La Guerre Des Mondes
( 1 )
de D’Israeli et Ian Edginton
aux éditions Kymera ,
collection Kymera Classic
Genre : Comics
Sous-genres :
  • SF

Scénariste : Ian Edginton
Dessinateur : D’Israeli
Traduction : Eric Bufkens
Date de parution : mars 2006 Inédit
Langue d'origine : Anglais UK
Type d'ouvrage : Album
Nombre de pages : 72
Titre en vo : H.G. Wells’ « The War Of The Worlds »
Cycle en vo : Guin Saga
Parution en vo : janvier 2005

Lire tous les articles concernant D’Israeli ou Ian Edginton

Il était une fois l’invasion extra-terrestre

Ian Edginton est un habitué des éditeurs de comics puisqu’il a travaillé en tant que scénariste avec Dark Horse et Marvel sur Sandman, Batman et X-Men Révolution notamment.
D’Israeli, de son vrai nom Matt Brooker fait de l’illustration et de la BD depuis la fin des années 80. Ses taelents sont multiples car il est dessinateur, coloriste, encreur et lettreur.
Les deux auteurs ont également fait Kingdom of the Wicked (Darkhorse) et surtout Scarlet Traces se présentant comme une séquelle de la Guerre Des Mondes.

Et H.G. Wells révolutionna la SF…

L’Angleterre, à la fin du 19ème siècle.
Après avoir observé la Terre et ses habitants, les extraterrestres décident de lancer une grande offensive sur notre planète. Leur cible est la perfide Albion. Très vite, la population se rend compte que cette visite n’a rien d’amical et les morts commencent à s’accumuler.
George, après avoir mis sa femme en sécurité, retourne près d’une des capsules, écrasée près de son habitation. Ce journaliste ne peut empêcher sa curiosité d’être la plus forte.
Il va alors découvrir toute l’horreur de l’invasion. Il ne devra qu’à sa chance d’échapper à la mort. Il va alors rencontrer d’autres survivants dont chacun à sa propre vision du pourquoi d’un tel massacre.
Qui pourra sauver l’Angleterre d’ennemis dont la technologie paraît si élaborée ?

Et deux anglais lui rendent hommage

Ian Edginton et D’Israeli sont de très grands fans de l’univers décrit par Wells dans son roman radiophonique qui fit tant de bruit à l’époque.
Ils ont d’ailleurs imaginé de manière ingénieuse et pessimiste la suite du monde envahi par les horribles tripodes dans Scarlet Traces.
Cette fois-ci, c’est l’œuvre original qui a l’honneur d’être scénarisée et dessinée par ce talentueux duo.
Bien sûr, en 72 pages, on ne trouve que l’essentiel du roman. Les dessins D’Israeli sont loin de l’aspect policé du film de Spielberg. Ici, les gens souffrent, leur peau est brûlée, leur désespoir est palpable au travers des dialogues et des expressions de leur visage.
Bref, voici un opus qui complète le précèdent. A la fin de ce volume, on trouve d’ailleurs une présentation rapide de Scarlet Traces (quelques planches) mais en plus, l’annonce de la sortie prochaine de Scarlet Traces 2 pour l’été prochain (aux USA) !! On aura donc enfin la suite des aventures du major Robert Autumn.

Un gros bravo à la qualité des comics édités par Kymera. Il y a un gros travail sur les couv’ et un papier ce qualité

Céline Braillet

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.