La Petite Fille aux Araignées
( 1 )
de Anne Duguël
aux éditions Denoël
Genre : Fantastique

Auteurs : Anne Duguël
Couverture : Jean-Jacques Chaubin
Date de parution : mars 1997 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Roman
Nombre de pages : 1
Titre en vo : 1
Cycle en vo : Guin Saga

Lire tous les articles concernant Anne Duguël

Un court roman fantastique : magistral

Omniprésente dans les collections dédiées à la jeunesse sous le pseudonyme de Gudule, Anne Duguël donne pour les adultes des textes, certes trop rares, mais de grande qualité. Pour preuve, son remarquable roman : Petit Théâtre de Brouillard chez Flammarion et son recueil Le Chien qui rit qui rafla très justement le prix Gérardmer-Fantastica en 1995.

Toute seule au monde et jugée folle

Miquette est folle. Le psy en est persuadé et à l’hôpital, personne n’est capable de croire ce qui leur est réellement arrivé à elle, sa mère et son chien. Alors, elle érige une forteresse mentale infranchissable à l’intérieur de laquelle elle sera enfin tranquille. Car il lui faut de la tranquillité et de la patience pour réaliser la mission qu’elle s’est elle-même confiée. Elle doit élever des araignées, les nourrir, les engraisser… Pourquoi ? De toutes façons, vous n’en croiriez pas la véritable raison, comme ce psy bouché qui s’entête à vouloir la faire parler. Parler ? Elle n’a pas besoin de parler pour atteindre son but et retrouver une vie normale…

Le lecteur projeté et prisonnier de l’esprit de Miquette va apprendre petit à petit comment elle a tout perdu. Empêtré dans la subjectivité de l’enfant, la version surnaturelle des faits va se heurter à celle - rationnelle - du psychothérapeute qui la suit.

Un texte mémorable


Avec La Petite Fille aux Araignées, Anne Duguël signe une œuvre passionnante qui dévore le lecteur plutôt que l’inverse. Avec un langage cru, l’histoire de Miquette, bouleversante et criante de vérité est un parfait exemple de texte fantastique où le lecteur oscille entre une version rationnelle et une version irrationnelle des événements. Chacun pouvant opter au final pour l’explication qui lui convient le mieux. Grâce à une puissance peu commune, Anne Duguël nous offre un bijou très sombre, parfois drôle, qui se révèle être un véritable coup de maître. On regrettera, nous les adultes, de ne pas pouvoir la lire plus souvent, toute occupée qu’elle est par ses œuvres pour la jeunesse. Pour se consoler de cette trop longue attente, une seule solution : lire Petit Théâtre de Brouillard qui se hisse - chose au combien difficile, au niveau de celui-ci.

Xavier Vernet

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.