guin
de Ursula K. Le Guin
aux éditions
Genre : Biographie
Sous-genres :
  • Fantasy

Auteurs : Ursula K. Le Guin
Date de parution : février 2017 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Biographie
Titre en vo :

Lire tous les articles concernant Ursula K. Le Guin

Auteure de romans, nouvelles, poèmes et livres pour enfants, Ursula Kroeber Le Guin est une Américaine reconnue dans les domaines de la fantasy et de la science-fiction. Nous avons résumé pour vous son œuvre.

Ursula K. Le Guin fait partie de ces auteurs qui se sont intéressés tôt à la littérature. Très jeune elle écrit déjà des textes, et tente de faire publier une histoire à Astounding Science Fiction, un magazine de science-fiction. Cette démarche ne sera pas couronnée de succès, mais elle ne se décourage pas pour autant.
 
Fille d’un père anthropologue, elle profite de sa bibliothèque et se découvre par ce biais de nouvelles passions. Notamment pour le taoïsme avec le livre Tao Te Ching de Lao TSEU, texte fondateur de cette discipline dont les origines restent floues.
 
Ursula K. Le Guin étudie dans de nombreux établissements, aux États-Unis elle fréquente le Radcliffe College puis la Columbia University, avant de partir conclure ses études en France.
 
Son premier grand succès est le roman La Main gauche de la nuit publié par la maison d’édition Ace Books en 1969. Ce roman sera récompensé par les prix Nebula en 1969, puis Hugo en 1970. Suite à cela les réussites et les prix s’enchaînent. Elle recevra notamment plusieurs prix Hugo, pour le roman Le nom du monde est forêt édité par G. P. Putnam’s Sons, et pour la nouvelle Petites bufflesses, voulez-vous sortir ce soir ? parue dans The Magazine of Fantasy and Science Fiction. Plusieurs prix Nebula avec par exemple Les Dépossédés, roman publié par Harper & Row en 1974 ; le grand prix de l’Imaginaire pour son recueil de nouvelles Quatre chemins de pardon édité par HarperCollins. Ainsi que de multiples prix Locus avec son recueil de nouvelles Les Quatre Vents du désir sorti chez Harper & Row, son roman Tehanu publié par Atheneum Books… Elle est décorée en tant que Grand maître par les prix Hugo en 1979 (Gandalf award) et Nebula en 2003.
 
Ursula K. Le Guin a toujours été attirée par les sciences sociales. Comprendre le fonctionnement des sociétés : leurs mœurs et leurs mythes. Elle développe dans ses livres des pensées sociologiques autour de thèmes comme le racisme, le féminisme… Elle cherche à mettre en valeur et expliquer les sentiments, comment fonctionne le rapport à l’autre. C’est aussi cela qui fait la richesse de sa fantasy et de sa science-fiction.
 
 
On distingue trois grandes parties dans les œuvres d’Ursula K. Le Guin
 

Le cycle de l’Ekumen

Dans un lointain passé, une civilisation avancée a colonisé de nombreuses planètes. Par la suite cette civilisation a disparu et les différents peuples de colons ont peu à peu oublié leurs origines.

Aujourd’hui l’humanité désire reprendre contact avec les différentes colonies afin de reconstituer une puissante société galactique.

Cependant au fil des mutations et en conséquence des manipulations effectuées par la civilisation précurseur, il s’avère que les colonies sont désormais génétiquement différentes.

Nous avons sélectionné pour vous des œuvres importantes du cycle de l’Ekumen :
 
 - Les Dépossédés : Roman publié par les éditions Robert Laffont et Livre de poche en France.

Shevek est un des habitants d’Anarres, une planète sur laquelle vit une société anarchiste. Ses occupants forment une race nommée Cétiens, dont la particularité est leurs corps recouverts de poils.

C’est lorsque Shevek rencontre des interdits, qu’il remet en cause l’idéologie en place, et choisit de quitter Anarres pour la planète Urras.

Une société libertaire est-elle possible ? C’est la question à laquelle Ursula K. Le Guin tente de répondre à travers ce roman. Les contradictions de l’utopie anarchiste d’Anarres sont multiples, ici la liberté nécessite des règles.

Cependant même si les limites des idéaux d’Anarres sont très vite démontrées, l’auteure enchaîne sur la société capitaliste voisine, dont les défauts foisonnent également. Elle semble être à la recherche d’un modèle idéal sans avoir encore de vraies solutions.

 - Le nom du monde est forêt  : Roman publié par les éditions Robert Laffont et Pocket en France.

Un vaisseau humain dirigé par le capitaine Davidson, arrive à portée de la planète Athshe. Sa population est composée de petits êtres humanoïdes recouverts d’une fourrure verte. Forts de leur découverte, les humains commencent aussitôt à exploiter les ressources forestières de cette planètes en asservissant ses habitants.

Les idées sont doubles.

Réfléchir sur les critères d’avancement d’une société, qui ne serait pour Ursula K. Le Guin, non pas la technologie mais plutôt la spiritualité.

Et bien sûr critiquer le colonialisme, la cupidité de la race humaine prête à asservir des peuples et voler leurs ressources sans aucun scrupule.

 - Planète d’exil  : Roman publié par les éditions Livre de poche et Pocket en France.

La planète Werel abrite trois peuplades différentes. Les premiers et les moins nombreux sont des colons humains abandonnés par un vaisseau. Les seconds comme les troisièmes forment une race humanoïde nomade et non avancée technologiquement. Leurs différences résident dans leurs choix de migration. Lorsque l’hiver vient, celui-ci dure une quinzaine d’années. Il entraîne donc la venue des marcheurs blancs la migration des deux peuples, l’un dans des cités d’hiver, l’autre dans le sud. Cela était du moins le cas, jusqu’à que plus nombreuse, la troisième peuplade choisit d’envahir les cités d’hiver et de massacrer ses occupants.

Les principaux enjeux de ce roman sont les chocs produits par la rencontre de peuples aux cultures différentes. Cela va entraîner une incompréhension mutuelle, un manque de confiance et donc des conflits. Ces différentes sociétés vont devoir apprendre à se comprendre et à communiquer.
 
 - La Main gauche de la nuit  : Roman publié par les éditions Robert Laffont et Livre de poche en France.

Afin d’agrandir la confédération de l’Ekumen, ses ressortissants tentent de rallier à leur cause de nouvelles communautés et donc ici une nouvelle planète nommée Gethen. Un terrien du nom de Genly Ai est envoyé sur une de ces planètes en qualité de négociant. Arrivé sur place il découvrira les particularités des locaux, celles d’être androgynes et de changer de sexe tous les mois.

La main gauche de la nuit, c’est la rencontre de deux peuples très différents, qui vont se repousser mutuellement.
 
Cependant le terrien grâce à ses rencontres et à ses efforts, va commencer à appréhender le fonctionnement de la société de Gethen.

 - Le Dit d’Aka  : Roman publié par les éditions Robert Laffont et Livre de poche en France.

Sutty est envoyée en tant que représentante de l’Ekumen sur une planète nommée Aka assumant un retard technologique important. Son gouvernement tente alors de supprimer la culture et la religion, qu’il estime freins pour le développement.

Les thèmes principaux de ce récit sont les conflits entre science et culture. Faut-il atteindre un niveau supérieur de compréhension du monde ? Via la réflexion, la philosophie… Faut-il privilégier le développement technologique ? Et par conséquent la puissance. Ou bien concilier les deux ?
 
 - L’Effet Churten  : Recueil de trois nouvelles publiées par les éditions ActuSF en France. Ces nouvelles faisaient à l’origine partie d’un recueil plus grand nommé Pêcheur de mer intérieure. Cependant celui-ci comprenait des nouvelles extérieures au cycle de l’Ekumen. La traduction de ce second recueil est disponible chez les éditions Souffle du rêve.

Les voyages à travers l’espace étaient longs et onéreux. La découverte d’une nouvelle technologie nommée Churten va tout changer en permettant de se déplacer instantanément d’une galaxie à une autre.

 Le Pêcheur de la mer intérieure

Un jeune homme abandonne tout ce qu’il possède de plus cher (famille, aimée), pour se consacrer à des études sur le Churten.

Le récit de ce jeune homme sert à comprendre que des concepts risquent d’être perdus en poussant trop le développement de la société, et en particulier avec le Churten. Il s’agit des notions de temps, de mort et de voyage.

 L’Histoire des Shobies

Une dizaine de personnes originaires de planètes différentes vont se porter volontaires pour tester cette nouvelle technologie.

Mélange de psychologie et de science cette nouvelle est très particulière. L’effet Churten repose sur des principes très physiques, mais aussi sa perception.

 La Danse de Ganam

L’équipage du Ganam utilise le Churten pour se rendre sur une nouvelle planète. Ils découvrent une étrange société très évoluée technologiquement mais aussi très mystique.

Encore une fois Ursula K. Le Guin revient sur les chocs culturels pouvant se produire lorsque deux peuples étrangers l’un à l’autre se rencontrent. Ils doivent apprendre à se comprendre pour communiquer.
 

Le cycle de Terremer

Dans un univers sensiblement différent du nôtre, se trouve un ensemble d’îles au milieu de l’océan. Ce gigantesque archipel est sorti de l’eau grâce aux paroles d’un « créateur », du temps où les hommes et les dragons étaient encore une même race.

Ici, la magie est omniprésente, elle ressemble presque à une science, avec des concepts établis et des règles. Connaître le véritable nom des choses c’est avoir un pouvoir dessus.

Dans ce monde vivent plusieurs ethnies, plusieurs populations aux cultures différentes, d’un niveau de développement ne dépassant pas le moyen âge (bien que la comparaison avec notre monde soit difficilement faisable).
 

Nous avons sélectionné pour vous des œuvres importantes du cycle de Terremer :

 - Le Trouvier  : Nouvelle publiée dans le recueil Contes de Terremer parue chez les éditions Robert Laffont et Livre de poche en France.

Un jeune garçon doté d’un don pour la magie, apprend à utiliser ses pouvoirs en secret. Un jour des pirates le découvrent et l’envoient travailler pour eux dans des mines.

Il s’agit d’un des textes fondateurs de l’histoire du monde de Terremer. Dans le passé les sorciers étaient très mal vus, ils étaient soit utilisés à leurs dépens, soit tués. La nouvelle Le Trouvier nous apprend comment est née une école de magie.
 
 - La Règle des noms  : Nouvelle publiée dans les recueils Petite anthologie de la science-fiction chez les éditions Sedrap et Étoiles des profondeurs chez Pocket en France.

Sur l’île de Sattins vit un sorcier apprécié par la population locale et sans histoire. C’est alors qu’arrive un autre sorcier l’impliquant dans une histoire de trésors, de meurtre et de dragon.

Dans cette nouvelle, Ursula K. Le Guin démontre l’importance des véritables noms et du pouvoir qu’ils donnent sur les personnes.
 
 - Le Sorcier de Terremer  : Roman publié dans le recueil Terremer paru chez les éditions Robert Laffont et Livre de poche en France.
 
Ged, un jeune garçon originaire de l’île de Gont, brille par sa facilité à retenir le vrai nom des choses et des êtres, et donc par son talent pour la magie. Très vite, il estime que sa progression avec son professeur actuel n’est pas assez rapide et demande à intégrer l’école de magie.

Premier roman dans la chronologie, il s’agit d’un récit initiatique dans lequel on découvre le monde de Terremer tout en suivant l’apprentissage en magie d’un garçon. Celui-ci est mis en danger par son ambition et par son propre pouvoir.

 - Les Tombeaux d’Atuan  : Roman publié dans le recueil Terremer paru chez les éditions Robert Laffont et Livre de poche en France.

Enlevée très jeune à ses parents, Tenar est une petite fille élevée parmi des prêtresses sur l’île d’Atuan. Dès lors elle revêt le nom de la Dévorée, et doit obéir aux ordres de ses maîtres : les Innommables. Un jour, un sorcier du nom de Ged arrive sur l’île.

Ce roman met en situation une personne convaincue de sa propre vision du monde, qu’elle pense être la seule et l’unique. Conditionnée par son milieu et ses maîtres, elle n’a jamais eu l’occasion d’envisager les choses autrement. L’arrivée d’un nouvel individu, différent de par sa pensée et ses idéaux, va donc grandement la perturber et lui imposer une remise en question.

Dans ce récit deux personnes totalement différentes vont devoir apprendre à se comprendre.

 - L’Ultime Rivage  : Roman publié dans le recueil Terremer paru chez les éditions Robert Laffont et Livre de poche en France.
 
Partout en Terremer, des sorciers perdent soudainement l’usage de la magie. Un homme du nom d’Arren s’empresse d’en informer l’Archimage Ged. Tous deux choisissent alors de se rendre dans la contrée des morts pour trouver une solution à ce problème.

C’est parce que l’on peut mourir, que l’on est en vie. Il s’agit du message qu’Ursula K. Le Guin essaie de faire passer à travers ce récit. Elle se sert de Ged comme intermédiaire, et explique à Arren l’inintérêt de l’immortalité. S’il y a immortalité alors il n’y a plus de vie.

Tehanu  : Roman publié par les éditions Robert Laffont et Livre de poche en France.
 
Tenar, désormais veuve, rencontre une petite fille mutilée et brûlée par sa famille. Elle décide de l’adopter, mais ses parents d’origine cherchent à se venger. C’est à ce moment que Ged rentre grandement affaibli de son voyage.

Non prévu au départ, ce roman apporte une touche différente au cycle de Terremer. Ici les personnages principaux sont des femmes, une adulte et une jeune fille. Les thèmes abordés sont les rapports à la violence et à la famille. L’auteure essaie à travers cette nouvelle de montrer du doigt le véritable ennemi dans les rapports entre les hommes et les femmes, ce n’est ni l’un ni l’autre mais l’ignorance partagée tout simplement.

 - Le Vent d’ailleurs  : Roman publié par les éditions Robert Laffont et Livre de poche en France.
 
Chaque nuit depuis la mort de sa femme, un sorcier rêve d’un mur séparant les mondes des morts et des vivants. Terrifié il choisit de partir pour demander conseil à un archimage.

Pendant ce temps à l’ouest, les dragons brisent la trêve et attaquent le royaume hardique.

Le Vent d’ailleurs est la conclusion du cycle de Terremer. Il a pour idée principale les relations entre les hommes et les dragons. Ce livre nous en apprend beaucoup sur nos amis ou plutôt ennemis cracheurs de feu. Les intrigues sont multiples, avec mariage politique difficile, attaques de dragons, cauchemars étranges d’un sorcier veuf…
 

Les autres

 - L’Autre Côté du rêve : Roman publié par les éditions Livre de poche et Pocket en France.

George Orr est doté d’un puissant pouvoir. Lorsqu’il dort, ses rêves transforment le monde. Totalement perdu dans un univers qu’il ne reconnaît plus, il va tenter d’arrêter de rêver.

Le personnage principal est-il doté d’un don ou d’une malédiction ? Il possède la capacité d’améliorer le monde, mais tout n’est pas tout blanc ou tout noir. Ces changements peuvent perturber voire mettre fin à l’existence de nombreux êtres humains.

Ce livre pose plusieurs questions. Est-ce bien de modifier la réalité pour faire le bien ? Peut-on sacrifier des personnes pour en aider le plus grand nombre ? Jusqu’où faut-t-il aller dans notre désir de changement ? Est-ce que prendre des grands risques en vaut la peine ?

 - Petites bufflesses, voulez-vous sortir ce soir ? : Nouvelle publiée dans la revue Fiction en France.

Après un crash d’avion, une petite fille se perd dans une région sauvage. Elle est alors sauvée par un coyote.

Dans cette nouvelle pour adulte, les animaux sont doués de parole et d’intelligence.
 
L’héroïne rencontre les « Old Ones », il s’agit des premiers animaux qui gouvernaient le monde dans le passé. Aujourd’hui ils sont oubliés et abandonnés dans le désert. Cette nouvelle a une grande part de sacré, Ursula K Le Guin cherche à remettre en cause notre vision des choses considérées comme banales dans le monde actuel.

 - Les chats volants  : Nouvelle publiée par les éditions Gallimard Jeunesse en France.

Quatre chatons naissent mystérieusement avec des ailes mais cela semble avoir peu d’importance pour leur mère. Très vite ils grandissent et doivent apprendre à vivre par eux même.

Ursula K. Le Guin est connue pour ses livres pour adultes, mais il lui arrive également d’écrire pour les plus jeunes. La principale thématique abordée par le premier tome de cette série est l’émancipation vis-à-vis de ses parents.
 
 - Lavinia  : roman publié par les éditions L’Atalante en France.

Selon Virgile, Lavinia est la fille du roi Latinus. En âge de se marier, elle va attirer plusieurs prétendants. Cependant c’est Énée obtiendra sa main, ce qui permettra une alliance entre les Troyens et les Romains.

C’est de ce personnage qu’Ursula K. Le Guin choisit de parler ici, en développant l’histoire originale. Ce roman remet en cause la place des femmes dans la société. À une époque où les filles nobles étaient utilisées pour des rapprochements politiques, Lavinia, le personnage principal, compte choisir elle-même son mari.

 - Le Langage de la nuit  : Recueil publié par les éditions Aux forges de Vulcain en France.

Le Langage de la nuit est un recueil regroupant de nombreux essais, discours et articles d’Ursula K. Le Guin. Divers sujets seront ainsi traités et analysés, l’auteure revient sur son rapport à l’écriture et principalement aux genres que sont la fantasy et la science-fiction. Elle tente d’apporter des méthodes à l’écriture dans les domaines de l’imaginaire. Certains textes traiteront également de la société américaine et de ses valeurs, qu’elle remet en question.
 

Léopold Mathieu