La Stratégie Ender
( Le Cycle d'Ender 1 )
de Orson Scott Card
aux éditions J’ai lu ,
collection J’ai lu SF
Genre : Science Fiction

Auteurs : Orson Scott Card
Traduction : Sebastien Guillot
Date de parution : 1986 Réédition
Langue d'origine : Anglais US
Type d'ouvrage : Roman
Nombre de pages : 384
Titre en vo : Ender's Game
Parution en vo : 1985
Première parution : 1986

Lire tous les articles concernant Orson Scott Card

Jusqu’où l’humanité est-elle prête d’aller pour se défendre ?

Orson Scott Card, né en 1951, est un écrivain américain de science-fiction et de fantasy. Il a écrit de nombreux cycles, dont, notamment, Le Cycle d’Ender, La Première Guerre formique, Les Chroniques d’Alvin le Faiseur, Le Cycle de la Terre des origines, La Geste Valois, Les Mages de Westil.

La Stratégie Ender, considérée comme son œuvre majeure, a été récompensée à la fois par le prix Hugo et par le prix Nebula, tous deux accordés pour le meilleur roman.

Histoire de guerre

Il y a soixante-dix ans, une race insectoïde extraterrestre surnommée les Doryphores a attaqué la Terre. Plus nombreux, mieux équipés et, surtout, possédant une meilleure stratégie, ils ont presque anéanti l’humanité. Mais leur invasion a pu être stoppée par un seul homme, Mazer Rackham, personne ne semblant bien comprendre de quelle façon.
Toute tentative de communication avec les Doryphores s’étant avérée infructueuse, leurs intentions restant inconnues, les humains ont décidé de ne pas attendre leur retour, mais d’aller les anéantir eux-mêmes. Mais pour mener à bien cette stratégie, il leur faut un chef militaire, un stratège hors pair, capable de vaincre l’ennemi plus puissant. Ils essaient de trouver cette perle rare en observant de très jeunes enfants à l’intelligence précoce. Andrew Wiggin, dit Ender, six ans, semble être ce stratège tant convoité.

Histoire de méprise

Un grand classique de science-fiction, un livre initiatique, un livre sur la guerre, sur la rencontre des humains et des extraterrestres, La Stratégie Ender est tout cela, mais elle est bien plus aussi. Comme nombre de grandes œuvres de genre, elle s’interroge sur l’humanité et l’éthique, sur la question de la compréhension, de la communication avec l’autre et de la méprise qui peut mener jusqu’à l’extermination.
Il ne faut pas se fier aux apparences, même si le héros est un enfant, c’est bien un livre sérieux, même très sérieux et qui fait réfléchir. À lire d’urgence !
 

Ewa Nielepiec