La Route de Dune
( 1 )
de Frank Herbert et Brian Herbert
aux éditions Pocket ,
collection science fiction
Genre : SF
Sous-genres :
  • Space opéra

Auteurs : Frank Herbert , Brian Herbert , Kevin J. Anderson
Traduction : Michel Dermuth
Date de parution : juin 2010 Inédit
Langue d'origine : Anglais US
Type d'ouvrage : Roman
Nombre de pages : 576
Titre en vo : The Road of Dune
Cycle en vo : Guin Saga

Lire tous les articles concernant Frank Herbert ou Brian Herbert

Tous les chemins mènent à Dune

Kevin J. Anderson et Brian Herbert n’en sont pas à leur coup d’essai, c’est là leur septième volume dans la grande aventure du cycle de Dune. Brian est le fils de Frank Herbert. Il a écrit l’homme entre deux mondes avec son père puis à sa mort, reprend toutes les notes mises de coté par celui-ci et contacte Kevin J. Anderson pour l’aider à compléter le Cycle de Dune. Anderson lui, est à l’aise dans les univers qui ne sont pas les siens, puisqu’il écrit des romans Starwars dont le cycle de l’académie Jedi. A eux deux ils ont écrit trois romans se situant juste avant Dune et trois autres racontant le Djihad Butlérien qui se déroulent plusieurs centaines d’années avant et tous édités chez Robert Laffont.

Un recueil bien complet…

La Route de Dune
se compose en plusieurs parties.

Tout d’abord le roman original que Frank Herbert a écrit avant de le développer pour créer le cycle de Dune. Dans ce court roman la famille Lynkam et la famille Hoskanner luttent pour le contrôle de l’exploitation d’une drogue dont l’Empire est dépendant. Les trahisons se succèdent et Jesse Lynkam va devoir ruser pour s’en sortir.


Ensuite la correspondance de Frank Herbert au sujet de son cycle, un article sur l’avancée du désert qui aurait été l’inspiration première de Frank Herbert, puis une série de dialogues entre différents protagonistes du
Cycle de Dune ainsi qu’une fin un peu différente.

Puis trois nouvelles écrites par Kevin J. Anderson et Brian Herbert :


Le murmure des vents de Caladan
, une compagnie de soldats bloqués pendant l’invasion Harkonnen, et qui pour supporter leur sort vont se souvenir de leur planète d’origine.

Chirox le mek émissaire
raconte la bataille d’un cymek contre le frère de Xavier Harkonnen.

Et
les visages d’un martyr, une nouvelle ou l’on retrouve Erasme le robot indépendant.

…mais où l’on peut s’échouer.


Pour pouvoir apprécier
La route de Dune il faut deux conditions. La première c’est être un amateur du cycle de Frank herbert. Que dis-je un amateur un fan, un vrai. Si, comme moi, cela n’est seulement qu’un des meilleurs cycle de Science-fiction c’est un peu juste. La seconde condition c’est d’apprécier les bonus lorsque vous regardez un DVD. Si vous aimez revoir le film en entier avec les commentaires du réalisateur, après avoir vu toutes les scènes cachées alors ce livre est fait pour vous. Pour les autres, dont je fais parti, ce livre présente un intérêt assez moyen. La première partie est certes un manuscrit du Maître mais comme les bons vins, ce premier jet de Dune à gagné toute sa puissance avec le temps.

Il est amusant de voir l’esquisse que deviendra le cycle, mais si Herbert avais publié tel quel « la planète de l’épice » il n’aurait sans doute pas marqué la science-fiction. Ensuite les notes retrouvées dans les placards sont intéressantes, mais là on retrouve la succession des scènes coupées qui peuplent les bonus de nos DVD. Pour finir, les trois nouvelles écrites par Kevin J. Anderson et Brian Herbert sont elles, par contre, très sympathiques. Surtout la première dont la poésie nous transporte cette fois ci vraiment sur cette planète tant adorée. Les deux suivantes se situent pendant le Cycle du Djihad Butlérien et ceux qui l’on apprécié y trouveront leur compte, mais si vous n’avez pas lu ce cycle, passez votre chemin.


Au final cela fait bien peu de choses pour le prix du livre. On peut espérer la reprise de la nouvelle « 
Le murmures des vents de Caladan » dans un recueil car celle-ci est vraiment superbe.

Magda Dorner