La Saga de Hrolf Kraki
( 1 )
de Poul Anderson
aux éditions Folio ,
collection SF
Genre : Fantasy
Sous-genres :
  • Fantasy

Auteurs : Poul Anderson
Traduction : Pierre-Paul Durastanti
Date de parution : février 2006 Inédit
Langue d'origine : Anglais UK
Type d'ouvrage : Roman
Nombre de pages : 388
Titre en vo : 1
Cycle en vo : Guin Saga

Lire tous les articles concernant Poul Anderson

La retranscription réussie d’un mythe danois

Autant les saga " germaniques " ont connu une large diffusion, en particulier via leurs adaptations par Wagner, autant les sagas nordiques ont souffert d’une moindre publicité. En plus d’une œuvre prolixe dans le domaine de la science-fiction et de la fantasy, Poul Anderson a beaucoup fait pour populariser ces récits moins connus, mais non moins épiques et passionnants, et a également pas mal brodé en s’en servant comme toile de fond (Le Dernier Chant des sirènes). Pour ceux qui sont intéressés par la vraie légende, il existe plusieurs traductions vers l’anglais, dont une publiée dans les Penguin classics, The Saga of Hrolf Kraki, contenant pas mal de données additionnelles (une partie de ces informations, ainsi que plusieurs extraits, sont disponibles sur le site http://www.viking.ucla.edu/hrolf/maincontents.html). Mais, comme le dit l’avant-propos, cette version peut être d’un abord difficile pour le lecteur moderne. Poul Anderson a tenté de garder l’esprit de la légende d’origine tout en la transcrivant dans un style plus facile à suivre.

VIe siècle

La lignée des Skoldjung, souverains du Danemark, a rarement connu le repos. Usurpateurs, querelles fratricides, guerres diverses... La manière dont l’histoire de Hrolf est racontée rappelle celle d’Arthur : c’est un personnage central, mais la saga s’attache plus à ses parents, à ses compagnons d’aventures qu’à lui. L’histoire commence par l’aventure du père et de l’oncle de Hrolf, Helgi et Hroar, la conception de sa mère, et les débuts de son règne. Elle passe ensuite à ses valeureux compagnons, chacun un être d’exception, chacun ayant son propre passé aventureux et en général tragique. Pour revenir à la fin héroïque du roi Hrolf lui-même, de la même manière que dans la légende arthurienne.

Une bonne réécriture

Cette adaptation (qui a reçu la British Fantasy Award) est probablement le meilleur moyen d’approcher la légende de ce roi qui a réellement existé pour ceux qui ne souhaitent pas retourner au récit d’origine. Poul Anderson a réussi à créer ici un récit vivant, fournissant suffisamment d’explications pour éviter que le lecteur ne se perde dans tous ces noms et cette culture étrangère, mais sans noyer l’aventure dans les détails. A ce propos, l’introduction est un peu lourde, mais c’est le seul moment du roman où il y a une telle accumulation de noms de lieux/personnages/introductions, et il ne faut pas se décourager. Une fois que l’action arrive, elle ne ralentira plus jusqu’à la fin du récit. Le récit est assez fidèle à l’original, mis à part quelques détails par-ci par-là qui sont également dues à la quantité de récits divergents, datant d’époques différentes, qui existent. L’auteur parvient à moins plaquer des schémas modernes sur son histoire que dans la plupart de telles réécritures, et à transformer, sans le dénaturer, en un roman de dark fantasy "moderne". Au final, une lecture agréable, avec l’alibi supplémentaire de vous cultiver. Que demander de plus ?

Magda Dorner

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.